THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Destination Thaïlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Destination Thaïlande   Lun 25 Oct - 21:55

Une nature riche et généreuse qui réserve bien des surprises
En effectuant, chemin faisant d’une cité historique à l’autre, des haltes dans la campagne thaïlandaise, on découvre l’extrême diversité que procure ce climat tropical.

En termes savants, on appelle cela aujourd’hui faire de l’agrotourisme ou encore de l’écotourisme. Dans ce pays, les sujets d’intérêt sont multiples, tant la nature est riche et tant le climat permet de tirer parti du sol.

Aux abords de Bangkok, quand on monte vers le nord, les terres humides abritent des marais salants, alimentés par le flux des marées.



Des moulins à vent servent à pomper l’eau d’un bassin à l’autre. Le travail s’effectue par ailleurs manuellement, tant pour ratisser les surfaces des bassins exposés à l’évaporation que pour transporter les sacs de sel aux abords de la route.

Marchés flottants
Un peu plus au nord encore, le village de Damnoen Saduak, bâti entre les canaux, est connu pour son marché flottant. Les échanges de nourriture mais aussi de biens manufacturés se font d’une embarcation à l’autre.

Mais le site est à ce point réputé que les marchands de tout acabit s’y sont établis sous de vastes hangars, transformant le village typique en un marché aux puces.

Visiteurs de passage à Bangkok et touristes en circuit s’y retrouvent pour effectuer une balade sur les canaux dans des embarcations pétaradantes, avant de faire la file devant les étals.

Dans cette région, on trouve également des «cabanes à sucre» qui produisent du sucre à partir de la sève du cocotier qu’on fait bouillir (selon la technique que l’on connaît ici pour l’érable).

Pays de rizières
Puis, dès qu’on prend la route vers le nord du pays apparaissent les rizières. Il est heureux que les guides qui accompagnent les groupes organisés se montrent flexibles pour de telles découvertes.

Que des travaux soient en cours dans une rizière, comme les labours, le repiquage du riz ou l’arrachage des plants dans les pépinières, et on fait une halte, question d’aller voir de près comment les gens de la campagne travaillent.

De la même façon, nous avons fait un crochet par une usine qui reçoit la production de riz des campagnes voisines afin qu’il soit décortiqué.

Puis loin, ce fut une halte dans une plantation d’ananas pour une visite du champ jusqu’à la dégustation de fruits frais, tout en discutant avec l’agriculteur.

Tout au long de ce voyage organisé par l’agence réceptive thaïlandaise Marwin Tours pour le compte du voyagiste québécois Tours Chanteclerc, le guide nommé Supot n’a cessé de nous réserver des surprises.

Au marché de la ville de Phisanulok, nous avons dégusté des biscuits à la noix de coco, découvert la fabrication du lait de coco, goûté des condiments. À Lampang, au marché de nuit où nous nous étions rendus en cyclopousse, nous avons dégusté des insectes et des vers frits dans l’huile.

Un voyage de groupe guidé peut donc aussi réserver des surprises. Dans notre cas, c’est à l’ouverture d’esprit et au sens d’écoute de notre guide que nous devions ces petits extras qui ajoutaient chaque jour quelque chose au programme convenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le royaume aux trois capitales   Lun 25 Oct - 21:56

La Thaïlande possède trois capitales. Du sud au nord, Bangkok, l’actuelle, Ayuthaya et Sukhotai, les deux anciennes capitales, racontent avec leurs monuments l’épopée du royaume à travers plus de six siècles.

Située à quelque 90 kilomètres au nord de l’actuelle capitale Bangkok, Ayuthaya fut la capitale du pays de 1350 à 1767.

On considère que cette période constitua l’apogée du royaume qui était alors organisé comme un empire parce que sa souveraineté s’étendait aux territoires voisins, soit le Cambodge, le Laos et le Myanmar.

Ayuthaya
Au cours de ces quatre siècles, le royaume du Siam (c’était son nom à l’époque) connut au total 34 rois. Le Siam entretint des relations commerciales avec les États européens et avec le Japon, ce qui entraîna une ère de prospérité.

Ayuthaya, qui compta jusqu’à un million d’habitants, était en ce temps-là décrite comme une cité d’une grande magnificence par les voyageurs et les commerçants.

D’ailleurs, Louis XIV, le Roi-Soleil, qui s’était fait raconter ce royaume d’une grande splendeur par des voyageurs, établit même des relations diplomatiques avec le roi de Siam, qu’il considérait comme digne de lui, et échangea des ambassadeurs avec le souverain.

Bâtie au confluent de trois cours d’eau, (dont le Chao Phraya qui traverse Bangkok), la cité d’Ayuthaya est à présent un parc historique inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Lorsqu’ils prirent la ville, les Birmans s’empressèrent de détruire les palais et autres constructions profanes, dont il ne subsiste que des bases de murs. Par contre, les multiples temples bouddhistes survécurent plus ou moins aux attaques.

Aujourd’hui, malgré l’offense causée par le temps, la nature et les vandales, il reste encore plusieurs murs, colonnes, dômes et statues de temples et de monastères pour témoigner du style et de la splendeur de la cité. Les constructions étaient alors faites de briques d’argile rouge qu’on revêtait de stuc.

Sukhotai
Sukhotai, l’autre ancienne capitale, est située à 450 kilomètres au nord de Bangkok. On estime que la cité connut son apogée entre le XIIIe siècle et la fin du XIVe siècle. Les experts font référence à son architecture comme représentative de l’époque classique thaï.

Une vingtaine de monuments, auxquels s’ajoutent environ 70 autres dans un rayon de quelques kilomètres, figurent dans ce parc historique également classé au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Outre son style, la cité se caractérisait par son système défensif constitué de trois murailles et de deux douves. Les constructions faisaient appel ici à la pierre de latérite (terre rouge fossilisée), à la brique d’argile et au stuc.

La visite de ces deux anciennes cités démontre éloquemment qu’à l’époque où les nations européennes, après avoir découvert les routes maritimes, entreprenaient leur conquête du monde, il existait en ces contrées asiatiques des civilisations qui n’avaient absolument rien à envier à l’Occident.

De multiples visages


* La Thaïlande revêt de multiples visages. Des rivages du golfe du Siam au sud aux régions montagneuses frontalières avec le Myanmar et le Laos au nord, les paysages et la nature changent. Il est donc intéressant de combiner un circuit de découverte du pays au départ de la capitale vers le nord, puis un séjour de repos sur les plages du sud. Compte tenu du décalage horaire, la durée minimale de séjour est de deux semaines.

* L’ingéniosité des Thaïlandais se vérifie dans leur capacité à transformer la vocation originelle d’un objet. Les tuk tuk (prononcer touk touk) en sont un exemple. Il s’agit de scooters qu’on a dotés d’un habitacle pour deux passagers à l’arrière. Ils sillonnent les rues en quête de clients. Attention : toujours négocier le prix et vérifier la destination car les chauffeurs de ces taxis très spéciaux font aussi du racolage pour les boutiques et les bars.

* Les Thaïlandais sont d’une nature très affable. Ils se montrent très accueillants avec les visiteurs et très courtois. Si on adopte la même attitude, on s’assure de passer un bon séjour.

* C’est justement ce genre d’attitude qu’adoptent également certains escrocs, notamment au centre-ville de Bangkok, en abordant les touristes. Bien habillés, ils s’enquièrent de la provenance des visiteurs et de leurs projets et, sous le prétexte que tel établissement ou musée est fermé, ils les attirent dans d’autres lieux afin de les plumer.

* La culture thaïlandaise est intimement liée à la religion et aux diverses disciplines artistiques appliquées à la décoration des temples bouddhistes. On ne s’étonnera donc pas que les visites tant à Bangkok qu’à travers le pays passent principalement par des lieux de culte. Dans un circuit, chaque journée comprend des visites de temples où il faut chaque fois se déchausser. De plus, il faut porter une tenue correcte. Le guide vous précise toujours le type de vêtement qu’il faut éviter de porter.

* Les Thaïlandais, comme spectateurs, raffolent de deux sports: la boxe thaïlandaise, où les adversaires utilisent les poings et les pieds, et les combats de coqs. Des combats de boxe ont régulièrement lieu à Bangkok. Dans les villages et villes secondaires, il est possible d’assister à des combats de coqs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Destination Thaïlande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destination Thaïlande
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: