THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 opposants à Thaksin marchent vers le siège du gouvernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: opposants à Thaksin marchent vers le siège du gouvernement   Dim 5 Mar - 22:40



dimanche 5 mars 2006, 19h28

Des Thaïlandais marchent vers le siège du gouvernement pour réclamer le départ du Premier ministre Thaksin Shinawatra, le 5 mars 2006 à Bangkok

dimanche 5 mars 2006, 19h28
Thaïlande: les opposants à Thaksin marchent vers le siège du gouvernement


BANGKOK (AFP) - Pour la quatrième semaine consécutive, des dizaines de milliers de manifestants ont réclamé dimanche le départ du Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, accentuant la pression sur lui en marchant vers le siège du gouvernement à Bangkok.
"Nous devons encore faire des sacrifices pour obtenir le départ de Thaksin, c'est pourquoi Thaksin, pour le bien du pays, va-t-en", lui a lancé un de ses principaux adversaires, le patron de presse Sondhi Limthongkul, du haut d'un camion garé devant le siège du gouvernement.

Alors que la manifestation se poursuivait après 00H45 (17H45 GMT), la police de Bangkok restait fortement mobilisée pour empêcher tout dérapage.
Des milliers de policiers, armés de matraques et de boucliers, avaient pris position autour du "Government House" ou le long des avenues royales empruntées par les manifestants.

A plusieurs reprises, des responsables de la police ont bloqué la voie et des négociations se sont engagées avec les organisateurs.
Se tenant devant une banderole sur laquelle on pouvait lire "Rends-nous la Thaïlande", M. Sondhi, 58 ans, qui a juré à l'automne dernier de faire tomber le Premier ministre, a répété les accusations de corruption et d'abus de pouvoir qui ponctuent tous ses discours anti-Thaksin.

Auparavant, 50.000 personnes selon la police, 100.000 selon les organisateurs, s'étaient rassemblées sur la place Sanam Luang, proche du palais royal.

Comme lors de précédentes manifestations, de nombreuses pancartes proclamaient "Thaksin, fous le camp" et des caricatures le comparaient à Hitler et à un "dictateur capitaliste".

Parlant d'un combat "long et difficile", M. Sondhi avait annoncé que les manifestants allaient marcher "lentement et pacifiquement" vers le Monument de la Démocratie pour s'y arrêter brièvement avant de se rendre au siège du gouvernement, "afin de montrer notre force à Thaksin", et de "retourner camper sur la place Sanam Luang".

La procession est partie en direction du siège du gouvernement à 21H30 (14H30 GMT).

La police, qui avait mobilisé 5.000 hommes sur place et en avait mis 5.000 autres en alerte, avait solennellement mis en garde contre les risques de dérapage.

"Il est hautement probable qu'il y ait de la violence", avait déclaré dans la matinée un porte-parole de la police nationale, Ajirawid Subarnbhesaj.

Depuis la fin janvier, les tensions politiques sont très vives en Thaïlande où le Premier ministre a été confronté à une vague de protestations sans précédent après la vente par sa famille, pour 1,9 milliard de dollars, de toutes les parts qu'elle détenait dans Shin Corp, géant des télécoms qu'il avait fondé avant d'entrer en politique. C'est Temasek, holding d'investissement du gouvernement singapourien, qui a acheté. La transaction a été défiscalisée.

M. Thaksin, 56 ans, élu en 2001 et réélu triomphalement en 2005, n'a pas hésité le 24 février à dissoudre la Chambre basse du Parlement et à convoquer des élections anticipées pour le 2 avril. L'opposition a décidé de boycotter ce scrutin.

Vendredi, le Premier ministre, qui reste populaire dans les campagnes, a rassemblé 150.000 partisans à l'endroit même où ses adversaires organisaient leur nouvelle manifestation dimanche soir.

M. Thaksin a estimé que les élections du 2 avril étaient un référendum sur son leadership et a promis un nouveau scrutin dans un an après une réforme constitutionnelle.

L'amendement de la Constitution de 1997 constitue la principale demande de l'opposition, qui accuse M. Thaksin d'avoir monopolisé le pouvoir grâce à l'argent.

Le Premier ministre a affirmé qu'il se retirerait s'il n'obtenait pas au moins 50% des voix au scrutin du mois prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
opposants à Thaksin marchent vers le siège du gouvernement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comores : vers un engagement du gouvernement ?
» Transition vers une eau aux paramètres différents
» Question sur les vers de vase (nettoyé, à garder)
» Vers de vases
» Petit vers qui se balade sur la vitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: