THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La crise s'aggrave en Thaïlande: l'opposition boycotte ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La crise s'aggrave en Thaïlande: l'opposition boycotte ....   Lun 27 Fév - 17:10



Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, le 27 février 2006 à Bangkok

lundi 27 février 2006, 14h46
La crise s'aggrave en Thaïlande: l'opposition boycotte les élections

BANGKOK (AFP) - La crise politique s'est aggravée lundi en Thaïlande où les partis d'opposition ont annoncé qu'ils boycotteraient les élections anticipées convoquées pour le 2 avril par le Premier ministre Thaksin Shinawatra.
Cette annonce soudaine est intervenue à l'issue d'une journée d'intenses consultations au cours de laquelle M. Thaksin et l'opposition parlementaire avaient pourtant donné l'impression de rechercher un compromis sur de futures réformes constitutionnelles, ce qui avait permis à la bourse de Bangkok de regagner plus de 1,5%.

"En raison de la distorsion du sujet (sur les réformes constitutionnelles), les trois partis (de l'opposition) ont décidé de ne pas rencontrer M. Thaksin et ne présenteront aucun candidat aux élections", a déclaré Abhisit Vejjajiva, chef du Parti démocrate, principale formation de l'opposition.

M. Abhisit, 41 ans, a lancé la bombe du boycott à l'issue d'une réunion avec les dirigeants de deux autres formations de l'opposition (Chart Thai et Mahachon).

Les trois partis avaient donné jusqu'à lundi à M. Thaksin pour s'engager par écrit à entreprendre des réformes constitutionnelles visant notamment à donner davantage de pouvoirs au peuple.

Homme d'affaires reconverti dans la politique, le Premier ministre est depuis longtemps accusé par ses détracteurs de s'être accaparé tous les pouvoirs grâce à l'argent.

Un peu plus tôt, M. Thaksin avait promis d'inclure des réformes constitutionnelles dans sa plate-forme électorale et avait proposé d'établir une commission "neutre" de sages mais il avait catégoriquement refusé de signer le moindre document avec l'opposition.

M. Thaksin, 56 ans, élu en 2001 et réélu triomphalement en 2005, est dans l'oeil du cyclone depuis le 23 janvier, date à laquelle sa famille a vendu pour 1,9 milliard de dollars toutes les parts qu'elle détenait dans Shin Corp, géant des télécommunications qu'il avait fondé avant d'entrer en politique. C'est Temasek, holding d'investissement du gouvernement singapourien, qui a acheté.

Trois manifestations depuis le début du mois à Bangkok ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes qui ont réclamé sa démission. Plus de 50.000 manifestants ont participé, selon la police, à un rassemblement dimanche soir sur une place proche du palais royal où 5.000 personnes se sont retrouvées encore lundi soir.

Plutôt que de démissionner, le Premier ministre a dissous vendredi dernier la Chambre basse du Parlement et a convoqué des élections anticipées.

Mais cette décision n'a pas désamorcé la crise qui prend une nouvelle dimension avec la décision sans précédent de l'opposition parlementaire de boycotter le scrutin du 2 avril, estiment des analystes.

"J'ai fait ce que j'ai pu", a dit M. Thaksin après l'annonce de boycott.

Selon la plupart des commentateurs politiques, le parti de M. Thaksin, le Thai Rak Thai (Les Thaïlandais aiment les Thaïlandais), qui contrôlait 375 des 500 sièges dans la Chambre dissoute, a toutes les chances de remporter aisément les élections.

M. Thaksin a joui jusqu'ici d'une forte popularité dans les campagnes, la Thaïlande enregistre une croissance annuelle de l'ordre de 5% et connait le plein-emploi.

Mais la décision des Démocrates a considérablement fait monter les enchères dans ce pays de 63 millions d'habitants, monarchie constitutionnelle où l'armée a souvent pris le pouvoir jusqu'au début des années 1990.

Des diplomates occidentaux redoutent que les manifestations de rue qui se sont multipliées depuis un mois ne dégénèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: La crise s'aggrave en Thaïlande: l'opposition boycotte ....   Mar 28 Fév - 7:21



lundi 27 février 2006, 20h30
Thaïlande: manifestation et boycott des élections

BANGKOK, Thaïlande (AP) - Les partis d'opposition thaïlandais ont annoncé lundi leur intention de boycotter les élections nationales du 2 avril pour protester contre le rejet de leurs propositions de réforme politique par le Premier ministre. Des milliers de personnes manifestaient encore à Bangkok.

Le boycott a été décrété par les partis démocrate, Chart Thaï (CTP) et Mahachon après la décision du chef du gouvernement Thaksin Shinawatra de discuter avec eux mais de refuser leurs propositions. Le plan de l'opposition n'a pas été rendu public mais il prévoirait la démission du Premier ministre en attendant les élections.

M. Thaksin a déclaré que son parti, le Thaï Rak Thaï (TRT) , avait "fait de son mieux" et que le scrutin était maintenu au 2 avril.

Le bras de fer a accentué la crise déclenchée par un mouvement d'opinion croissant en faveur d'une démission de M. Thaksin, soupçonné de corruption et d'abus de pouvoir. Le Premier ministre a tenté de faire baisser la pression en dissolvant le Parlement vendredi, ce qui entraîne l'organisation d'élections anticipées de trois ans. Le TRT est donné favori étant donné ses importantes ressources financières et le fait qu'il contrôle le gouvernement.

Les organisateurs de la manifestation de lundi soir, qui se font appeler l'Alliance populaire pour la démocratie, ont fixé un ultimatum à M. Thaksin, lui donnant jusqu'au 5 mars pour démissionner ou "affronter la puissance du peuple", selon Sondhi Limthongkul, qui a appelé à une manifestation de masse pour le 5 mars. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La crise s'aggrave en Thaïlande: l'opposition boycotte ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: