THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la Thaïlande à la France en tuk-tuk, 24.000 km ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: De la Thaïlande à la France en tuk-tuk, 24.000 km ...   Jeu 31 Mar - 13:01

De la Thaïlande à la France en tuk-tuk, 24.000 km sur trois roues

BANGKOK, 31 mars (AMI) - Il n'a jamais conduit un tuk-tuk de sa vie, peu importe: Didier Vacher se lance vendredi sur le petit taxi bariolé à trois roues typique de la Thaïlande, à la conquête des 31 pays et des 24.000 km qui séparent Bangkok de la France.
"Tout le monde me dit que c'est une folie!", dit à l'AFP ce Français de 44 ans, directeur de la restauration sur des paquebots.
"J'ai divorcé en septembre et je ne me sentais pas très bien", explique-t-il, "je me suis dit: 'il faut se changer les idées".
Le dépaysement devrait être garanti, de la Thaïlande, à la Malaisie, Singapour, l'Inde, le Bouthan, le Népal, l'Iran et la Turquie avant d'arriver sur le continent européen, et jusqu'à la ville de Saint-Emilion (sud-ouest) dans le Français est originaire.
Tous les kilomètres se feront pas la route, à l'exception de la distance entre Singapour et Madras (Inde), que le tuk-tuk et son conducteur vont effectuer par avion.
"J'aimerais bien arriver avant le 1er juillet, ça fait 400 km, soit huit heures de route par jour", dit-il. Il espère tout de même avoir le temps de s'arrêter visiter les sites inscrits au patrimoine mondial, tels Agra (Inde) ou Persépolis (Iran).
Le Français veut tenter de "sensibiliser les populations" rencontrées à la lutte contre le sida et contre les abus sur les enfants. Et par la même occasion de "se faire connaître", alors qu'il essaie de publier un volumineux guide de croisière et a créé un site internet.
Le financement de cette longue expédition --20.000 euros-- est entièrement à sa charge hormis les 10% payés par un groupe mondial de croisières basé à Miami (USA), son seul sponsor.
"J'ai envoyé 300 à 400 emails pour avoir des sponsors, mais ils m'ont tous dit la même chose: c'est trop dangereux", explique l'aventurier. Risques d'enlèvement, d'agression armée ou de vol.
Avant de voir arriver Didier Vacher, l'ambassade du Bhoutan à Bangkok n'avait quasiment jamais eu aucune demande de visa touristique. Coût tout de même de l'opération: 1.000 euros, tout compris, jusqu'à la nourriture et l'hébergement. "Ce serait le premier tuk-tuk à entrer au Bhoutan!" se réjouit le Français.
Seuls deux pays lui ont fermé leurs frontières: la Birmanie et l'Arabie Saoudite.
"J'ai essayé par tous les moyens, mais c'était impossible", dit-il au sujet de sa requête à l'ambassade de Birmanie à Bangkok, "même quand j'ai expliqué que je voulais battre le record (du livre) Guinness, ç'a été 'non!'".
Didier Vacher espère en effet détrôner sur son engin ce Britannique qui a parcouru en tuk-tuk les 19.160 km de l'Inde à la Grande-Bretagne.
Et les risques de panne? "Je fais un peu de mécanique, un tuk-tuk, c'est très basique, ça a un petit moteur" de 550 cc, explique-t-il d'un ton serein.
Il partira avec le réservoir plein de 50 litres d'essence, de quoi franchir les premiers 650 ou 700 km de ce périple sur trois roues.
Le tuk-tuk, un engin "à mi-chemin entre la voiture et la moto", si familier du paysage urbain thaïlandais, a été construit dans la province de Samut Prakhan, à l'est de Bangkok.
"J'ai fait mettre des bâches en cas de pluies, mais tout est ouvert, il n'y a pas de carrosserie", précise M. Vacher.
Il va emporter un appareil photo et vidéo numérique, un scanner et une imprimante couleur pour donner des photos aux enfants qu'il rencontrera. Et essayer de rencontrer dans chaque pays les journaux pour faire passer son message: "la vie, c'est magnifique, mais attention au sida".
Cet "habitué des trajets où il n'y a rien à voir", sur les paquebots, ne craint pas l'ennui ni la monotonie en route.
"Si des gens sont intéressés par le voyage, je prendrai parfois une ou deux personnnes", dit-il.
Gratuitement? "On verra!".
AMI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De la Thaïlande à la France en tuk-tuk, 24.000 km ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: