THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 création d'une commission d'enquête indépendante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: création d'une commission d'enquête indépendante   Sam 30 Oct - 10:52

Thailande : création d'une commission d'enquête indépendante sur les 78 morts
LEMONDE.FR | 29.10.04 | 18h44

Le premier ministre a exprimé ses "regrets" aux familles des victimes pour la répression policière des manifestations de lundi. Les violences dans le sud du pays ont fait 420 morts depuis le mois de janvier

Le premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra, a annoncé, vendredi 29 octobre, la création d'une commission d'enquête indépendante sur la mort de 78 manifestants musulmans lors de leur transport dans des camions militaires lundi.

"Je vais mettre sur pied une commission indépendante (. .) composée d'experts légaux, musulmans et experts des foules, pour enquêter et trouver les coupables", a déclaré le premier ministre, l'air sombre et les traits tirés, dans une adresse à la nation retransmise en soirée sur toutes les chaînes de télévision de Thaïlande.

Mais M. Thaksin n'a pas précisé quand cette commission se mettrait au travail ni qui la composerait. Il a également dit qu'il "accueillerait favorablement toute enquête d'autres organisations indépendantes".

Lundi, 87 musulmans sont morts après la dispersion par les forces de l'ordre d'une manifestation à Tak Bai, dans la province méridionale de Narathiwat, qui a bouleversé le pays : six lors de la dispersion du mouvement, trois noyés dans un canal proche et 78 asphyxiés lors de leur transport dans des camions bondés dans lesquels ils ont été empilés les uns sur les autres.

DES MANIFESTANTS BATTUS

Le premier ministre a à plusieurs reprises exprimé ses "regrets" pour la mort des victimes et a présenté ses "sincères regrets aux familles", annonçant que celles-ci recevraient des dédommagements qu'il n'a pas chiffrés. Mais il s'en est tenu à la version déjà fournie par Bangkok selon laquelle la mort des musulmans était accidentelle.

Il a insisté sur le fait que le gouvernement avait eu pour souci de "préserver la loi et l'ordre" et que ce drame "n'avait rien à voir avec les question religieuses". Les camions étaient trop peu nombreux en ce jour férié pour transporter vers le camp militaire de Pattani les 1 300 manifestants arrêtés, "nous avons demandé aux détenus d'être allongés face contre terre" dans les camions. Qu'ils ne le soient pas les uns sur les autres "aurait été mieux", a-t-il ajouté.

Selon des témoignages recueillis par la presse, des manifestants ont été battus violemment avant d'être empilés les uns sur les autres dans les camions pour être amenés dans un camp de l'armée à Pattani. Certains corps portaient des traces de contusions ou de blessures.

"Je ferai tout pour restaurer la stabilité dans le Sud aussi vite que possible", a affirmé M. Thaksin, sans dire comment, alors que son gouvernement est impuissant depuis janvier à enrayer des violences qui ont fait près de 420 morts. Il a aussi demandé "aux médias en particulier de ne pas faire de la fiction autour des questions de sécurité".

UNE SITUATION EXPLOSIVE

M. Thaksin, personnellement visé dans le tollé de critiques qui ont déferlé sur Bangkok pour la gestion cette crise, a ajouté : "Ne répandez pas de rumeurs sur ma démission, c'est le peuple qui décidera de mon destin." Des élections législatives sont prévues au début 2005.

Confirmant les craintes des experts d'un embrasement de la région, déjà secouée par des attaques à répétition depuis janvier, trois attentats ont eu lieu depuis jeudi soir, faisant au total deux morts et une quarantaine de blessés. Deux attentats à la bombe ont eu lieu vendredi au même endroit à Yala ; le deuxième visait apparemment les policiers dépêchés sur les lieux de la première explosion.

Jeudi soir, une bombe posée devant un bar et mise à feu par un téléphone mobile a fait deux morts à Sungai Kolok, localité frontalière fréquentée par les touristes malaisiens. Ces attentats interviennent dans un contexte de vive tension dans le Sud où la population reste en colère et la sécurité est lourde, avec de nombreux barrages de soldats et policiers armés jusqu'aux dents.

Avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: création d'une commission d'enquête indépendante   Sam 30 Oct - 10:54

Thaïlande : une enquête impartiale sur la mort de 87 manifestants, demande Louise Arbour

Louise Arbour, Haute Commissaire aux droits de l'homme
29 octobre – Une enquête rapide, approfondie et indépendante, a réclamé la Haute Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'homme aux autorités thaïlandaises, après la mort de 87 personnes lors d'une manifestation.

La Haute Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'homme, Louise Arbour, a appelé à ce que l'enquête sur la mort, le 25 octobre dernier, de près de 87 manifestants dans le sud de la Thaïlande, demandée par les autorités thaïlandaises, soit « rapide, approfondie et indépendante » indique aujourd'hui un communiqué du Haut Commissariat aux Droits de l'homme.

La Haute-Commissaire a indiqué qu'il était important que l'enquête sur ces événements demandée par les autorités soit non seulement rapide, minutieuse et indépendante, mais qu'elle soit efficace.

« Les résultats doivent être rendus publics ». Par ailleurs, « il est crucial de traduire devant la justice tous les responsables de ces violations afin d'empêcher l'instauration d'un climat d'impunité » a-t-elle déclaré.

Louise Arbour a également invité les autorités thaïlandaises à permettre aux 1 300 personnes qui sont actuellement en garde à vue en vertu de la loi martiale instaurée à la suite des manifestations d'avoir accès immédiatement à des avocats, à leurs proches et à des soins médicaux, et de s'assurer qu'ils ne sont soumis à aucune peine ou traitement cruel, inhumain ou dégradant.

La Haute-Commissaire a invité les autorités thaïlandaises à se conformer aux dispositions internationales sur les droits de l'homme, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, les principes de base sur le recours à la force et l'utilisation des armes à feu par les responsables de l'application des lois, les règles minima pour le traitement des détenus, les principes fondamentaux relatifs au traitement des détenus et les principes pour la protection de toutes les personnes soumises à une forme quelconque de détention ou d'emprisonnement.

Mme Arbour a souligné qu'en tant État partie de la Convention sur les droits civils et politiques, la Thaïlande avait l'obligation de ne pas recourir à des arrestations arbitraires, de garantir un procès équitable à tous les détenus dans une période raisonnable ou de les libérer, de mener rapidement une enquête indépendante sur chaque mort et de s'abstenir de recourir à l'usage excessif de la force et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Selon Mme Arbour, les informations sur le sud de la Thaïlande font état d'arrestations arbitraires, de disparitions des défenseurs de droits de l'homme et d'un nombre de morts sans cesse croissant, indique le communiqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
création d'une commission d'enquête indépendante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création d'une nouvelle sellerie - Enquête !
» Création d'une commission amazone au sein du CREB
» Documentation utile pour la création d'une mare
» création costume bigouden pour petite fille
» création d'un bassin ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: