THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Thaïlande : qui aura le dernier mot?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Thaïlande : qui aura le dernier mot?   Mar 28 Fév - 18:56



Thaïlande : qui aura le dernier mot?

Any Bourrier


Depuis le début de l’année, trois manifestations ont rassemblé à Bangkok des dizaines de milliers de personnes pour réclamer la démission du Premier ministre Thaksin Shinawatra. Il est en effet au centre d’une controverse depuis la vente le 23 janvier par sa famille des parts qu’elle détenait dans l’entreprise de télécommunications qu’il avait fondée avant de se lancer en politique. Une affaire en or car aucune taxe sur cette transaction d’un 1,8 milliard de dollars ne sera payée. Les Thaïlandais n’ont pas apprécié.

La crise est montée d’un cran en ce début de semaine après la rupture des négociations entre le Premier ministre et les partis politiques. Les principaux partis d’opposition, regroupés au sein de l’Alliance du peuple pour la démocratie, exigeaient un engagement ferme de Thaksin sur des réformes constitutionnelles. Comme il a refusé, les partis de l’opposition ont annoncé qu’ils boycotteraient les élections anticipées convoquées pour le 2 avril.

La Thaïlande s’enfonce ainsi dans une crise politique dont les caractéristiques sont connues : un gouvernement affairiste doit rendre des comptes à une société civile qui se mobilise, rejette ces pratiques et exige davantage de transparence.

Les manifestations vont certainement se multiplier dans les prochaines semaines. Par conséquent, un regain de la violence n’est pas exclu, notamment depuis que les partisans de Thaksin ont décidé de sortir dans les rues pour semer le trouble. Outre ceux qui dénoncent la corruption, la censure imposée aux médias, l’abus de pouvoir du Premier ministre, les partisans de Thaksin devront affronter la mobilisation des étudiants. Pour la première fois depuis les émeutes de 1992, des jeunes ont voulu participer aux mouvements de défense de la démocratie. A l’Université de Thammasat, par exemple, 20 000 universitaires ont signé une pétition demandant le départ du Premier ministre.
Si la crise politique actuelle dégénérait, l’armée thaïlandaise serait sûrement appelée à la rescousse. Car les militaires ont toujours joué un rôle politique majeur dans ce pays, soit pour garantir son intégrité territoriale, comme à l’époque de la guerre froide, soit pour écarter du pouvoir des politiciens opportunistes et corrompus. Après avoir nommé en 2003 son cousin Chaisit Shinawatra commandant de l’armée de terre et ce malgré l’opposition de la hiérarchie militaire, Thaksin n’aurait plus le soutien de l’armée. Le dernier mot reviendra sans doute au roi Bhumibol, qui est le rempart ultime de la démocratie en Thaïlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thaïlande : qui aura le dernier mot?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: