THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Thaïlande: Thaksin choisit la méthode musclée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Thaïlande: Thaksin choisit la méthode musclée   Ven 18 Fév - 11:55



Thaïlande: Thaksin choisit la méthode musclée


Le Premier ministre thaïlandais a dévoilé un projet de répression contre les séparatistes des quatre provinces du Sud du pays. Cette répression va frapper surtout les villages soupçonnés d’héberger des mouvements fondamentalistes puisqu’ils ne recevront plus des financements publics. Après l’annonce de cette mesure, des responsables religieux ont réagi défavorablement. Pour eux, elle risque de jeter la population dans les bras des radicaux islamistes.

Mais couper le robinet de l’argent n’est pas la seule mesure envisagée dans le cadre de la lutte «sans merci» que Thaksin Shinawatra a promis de mener dans cette région. Il entend y mettre en place une réforme de l’enseignement pour qu’il soit plus laïc. Il croit que les pondoks, les écoles coraniques, sont aujourd’hui le vivier des séparatistes.

Il est vrai que huit cent musulmans thaïlandais reviennent chaque année des madrassas du Pakistan, d’Arabie Saoudite et de Syrie. A leur retour, ils ouvrent des écoles coraniques où les disciples apprennent l’arabe et les vertus du rigorisme fondamentaliste. Il est vrai aussi que dans plusieurs écoles coraniques et dans certaines mosquées de la région, on prêche l’Islam avec une notion de séparatisme. Mais personne ne peut affirmer que l’essor du wahhabisme, pratiqué par 10% des musulmans thaïlandais, signifie que le réseau fondamentaliste Jemaah Islamiyah, très influent en Indonésie et en Malaisie, ait tissé sa toile dans le Sud de la Thaïlande.

L’ancien ministre des Affaires étrangères Surin Pitsuwan avait averti le gouvernement sur les dangers de la répression. Musulman originaire du Sud, il croit que la majorité bouddhiste n’est pas capable de comprendre la nature du problème. «Les musulmans ne souhaitent pas la création d’un Etat indépendant. Ils veulent obtenir plus de sécurité, de justice et d’égalité», a–t–il affirmé.

A ses yeux, la façon la plus intelligente de contrer la progression du fondamentalisme dans le Sud est de moderniser les pondoks en leur fournissant des meilleurs professeurs de langues étrangères, de science et de technologie. «Laissez le contenu religieux de l’enseignement aux dirigeants religieux car c’est un sujet trop sensible. Faites une véritable réforme de l’éducation islamique», a–t – il conseillé. Visiblement, ces conseils n’ont pas été pris en compte par le Premier ministre. Et la lutte sans merci de Thaksin contre la violence ressemble davantage à une vengeance. En effet, dans les quatre provinces musulmanes du Sud, son parti n’a remporté aucun siège lors des dernières législatives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Thaïlande: Thaksin choisit la méthode musclée   Sam 19 Fév - 11:01


Le premier ministre thaïlandais maintient sa politique de fermeté
ATS, le 19 février 2005 à 08:16

BANGKOK - Le premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a refusé de renoncer à sa politique de fermeté vis-à-vis de la rébellion musulmane séparatiste dans le sud du pays. Ses propos interviennent deux jours après un attentat qui a fait six morts.


"Il y a quelques personnes ambitieuses qui veulent diviser la Thaïlande, qui ont créé une importante mutinerie dans notre pays. Nous devons donc clairement distinguer les bons des mauvais", a déclaré le chef du gouvernement dans son discours radiodiffusé hebdomadaire.

Jeudi, l'explosion d'une camionnette piégée dans le sud du pays a fait six morts et 44 blessés. Cet attentat inédit a jeté le doute sur l'efficacité d'une politique du tout-répressif.

"Si nous négocions avec eux, cela ne signifierait-il pas leur abandonner notre territoire", a demandé M. Thaksin. Le premier ministre a à nouveau promis de refuser toute aide publique aux villages qui soutiendraient la rébellion dans le sud musulman.

Le premier ministre avait dévoilé mercredi une politique visant à différencier les quelque 1500 villages du sud entre les "rouges", identifiés comme favorables au séparatisme et donc privés de fonds d'Etat, et des villages "verts", donc paisibles, ou "jaunes" où la résistance est modérée, et qui peuvent recevoir de l'argent public.

Le Sud de la Thaïlande est la seule région musulmane d'un pays majoritairement bouddhiste. La rébellion y a fait environ 600 morts depuis janvier 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thaïlande: Thaksin choisit la méthode musclée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: