THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Asie assez forte pour faire face à une réévaluation du yuan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Asie assez forte pour faire face à une réévaluation du yuan   Mar 17 Mai - 13:49


Les économies d'Asie sont assez fortes pour faire face à un éventuelle réévaluation du yuan, la monnaie chinoise, après la crise de 1997/98 qui a rendu nécessaire un net renforcement des systèmes financiers, estiment les analystes.
• Peter Parks (AFP/AFP/Archives - mardi 17 mai 2005, 11h52)

mardi 17 mai 2005, 11h52
L'Asie assez forte pour faire face à une réévaluation du yuan



SINGAPOUR (AFP) - Les économies d'Asie sont assez fortes pour faire face à un éventuelle réévaluation du yuan, la monnaie chinoise, après la crise de 1997/98 qui a rendu nécessaire un net renforcement des systèmes financiers, estiment les analystes.
"Tout impact d'une réévaluation du yuan devrait être mineur" : pour Ifzal Ali, économiste en chef à la Banque asiatique de développement (BAD), une modification de la parité de la monnaie chinoise ne déclenchera pas de crise régionale.
Les systèmes financiers sont plus solides, les mécanismes de surveillance et la gestion macro-économique améliorés, assure-t-il, soulignant également une coopération régionale financière renforcée. Les réserves de changes de l'Asie atteignent de plus dorénavant mille milliards de dollars, sans compter le Japon et la Chine.

"L'Asie en développement a tiré les leçons de (la crise de) 1997 et c'est qui me donne confiance en sa capacité à répondre avec sang-froid à tout choc imprévu", croit M. Ali.

Le continent pourrait de plus profiter d'une réévaluation du yuan, qui rendrait plus compétitifs les produits asiatiques sur le marché chinois : "certains pays asiatiques avec de fortes relations avec la Chine en profiteraient probablement", juge l'analyste, tout en rappelant cependant que toute hausse du yuan pourrait provoquer un ralentissement de la croissance chinoise et donc un recul de ses importations.

La Chine est un grand importateur de produits asiatiques, qu'elle réexporte vers l'Occident.

Mais l'impact sur les exportations des partenaires asiatiques de la Chine pourrait être minime, estime Joseph Tan, économiste à la Standard Chartered Bank, si se confirme le scénario d'une réévaluation de 3% du yuan, privilégié par les analystes.

L'appréciation du yuan pousserait de plus "l'ensemble" des monnaies de la région à "se renforcer par rapport au dollar", et non pas une seule (la chinoise) par rapport aux autres, rappelle l'expert.

Julian Jessop, chef économiste international de la firme d'audit londonienne Capital Economics, prédit, quant à lui, une réévaluation de 5% du renminbi (monnaie du peuple, autre nom du yuan), mais sans annoncer plus de conséquences sur l'Asie.

"Ce genre de fluctuation des monnaies n'aura pas d'impact important sur les autres économies régionales et est sans aucun doute insignifiant par rapport aux troubles suscités par la crise asiatique" de 1997, considère-t-il.

"En règle générale, tout ce qui peut favoriser un système financier plus orienté sur les marchés en Chine est bon pour l'économie chinoise et donc pour l'Asie dans son ensemble", ajoute-t-il.

Un "impact négatif significatif" ne surviendrait que si la réévaluation avait des "répercussions sur les marchés financiers" comme une baisse des investissements des banques centrales asiatiques en bons du Trésor américains. Cela aurait pour effet de pousser à la hausse le rendement des obligations américaines, ralentissant la croissance et donc affaiblissant les importations de produits asiatiques.

Mais même une réévaluation de 5% aurait un effet limité, estime la firme Henderson Global Investors dans un récent rapport, qui fixe plutôt la barre à 15% pour que de fortes pressions se fassent sentir à la hausse sur les monnaies de la région.

C'est le ringgit malaisien qui pourrait être la cible privilégiée, selon Henderson. La monnaie est également liée au billet vert, depuis la crise de 1997, à raison de 3,8 ringgits pour un dollar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Asie assez forte pour faire face à une réévaluation du yuan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour faire face à la police et à la justice
» logiciel pour faire son plan
» il y a de plus vilains endroits pour faire la sieste.....
» [résolu]quel résine faut il utilisée pour faire un décor ?
» Quel mélange terreux pour faire au plus simple ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: