THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chirac veut faire de la Thaïlande un partenaire privilégié e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Chirac veut faire de la Thaïlande un partenaire privilégié e   Dim 19 Fév - 19:45



samedi 18 février 2006, 17h49

Jacques Chirac (D) au côté du Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, lors d'un "sommet économique" le 18 février 2006 à Bangkok

samedi 18 février 2006, 17h49
Chirac veut faire de la Thaïlande un partenaire privilégié en Asie


BANGKOK (AFP) - Le président Jacques Chirac s'est fait samedi l'avocat des entreprises françaises en Thaïlande, dont la France veut faire un partenaire privilégié pour renforcer sa présence économique dans une Asie du Sud-Est en pleine expansion.
Selon Bangkok, la France et la Thaïlande ont décidé "d'intensifier leurs efforts" pour porter leurs échanges commerciaux de 2,8 milliards à 4,2 milliards d'euros par an.


M. Chirac a fait une visite d'Etat de deux jours en Thaïlande, la première d'un président français, avant de se rendre dimanche et lundi en Inde, avec la volonté de doper les échanges avec ces pays qui tirent la croissance mondiale.
"Imprimer un nouvel élan à nos relations économiques et commerciales (...) c'est tout le sens de cette première visite d'Etat d'un président de la République française dans les quelque trois siècles d'histoire des relations franco-thaïlandaises", a dit samedi M. Chirac lors d'un "sommet économique", au second jour de sa visite à Bangkok.

L'objectif prioritaire de la France est de décrocher une part des énormes contrats offerts par la Thaïlande, dont la croissance tourne autour des 5% par an, pour le développement de ses infrastructures.

Le gouvernement thaïlandais a engagé un ambitieux programme de modernisation de ses infrastructures, d'un montant de 37 milliards d'euros, et un appel d'offres lancé le 26 janvier par M. Thaksin suscite une vive compétition internationale.

"J'ai dit au Premier ministre notre souhait de voir les entrepreneurs français s'affirmer parmi les partenaires privilégiés des autorités thaïlandaises", a dit M. Chirac qui a mis en avant "le talent, la créativité, les savoir-faire de nos entreprises".

La Thaïlande "a vocation à être un partenaire majeur pour la France" alors que celle-ci "a tous les atouts pour être le partenaire stratégique de la Thaïlande en Europe", a assuré M. Chirac lors de cette conférence coprésidée par le Premier ministre Thaksin Shinawatra.

Plusieurs dizaines d'hommes d'affaires des deux pays y ont assisté, dont une trentaine de grands patrons français accompagnant M. Chirac dans sa tournée asiatique.

Alors que la compétition avec l'Allemagne ou le Japon notamment est exacerbée, ces patrons espèrent bénéficier des relations au beau fixe entre la France et la Thaïlande.

Le président français avait été reçu vendredi avec tous les honneurs par le roi Bhumibol Adulyadej, 78 ans, doyen des têtes couronnées dans le monde, et il a eu samedi une série d'entretiens politiques avec les dirigeants thaïlandais.

Pour Gérard Mestrallet, PDG de Suez (Paris: FR0000120529 - actualité) , qui projette de construire des centrales électriques, "la visite du chef de l'Etat est très importante parce qu'elle accélère les discussions".

Le PDG d'Alstom (Paris: FR0010220475 - actualité) , Patrick Kron, a lui aussi estimé que "de bonnes relations bilatérales favorisent les échanges commerciaux". Alstom, qui a remporté des contrats pour le métro de Shanghaï, espère vendre du matériel roulant pour les nouvelles lignes du métro de Bangkok.

Le président Chirac a ainsi vanté "l'expertise" des entreprises françaises dans le nucléaire, les transports, la gestion de l'eau ou les services.

Il a souhaité que, dans les prochains mois, 400 nouvelles entreprises françaises investissent en Thaïlande, doublant ainsi leur nombre, alors que la France est le troisième investisseur européen avec une part de marché de 1,45%.

D'autre part, de ce pays qui a été affecté par la grippe aviaire, M. Chirac a appelé samedi les Français à prendre "avec calme mais avec le plus grand sérieux" le cas suspect de virus H5N1 annoncé la veille en France et a assuré que tous les moyens étaient mobilisés pour faire face à une éventuelle épizootie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Chirac attendu en Inde à l'issue de sa visite en Thaïlande   Dim 19 Fév - 19:46



dimanche 19 février 2006, 7h26
Asie: Chirac attendu en Inde à l'issue de sa visite en Thaïlande

BANGKOK 2006 (AFP) - Jacques Chirac a achevé dimanche une visite d'Etat de 48 heures à Bangkok, la première d'un président français en Thaïlande, et est parti pour l'Inde.
L'Airbus spécial de M. Chirac a décollé de la capitale thaïlandaise à 12H00 (05H00 GMT). Le roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej, la reine Sirikit et une de leurs filles, la princesse Maha Chakri Sirindhorn, ont salué M. Chirac et son épouse Bernadette avant leur départ pour l'Inde.

Le président français s'était déjà rendu à New Delhi en 1998. Avant ce nouveau voyage, marqué par une controverse avec des écologistes, il a ordonné le rapatriement de l'ex porte-avions français Clemenceau qui devait être démantelé en Inde.

Pour ce déplacement en Asie, M. Chirac se trouve à la tête d'une importante délégation comprenant cinq ministres (Affaires étrangères, Défense, Economie, Commerce extérieur, Tourisme) et une trentaine de grands patrons français.

Pendant sa visite vendredi et samedi à Bangkok, le président Chirac s'est fait l'avocat des entreprises françaises en Thaïlande, dont la France veut faire un partenaire privilégié pour renforcer sa présence économique dans une Asie du Sud-Est en pleine expansion. Le gouvernement thaïlandais a engagé un ambitieux programme de modernisation de ses infrastructures, d'un montant de 37 milliards d'euros, et un appel d'offres lancé le 26 janvier suscite une vive compétition internationale.

Juste avant le départ de M. Chirac, le chef du gouvernement thaïlandais Thaksin Shinawatra a reçu pour un petit déjeuner 25 patrons d'entreprises françaises intéressés par les "méga-projets" d'infrastructure et une meilleure implantation en Thaïlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chirac veut faire de la Thaïlande un partenaire privilégié e
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: