THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Thaïlande: une élection sans enjeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Thaïlande: une élection sans enjeu   Ven 4 Fév - 11:07



L’année 2004 a été un véritable cauchemar pour le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra. A plusieurs reprises, ce milliardaire, dont le style populiste et brutal ne plaît pas à tout le monde, a eu l’impression que le ciel lui tombait sur la tête. Une série d’événements tragiques a frappé d’un seul coup la Thaïlande: la grippe aviaire, la violence dans le sud musulman et, pour couronner le tout, le tsunami du 26 décembre, qui a fait dans le sud du pays plus de 5 300 morts. Le milliardaire des télécommunications, à qui tout souriait, a vu soudain la région de Phuket dévastée, les étrangers qui appréciaient cette perle de la mer d’Andaman plier bagage et l’industrie du tourisme fermer ses portes. La vague a tout balayé.

Très vite il a compris le parti qu’il pourrait en tirer. Cette tragédie lui a permis d’être vu sur le front en permanence: photographié, filmé, assailli par les médias, il était tout le temps à la tête des efforts pour gérer la crise. On n’a vu que lui lors des opérations de secours et de recherche des corps. Par conséquent, sa popularité a atteint des sommets. La Thaïlande a compris qu’il avait les qualités de chef. En outre, Thaksin a su se montrer humain, en manifestant sa compassion pour ceux qui souffraient. Les crises qui s’accumulaient pour le gouvernement ont été vite oubliées.

A cela s’ajoute un bilan économique globalement favorable: la richesse nationale a augmenté de 35% en quatre ans, l’inflation a été maîtrisée avec un taux de 2% et la croissance du PIB en 2005 devrait atteindre environ 6%. La Bourse de Bangkok, quant à elle, est en pleine euphorie, en attendant la reprise du processus de privatisations des entreprises publiques et la réforme des télécommunications. Dans ce contexte, le parti Thai Rak Thai du Premier ministre affrontera avec confiance l’élection législative de ce dimanche, dont il est le grand favori. Le Parti démocrate, la principale organisation de l’opposition, a déjà jeté l’éponge et la politique thaïlandaise se résume désormais à la suprématie du TRT. Pour les thaïlandais, ces élections n’ont pas d’enjeu. Ils espèrent toutefois que le second mandat de Thaksin Shinawatra sera plus calme pour mener à bien sa grande promesse: l’éradication de la pauvreté dans la décennie.

Any Bourrier
Article publié le 04/02/2005
Dernière mise à jour le 04/02/2005 à 08:10 (heure de Paris)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Thaïlande: une élection sans enjeu   Ven 4 Fév - 12:34



La Thaïlande prête à reconduire au pouvoir son Premier ministre



Les Thaïlandais se rendent aux urnes dimanche pour élire leur nouvelle chambre des représentants. Fort de son bilan économique et d'un réseau d'affaires renforcé, Thaksin Shinwanatra part grand favori.

C'est un Premier ministre confiant qui se présente dimanche devant les électeurs thaïlandais. Face à une opposition qui a quasiment jeté l'éponge, le parti Thai Rak Thai du Premier ministre Thaksin Shinwanatra est d'ores et déjà certain de remporter les élections législatives, et ce ne sont pas les crises à répétions (Sras, grippe aviaire, guerre contre la drogue, révolte musulmane, tsunami...) dont le pays a été la cible ces quatre dernières années qui devraient changer l'issue du scrutin.

Il est vrai que le Premier ministre au style flamboyant peut se prévaloir d'un bilan économique flatteur. "La Thaïlande est aujourd'hui une des économies les plus robustes et dynamiques d'Asie", souligne Mira Kim, directrice de la Chambre de Commerce Coréenne de Thaïlande, "ses fondamentaux macro-économiques se sont assainis et le pays a retrouvé la confiance des milieux d'affaires".

En quatre ans, la richesse nationale a augmenté de 35% et atteint désormais 171 milliards de dollars, tandis que les réserves de changes ont progressé de 50%, note un représentant de la mission économique française. La dette publique a également considérablement baissé, passant de 62% du PIB en 2001 à moins de 47%, tandis que le budget de l'exercice 2005 est équilibré pour la première fois depuis la crise de 1997. Principal moteur de la croissance, la consommation privée représente dorénavant 56% du PIB.

Ces bons résultats économiques n'empêchent cependant pas les critiques. Pour le docteur Buranaj Smutharaks, porte-parole du parti démocrate, "le problème n'est pas que les affaires prospèrent, mais qu'elles sont uniquement centrées autour de Thaksin". Celui-ci a souvent joué la carte de la confusion entre les intérêts d'Etat et ceux de ses propres entreprises. "Il est sans doute celui qui a le plus profité du retour de la croissance", fustige Natchanok Padungsong, candidat du parti Mahachon à Bangkok. La Shin Corp, détenue à 39,3% par la famille du Premier ministre et vaisseau amiral de son empire des télécommunications, a vu son titre progresser de 11% en 2004 alors que l'indice boursier général a baissé de 13,5%.

"Il place sa famille et ses amis à tous les postes clefs du pouvoir économique et politique", s'agace un homme d'affaires thaïlandais qui propose de rebaptiser le pays 'Thaksinland'. "Il n'y a pas un secteur où on ne les retrouve pas", enrage-t-il. Mais au gouvernement, on tempère en rappelant que Thaksin Shinawatra est le premier représentant de la société civile à aller au bout de son mandat et à ne pas avoir essuyé de coup d'Etat. "C'est une victoire de la démocratie et tant mieux si c'est bon pour l'économie", s'amuse Jakaprob Penkair, porte-parole du gouvernement.


Arnaud Leveau, à Bangkok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thaïlande: une élection sans enjeu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: