THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1er mai en Asie: manifestations entre politique et loisirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: 1er mai en Asie: manifestations entre politique et loisirs   Dim 1 Mai - 19:57


Des prostituées de Calcutta aux syndicalistes australiens, des milliers de travailleurs ont défilé dimanche en Asie pour le 1er mai.
• Philippe Lopez (AFP/AFP - dimanche 1 mai 2005, 14h16)

dimanche 1 mai 2005, 14h16
1er mai en Asie: manifestations entre politique et loisirs


HONG KONG(AFP) - Des prostituées de Calcutta aux syndicalistes australiens, des milliers de travailleurs ont défilé dimanche en Asie pour le 1er mai.
Mais des craintes de coup d'Etat aux Philippines et les sirènes de la société de consommation en Chine ont relègué au second plan dans ces pays les revendications traditionnelles. Des défilés de la fête du travail se dont déroulés notamment en Indonésie, à Manille, au Pakistan, en Australie, en Inde.
Mais la Chine, théoriquement communiste, a célébré le 1er mai non par des défilés de rues ou des manifestations anti-japonaises mais par une frénésie de consommation. L'avenue de Wangfujing, grande artère commerçante du centre, a été envahie par des milliers de gens pour le premier jour d'une semaine de congés tandis que, place Tiananmenn, la foule prenait le soleil.

Signe toutefois que les autorités veillaient, des policiers montaient la garde aux coins des rues après que les dirigeants chinois eurent averti qu'ils ne tolèreraient plus les manifestations anti-japonaises qui ont secoué plusieurs grandes villes le mois dernier.

Les années précédentes avaient déjà vu l'industrie du tourisme notamment engranger d'énormes bénéfices et ce printemps ne paraît pas devoir faire exception avec des trains et avions bondés et de nombreux départs supplémentaires dans les gares et aéroports. Toutes les traditions prolétariennes n'ont pas été oubliées pourtant, et le gouvernement a accordé ce week-end à plus de 2.000 personnes le titre de "travailleur modèle".

A Manille c'est une autre sorte de tradition qui a été respectée, la rumeur de coup d'Etat. Quelque 10.000 syndicalistes ont manifesté alors que des policiers et soldats avaient pris position dans la crainte d'une tentative de coup d'Etat contre la présidente Gloria Arroyo et ont empêché les deux cortèges de se rejoindre pour se diriger vers le palais présidentiel comme prévu. Le gouvernement avait accusé un groupe de généraux à la retraite de recruter des forces pour renverser la présidente et la remplacer par une junte militaire.

En Inde, la journée a été célèbrée avec drapeaux rouges et chants à Calcutta, capitale de l'Etat du Bengale occidental gouverné par les communistes depuis 25 ans. Des milliers de prostituées ont également manifesté dans ce grand port de l'est pour réclamer la légalisation de leur profression, plus de respect et la fin du harcèlement policier. Brandissant des torches et bougies, elles ont observé une veillée dans le quartier chaud en réclamant "les droits des travailleurs". Le nombre des prostituées de Calcutta est estimé à quelque 25.000.

En Indonésie, des milliers de travailleurs ont réclamé de meilleures conditions et que la fête du travail soit déclarée jour férié. Dans la capitale, Jakarta, 4.000 personnes se sont rassemblées à l'appel de syndicats et ont marché vers le palais présidentiel qui était gardé par la police. D'autres manifestations se sont déroulées dans au moins cinq grandes villes du pays. Au Pakistan, des milliers de manifestants ont réclamé dans les grandes villes des augmentations de salaires et la garantie de l'emploi.

La plus grande marche a eu lieu à Lahore où 2.000 personnes ont brandi des drapeaux rouges, bloquant la circulation et brulant des pneus. D'autres manifestation ont eu lieu à Karachi, Multan et Faisalabad. Un doublement du salaire minium a été revendiqué alors que les prix alimentaires et d'autres denrées de première nécessité ont augmenté. En Australie, des milliers de gens ont manifesté contre un projet du gouvernement conservateur de limiter les pouvoirs des syndicats.

Au Cambodge, une centaine de travailleurs ont rendu hommage à un dirigeant syndical assassiné en 2004, Chea Vichea. En Birmanie, la junte militaire, accusée de pratiquer le travail forcé, a accusé les sanctions économiques imposées par les "néo-colonialistes" d'être une cause de chomage. Des marches de milliers de personnes ont aussi eu lieu à Taipei, Séoul et Bangkok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
1er mai en Asie: manifestations entre politique et loisirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les contradictions entre la politique d’Obama et l’éthique (Cuba)
» Séparation perruches ondulées et collier d'Asie femelle
» Relations conflictuelles/tensions entre mâles
» Liste des poissons et invertébrés d' Asie
» m'bunas + synodontis dans 600l

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: