THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bangkok au coeur des débats sur le commerce international

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Bangkok au coeur des débats sur le commerce international   Mar 5 Oct - 14:52

La 13ème Conférence des Parties de la CITES, qui se tient du 2 au 14 octobre à Bangkok (Thaïlande), se déroule pour la première fois dans un pays d'Asie du sud-est, région fortement impliquée dans le commerce international des espèces sauvages. A cette occasion, le WWF tire la sonnette d'alarme pour 3 espèces asiatiques particulièrement menacées par le commerce.
Selon le WWF, l'organisation mondiale de protection de la nature, la surexploitation et le commerce incontrôlé des espèces sauvages dévastent les forêts, les rivières et les mers du continent asiatique. Trois espèces présentes sur ce continent risquent d'être
gravement menacées si le volume actuel du commerce ne diminue pas : le ramin (un arbre tropical à bois dur), le napoléon (un poisson des récifs coralliens) et le dauphin de l'Irrawaddy (qui vit principalement dans les eaux côtières et les grands fleuves d'Asie tropicale).
Les coupes illégales et l'énorme demande internationale en bois de ramin (utilisé dans la fabrication de châssis de fenêtres et de cadres) mettent gravement en péril l'avenir de cet arbre. Les coupes illégales menacent non seulement le ramin, qui devient de plus en plus rare, mais également les espèces qui vivent dans les forêts où il pousse, comme les tigres et les orangs-outans.
D'autres espèces sont elles aussi menacées par la surexploitation. Des méthodes de pêche dévastatrices couramment utilisées mettent en péril le napoléon et le dauphin de l'Irrawaddy. Les pêcheurs utilisent par exemple du cyanure pour étourdir le napoléon, qui peut être ainsi facilement capturé vivant pour alimenter les restaurants. Les spécimens capturés sont de plus en plus jeunes, ce qui fait craindre au WWF la disparition locale de l'espèce si rien n'est fait pour en limiter le commerce.
Cependant, l’autorisation d’un commerce même limité risque de provoquer l'extinction du dauphin de l'Irrawaddy. Déjà gravement menacée par les prises accidentelles dans les filets de pêche et les blessures subies lors d'opérations de pêche à la dynamite, cette espèce est aussi capturée volontairement pour les zoos et les delphinariums. Le dauphin de l'Irrawaddy est en effet très populaire en Asie : quelque 80 delphinariums répartis dans 9 pays au moins en détiennent des spécimens...
« Nous demandons avec insistance à tous les gouvernements présents à la réunion de la CITES de prendre les mesures nécessaires », précise le Dr Susan Lieberman, Directrice du programme Espèces au WWFInternational.
« Les Etats membres de la CITES doivent voter en faveur d'une limitation du commerce du
ramin et du napoléon et interdire le commerce du dauphin de l'Irrawaddy. Les yeux du monde entier sont aujourd'hui tournés vers la Thaïlande et l'Asie du sud-est. Il est essentiel que les actions de conservation des espèces sauvages menées dans cette région du monde soient soutenues par la CITES, par le biais d'une gestion efficace du commerce ».
L'Asie du sud-est est l’une des principales plaques tournantes du commerce international -légal et illégal- des espèces sauvages, un commerce qui se chiffre chaque année en milliards de dollars et qui touche plus de 350 millions d'animaux et de plantes sauvages par an. Le WWF et TRAFFIC travaillent actuellement de concert avec les dix pays membres de l'ASEAN (Association des Etats d'Asie du sud-est, un traité économique) en
vue de mieux contrôler et gérer le commerce dans la région : une première en la matière...
Durant la Conférence des Parties de la CITES, le WWF fera en outre pression pour obtenir une meilleure protection du grand requin blanc (menacé à cause d’un commerce incontrôlé des ailerons, des dents et des mâchoires) et enrayer le déclin catastrophique de l'antilope saïga (menacée par le braconnage et la perte de son habitat naturel en Asie Centrale) : au cours de la dernière décennie, les effectifs de cette espèce ont chuté de plus d'un million à près de 40.000 individus !
Si ces espèces ne sont pas les plus connues, leur valeur économique est importante. Le WWF estime indispensable de réglementer de manière efficace le commerce qui met leur survie en danger afin de ne pas les voir grossir la liste des espèces prestigieuses gravement menacées d’extinction par le commerce, comme le tigre ou l'éléphant d’Asie.

En savoir plus :
Site officiel de la CITES
auteur : Organisation mondiale de protection de la nature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bangkok au coeur des débats sur le commerce international
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question: faut-il écouter son coeur ou sa raison?
» SOS L'Arche du coeur en grande détresse
» Petits vers dans le coeur de la fleur d'un Guzmania
» [Liste] LE truc dans la valise qui vous tient à coeur
» Minette, Moustique, vous êtes toujours dans mon coeur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: