THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les milieux d'affaires se réjouissent de la victoire ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Les milieux d'affaires se réjouissent de la victoire ...   Mar 8 Fév - 11:57


BANGKOK, 8 fév (AFP)
Les milieux d'affaires se réjouissent de la victoire de Thaksin

La communauté des affaires thaïlandaise, les investisseurs étrangers et les analystes ont salué la nette victoire aux législatives du parti du Premier ministre Thaksin Shinawatra comme une excellente nouvelle pour la marche d'une économie qui se porte déjà bien.

Certains d'entre eux avertissaient toutefois que sa célèbre doctrine économique baptisée "Thaksinomics" pourrait porter en elle-même les germes de problèmes pour un second mandat.

Depuis l'arrivée au pouvoir en 2001 de M. Thaksin, ancien magnat des télécoms, l'économie thaïlandaise a enregistré des taux de croissance de l'ordre de 6%, les meilleurs en Asie orientale après la Chine.

Cette croissance s'est appuyée sur une politique de dépenses publiques, une forte stimulation de la consommation intérieure qui a alourdi l'endettement des ménages, et un boom des exportations.

La Bourse de Thaïlande a salué lundi la victoire écrasante du Thai Rak Thai (TRT) par un gain de près d'1%, après une progression de 4% la semaine dernière alors que tous les analystes prédisaient une avance très forte du parti de M. Thaksin.

Pour Vincent Milton, directeur général de l'agence de notation Fitch Ratings, le mandat fort de M. Thaksin est un facteur "positif" qui lui laisse les mains libres pour mettre en oeuvre d'importantes réformes.

"Cela va lui permettre de faire passer des réformes plus radicales, que ce soit dans le secteur bancaire ou dans le secteur public", dit M. Milton à l'AFP.

En haut des priorités se trouve la privatisation d'entreprises comme le mastodonte de l'électricité, l'Electricity Generating Authority of Thailand (EGAT), qu'une forte mobilisation syndicale avait empêché M. Thaksin de lancer l'an dernier, et la réduction de la pauvreté.

Mais des écueils se présenteront lors d'un second mandat, avertit l'expert, comme la fin du crédit bon marché ou le coût astronomique des grands projets d'infrastructure.

"Tout sera un peu plus difficile dans un environnement où les taux d'intérêt vont monter, dit M. Milton.

M. Thaksin veut lancer divers projets ambitieux notamment dans le domaine des transports avec des extensions des métros, liens ferroviaires et autoroutiers existants, pour quelque 30 milliards d'euros. Aucune précision n'a été apportée sur les financements.

Pour Sangchai Ekpatanapanich, vice-président de la Fédération des industries thaïlandaises, l'éclatante victoire de M. Thaksin porte en elle un élément vital pour la vie économique: la stabilité politique.

"Je ne crois pas que cela préoccupe les hommes d'affaires de savoir si le gouvernement est formé avec un seul parti ou une coalition", dit-il au sujet du débat qui agite les analystes politiques depuis dimanche, "la préoccupation essentielle c'est la stabilité", a-t-il déclaré au quotidien Bangkok Post.

Le mandat fort de M. Thaksin a également été salué par les investisseurs étrangers.

"Ces quatre années écoulées, la Thaïlande a vu une bonne croissance économique et la stabilité politique", dit à l'AFP Judy Benn, directrice exécutive de la Chambre de commerce américaine, "ces deux facteurs ont créé un climat d'investissement que les compagnies américaines jugent favorable".

Mais certains analystes redoutent qu'avec le chèque en blanc qui lui est donné le gouvernement Thaksin II ne commette des erreurs.

"Le crédit de la Thaïlande pourrait être affecté si la corruption augmente et les mesures populistes se multiplient", estime un analyste de l'agence de notation Standard & Poor basé à Singapour, Philippe Sachs.

Pour Somchai Sujjapongse, vice-directeur de la politique fiscale au ministère des Finances, la croissance devrait rester forte cette année, avec 6,1%, mais le niveau élevé du prix des carburants, un ralentissement de l'économie chinoise et le déficit des comptes courants américains constituent aussi des facteurs de risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les milieux d'affaires se réjouissent de la victoire ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colloque sur la biodiversité des milieux aquatiques en Bretagne, le 24/11/2010 à Rennes
» Mes affaires d'équitation à vendre
» Retour aux affaires
» culture en milieux sec de nep x ventrata!
» Ranger ses affaires de camping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: