THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner...   Dim 17 Juil - 13:20



Le renforcement des pouvoirs du Premier ministre Thaksin Shinawatra dans le sud musulman de la Thaïlande risque de provoquer une nouvelle escalade des violences, ont déclaré dimanche des analystes.
• Sukree Sukplang (AFP/AFP/Pool/Archives - dimanche 17 juillet 2005, 9h20)

dimanche 17 juillet 2005, 9h20
Thaïlande: le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner une escalade des violences



BANGKOK (AFP) - Le renforcement des pouvoirs du Premier ministre Thaksin Shinawatra dans le sud musulman de la Thaïlande risque de provoquer une nouvelle escalade des violences, ont déclaré dimanche des analystes.
Le gouvernement a publié vendredi un décret conférant au Premier ministre une partie des pouvoirs de l'armée et l'autorisant à déclarer l'état d'urgence dans des provinces où des violences ont fait plus de 810 morts depuis janvier 2004.
Le Premier ministre s'est accordé ces vastes pouvoirs au lendemain d'une offensive qui a fait quatre nouveaux morts et d'attentats à la bombe qui ont paralysé la ville de Yala.

Ces mesures ont suscité des craintes qu'elles n'aient un effet contraire au but recherché.

Somboon Ahmad Bualuang, un musulman membre du Conseil de réconciliation nationale créé en mars pour faire des propositions de paix, a estimé qu'elle donnaient trop de pouvoirs à M. Thaksin sans rien faire pour faciliter une solution.

"La seule manière de traiter le problème est par la voie pacifique. Thaksin a écouté nos propositions mais il ne les a jamais mises en application dans le sud" où vit l'essentiel de la minorité musulmane de la Thaïlande, dit-il.

Le quotidien The Nation craint aussi que les violations des droits de l'homme n'empirent et que l'aliénation des musulmans ne se renforce.

"Le gouvernement n'a pas su gagner la confiance des musulmans thaïlandais dans l'Etat, un échec qui a contribué à la détérioration de la situation. Il est impossible de comprendre logiquement comment le gouvernement peut croire que les pouvoirs absolus de Thaksin -- ce qui va accroître la méfiance à coup sur -- soient une bonne solution", écrit-il.

Le Pr Panitan Wattanayagorn, un spécialiste du sud, estime que Bangkok pourra enregistrer des bénéfices à court terme en renforçant le contrôle des services du Premier ministre sur les forces de sécurité.

"Mais je ne pense pas que cela fonctionnera à long terme", dit-il.

En attendant, les violences se poursuivent.

Dimanche, les autorités ont annoncé que deux policiers avaient été tués la veille dans la province de Narathiwat.

Dans celle de Yala, deux autres policiers et un passant ont été blessés dimanche dans un attentat à la bombe contre une voiture de police.

Au début de l'insurrection, M. Thaksin avait opté pour la fermeté mais depuis sa réélection en février il avait choisi une approche plus conciliante.

Les violences avaient diminué un temps mais ont repris en juin avec une série de décapitations et d'attentats.

Un responsable gouvernemental a estimé que le raid sur Yala avait été "la goutte qui fait déborder le vase".

Le gouvernement avait approuvé mardi un budget spécial de 66,3 millions de dollars pour l'acquisition d'armes et d'hélicoptères de combat pour le Sud.

Bangkok impute la violence à des séparatistes musulmans, des trafiquants et des réseaux du crime organisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner...   Dim 17 Juil - 18:47



dimanche 17 juillet 2005, 15h44
Entrée en vigueur des pouvoirs d'urgence dans le sud de la Thaïlande



BANGKOK (AFP) - Les pouvoirs d'urgence attribués au Premier ministre Thaksin Shinawatra sont entrés en vigueur dès dimanche dans l'ensemble des trois provinces musulmanes du grand Sud de la Thaïlande, après l'approbation par le roi Bhumibol Adulyadej d'un décret destiné à y combattre une insurrection.
A l'issue d'une réunion dimanche, des responsables des agences de sécurité ont décidé de déclarer "zones d'urgence" l'ensemble des trois provinces du Sud à population majoritairement musulmane --Yala, Narathiwat et Pattani-- où une rébellion a fait plus de 810 morts depuis janvier 2004.
Cette décision permet de déclarer un état d'urgence de facto dans les trois provinces sensibles, à plus d'un millier de km de Bangkok, à la frontière de la Malaisie.

"Le décret va couvrir chaque district dans les trois provinces, plus quatre districts voisins dans la province de Songkhla", a annoncé à la presse le ministre de l'Intérieur Chidchai Vanasathidya.

Une réunion de plusieurs ministères -Intérieur, Défense et Justice-- permettra dès lundi de finaliser les détails de l'application du décret, a-t-il ajouté, précisant déjà que la priorité était de limiter la circulation des personnes et la publication par la presse d'information sur l'insurrection.

"Nous essaierons de ne pas limiter la liberté de la presse", a-t-il assuré alors que le décret a provoqué un tollé dans les media.

Le décret très controversé publié par le gouvernement concentre entre les mains du Premier ministre des pouvoirs dont l'armée disposait dans le cadre de la loi martiale en vigueur dans la plupart des distrcits des provinces du Sud.

M. Thaksin peut désormais imposer des couvre-feux, bannir les rassemblements et publications, procéder à des écoutes téléphoniques, des perquisitions et arrestations sans mandat, faire détenir des suspects sept jours et expulser des étrangers.

Répondant aux critiques qui ont fusé sur la concentration de pouvoirs entre ses mains, le Premier ministre, un homme déjà décrié pour son style autoritaire, a assuré samedi: "Nous ne violerons le droit à l'intimité que lorsque cela sera nécessaire pour la sécurité publique".

Le décret avait été approuvé lors d'une réunion d'urgence du Conseil des ministres et des agences de la sécurité vendredi, au lendemain d'attaques coordonnées d'une soixantaine de militants ayant provoqué le chaos dans la capitale provinciale de Yala.

Les autorités thaïlandaises accusent des séparatistes musulmans, mais aussi des trafiquants et les milieux du crime organisé des violences qu'elles ont été incapables d'enrayer et qui deviennent de plus en plus meurtrières, avec une nette escalade depuis le début juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner...   Lun 18 Juil - 8:39



Entrée en vigueur des pouvoirs d'urgence dans le sud de la Thaïlande
07/18/2005 -- 10:09(GMT+7)


Bangkok, 18 juillet (AVI) - Les pouvoirs d'urgence attribués au Premier ministre Thaksin Shinawatra sont entrés en vigueur dès dimanche dans l'ensemble des trois provinces musulmanes du grand Sud de la Thaïlande, après l'approbation par le roi Bhumibol Adulyadej d'un décret destiné à y combattre une insurrection.

L'Agence France Presse (AFP) a rapporté que'à l'issue d'une réunion dimanche, des responsables des agences de sécurité ont décidé de déclarer "zones d'urgence" l'ensemble des trois provinces du Sud à population majoritairement musulmane - Yala, Narathiwat et Pattani - où une rébellion a fait plus de 810 morts depuis janvier 2004.

Cette décision permet de déclarer un état d'urgence de facto dans les trois provinces sensibles, à plus d'un millier de kilomètres de Bangkok, à la frontière de la Malaisie.

Le décret publié par le gouvernement concentre entre les mains du Premier ministre des pouvoirs dont l'armée disposait dans le cadre de la loi martiale en vigueur dans la plupart des districts des provinces du Sud.

M. Thaksin peut désormais imposer des couvre-feux, bannir les rassemblements et publications, procéder à des écoutes téléphoniques, des perquisitions et arrestations sans mandat, faire détenir des suspects sept jours et expulser des étrangers.

Le décret avait été approuvé lors d'une réunion d'urgence du Conseil des ministres et des agences de la sécurité vendredi, au lendemain d'attaques coordonnées d'une soixantaine de militants ayant provoqué le chaos dans la capitale provinciale de Yala. - AVI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner...   Aujourd'hui à 22:37

Revenir en haut Aller en bas
 
le durcissement de Bangkok dans le sud risque d'entraîner...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Labrador noir de 6 ans risque l'euthanasie - Eure 27
» Bougie sans flamme risque de danger pour les poi's??????
» Papillon et autres insectes dans un bac : risque de maladie
» Guppy malade
» Passage aux Pieds Nus ?!?? (Désolé pour le Roman...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: