THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tsunami, six mois après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Tsunami, six mois après   Jeu 16 Juin - 13:47


Tsunami, six mois après
16-06
10:55:23 A 07H58 heure locale le 26 décembre 2004, la terre se soulevait soudainement au large de la province indonésienne d'Aceh, faisant surgir les eaux d'une quinzaine de mètres. Le séisme, d'une magnitude supérieure à 9, a déclenché un raz-de-marée se répandant sur l'ensemble du littoral de l'océan Indien. Six mois plus tard, voici un résumé de la situation.

Plus de 220.000 personnes sont mortes ou considérées comme mortes, et un nombre non précisé sont toujours portées disparues. La seule Indonésie compte 128.803 morts et 37.066 personnes considérées comme mortes, le Sri Lanka 31.000 morts et l'Inde 12.405. Le nombre de décès confirmés atteint 5.399 en Thaïlande, ce à quoi s'ajoutent 2.822 disparus, dont 898 touristes occidentaux. Parmi les autres pays asiatiques touchés, se trouvent les Maldives (82 morts, 26 disparus); la Malaisie (68 morts); la Birmaniemorts); et le Bangladesh (deux morts). Mais le tsunami a également semé la mort en Afrique orientale, avec 298 décès en Somalie, dix en Tanzanie et un au Kenya. Une cinquantaine d'autres nationalités déplorent également des morts, en raison du nombre important de touristes touchés.

Six mois après, des centaines de milliers de personnes sont encore sans abri ou ne peuvent compter que sur des logements de fortune. 556.638 personnes sont toujours déplacées en Indonésie, dont 94.800 dans des abris temporaires tandis que le reste a trouvé refuge dans la famille. Au Sri Lanka, une centaine de milliers de personnes dorment dans des camps et 440.000 dans des maisons temporaires ou parmi la famille.

Le cataclysme a touché jusqu'à 1,5 million d'enfants, selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), dont plus de 30.000 ont perdu au moins un de leurs parents. L'organisation "Save the Children" évalue à plus de 150.000 le nombre d'enfants sans abri dans la province d'Aceh, dont deux mille séparés de leurs parents.

Tandis que les secours d'urgence ont été décrits comme un succès avec une mobilisation sans précédent de la communauté internationale, l'aide à long terme est plus cahotique et nombre de personnes dépendent encore de rations de survie. Un dizaine de milliards de dollars d'aide ont été promis par la communauté internationale mais seule une partie a pour l'instant été reçue. L'Indonésie dit avoir vu 1,2 md USD des sept promis et le Sri Lanka n'a reçu que 130 M USD, les donateurs posant comme préalable la signature d'un accord avec la rébellion tamoule pour une distribution équitable.

L'Indonésie, la plus touchée par la catastrophe, évalue à environ 4,5 mds USD les pertes économiques induites. Pour les Maldives, au développement quasi-exclusivement basé sur le tourisme, le tsunami est un véritable désastre. La pêche et l'agriculture ont subi des pertes de plus de 350 M USD en Thaïlande, ce à quoi s'ajoutent 1,8 md USD pour le tourisme. Au Sri Lanka, 118 M USD sont nécessaires pour raviver la pêche et 130 M SUD pour le tourisme. L'Inde vient d'approuver un programme de secours de 810 M USD.

L'environnement a été sérieusement affecté, avec des dégâts importants notamment à la mangrove d'Aceh. Le récif coralien, dont on avait un instant craint la disparition totale, a en fait été épargné. En Thaïlande, 66 plages ont été nettoyées et 23.000 tonnes de déchets retirés de la seule île de Phi Phi (sud).

Le besoin immédiat est de fournir une habitation à tous les sans abri : des centaines de milliers d'entre elles manquent encore en Indonésie, au Sri Lanka et en Inde. Au Sri Lanka, en Inde, aux Maldives et en Thaïlande, où le tourisme est essentiel, des efforts importants sont multipliés pour convaincre les visiteurs de revenir. La Thaïlande y consacre 100 millions de dollars mais elle doit parallèlement faire face à la tâche macabre d'identifier les quelque 1.200 corps qui n'ont toujours pas de nom, six mois après la catastrophe. Il faudra également penser à un sytème efficace de protection des communautés vivant sur le littoral.

burs-nw/lv/lby

© AFP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tsunami, six mois après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maitre retrouvé 1 mois après
» ETAM retrouvé 7 mois après sa disparition
» constatations 3 mois après castration sur bouc âgé
» Labrador sable 15 mois, rendu à l'éleveur parce qu'il a détruit le jardin (30-34)
» Re-chute après infection pulmonaire ??!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: