THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l’école cambodgienne des prothésistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: l’école cambodgienne des prothésistes   Lun 4 Oct - 16:48

Dix bougies et une notoriété internationale pour l’école cambodgienne des prothésistes

L’école des prothésistes du Cambodge fête aujourd’hui ses dix ans. Quand en 1994, l’organisation non gouvernementale Cambodia Trust décide de fonder cette école, elle œuvre auprès des victimes des mines antipersonnel depuis déjà cinq ans. La demande est gigantesque et semble ne jamais vouloir se tarir. Plutôt que d’importer du matériel et des experts, l’idée de former sur place des prothésistes s’impose comme une évidence. Pourtant, même dans des pays de la région eux aussi ravagés par la guerre, personne n’y avait songé. Du coup, au fil des ans, l’école de Phnom Penh s’est forgé une réputation internationale et est devenue en 2002 la seule au monde à obtenir la certification ISO 9001:2000. "A ce jour, nous avons formé 85 techniciens, cambodgiens bien sûr, mais aussi laotiens, birmans, sri lankais, afghans et est-timorais", annonce, non sans fierté, Pith Sokra, responsable administratif de l’ONG. Aujourd’hui, à l’occasion du 10e anniversaire de l’école, dix étudiants, dont cinq Cambodgiens, trois Birmans et deux Sri Lankais, recevront le précieux diplôme sanctionnant trois longues et intenses années de formation.

Depuis 1989, ce sont au total 11 585 personnes, ayant sauté sur une mine ou souffrant de poliomyélite, qui ont été appareillées par Cambodia Trust. Ce travail de longue haleine est conduit par une cinquantaine de personnes dont la patience constitue une des principales vertus. Dans un bâtiment niché derrière l’hôpital Calmette, chacun, de la conception des prothèses à la rééducation, en passant par le moulage et la pose, s’active dans le silence et la concentration. Ils sont en train d’offrir de nouvelles vies.

Khut Sophal, 32 ans, multiplie les allers et retours entre les barres parallèles. La douleur se lit sur son visage. La jeune femme est lourdement handicapée par une polio contractée enfant. Voilà deux jours qu’elle teste sa nouvelle attelle. La pose de la première remonte à trois ans. "Ma vie a changé, raconte-t-elle. Avant j’étais un fardeau. A partir du moment où j’ai eu cette attelle, j’ai pu travailler à la rizière." Sophal reconnaît toutefois que si l’attelle lui a donné de la mobilité et une certaine indépendance, elle vit le plus clair de son temps recluse à l’intérieur de sa maison, n’osant affronter le regard des autres.

Par ailleurs, de plus en plus souvent, Cambodia Trust ne se contente pas de sa stricte mission d’appareillage et donne un coup de pouce à un enfant n’ayant pas les moyens d’aller à l’école ou à un adulte démuni. "Il nous arrive d’attribuer une petite allocation pour démarrer un commerce par exemple", explique Ryoko Tsutsumi, en charge de l’information dans l’ONG. En 2003/ 2004, 456 enfants et 85 adultes ont été aidés de la sorte.

Cambodia Trust a très tôt étendu ses activités en province. Outre l’instauration d’une collaboration avec d’autres organisations, deux antennes ont été ouvertes à Sihanoukville et à Kompong Chhnang. Aujourd’hui, l’ONG ne se limite plus à accueillir des étudiants étrangers et exporte son savoir-faire au-delà des frontières. Une école et un centre de réinsertion ont ainsi commencé à être mis en place au Sri Lanka. L’école ouvrira ses portes en décembre. Cambodia Trust a également contribué à créer Assert, le premier projet de réinsertion des handicapés au Timor oriental qui accueillera ce mois-ci ses premiers pensionnaires.

Ros Dina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l’école cambodgienne des prothésistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes débuts avec les prothésistes
» Prothésiste région Bordeaux ?
» changer de prothésiste en cours de route
» quel prothésistes à Lyon ?
» Mauvais prothésistes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: CAMBODGE-
Sauter vers: