THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 des manifestants encerclent le siège du pouvoir ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: des manifestants encerclent le siège du pouvoir ...   Mar 14 Mar - 11:41




mardi 14 mars 2006, 9h09
Thaïlande: des manifestants encerclent le siège du pouvoir, Thaksin résiste


BANGKOK (AFP) - Des dizaines de milliers de Thaïlandais ont encerclé mardi le siège du gouvernement à Bangkok pour exiger la démission du Premier ministre Thaksin Shinawatra qui a menacé d'imposer l'état d'urgence si des violences éclataient.
La police a estimé le nombre de manifestants à 70.000 avant que la majeure partie de la foule ne se disperse en milieu de journée. Quelques milliers d'irréductibles bloquaient toujours certaines entrées de "Government House" peu avant 14H30 (07H30 GMT).


Les manifestants - dont certains portaient des drapeaux thaïlandais, d'autres des drapeaux jaunes symbolisant la royauté - venaient de passer la nuit sur une place proche du palais royal. Il s'agissait du cinquième rassemblement de ce genre en cinq semaines.
Cependant, pour la première fois, à l'issue de la veillée, les organisateurs ont poussé les manifestants à marcher, de jour, vers le siège du gouvernement, ce qui a fait monter d'un cran la pression sur M. Thaksin qu'ils accusent d'abus de pouvoir et de corruption.


Chamlong Srimuang, l'un des animateurs du mouvement, a appelé les protestataires à rester pacifiques, tout en leur demandant d'encercler "Government House" et de provoquer des embouteillages.
"N'entrez pas dans le siège du gouvernement, n'enfoncez pas les barrières", a-t-il lancé. "Sinon, nous tomberons dans leur piège. Soyez assurés que nous sommes sur la bonne voie et qu'à la fin nous vaincrons", a affirmé M. Chamlong.

Chamlong Srimuang, 71 ans, leader d'une secte bouddhiste rigoriste, avait mené une révolte sanglante en 1992 qui avait abouti à la chute d'un Premier ministre soutenu par les militaires.

Plus tard, il avait contribué à l'entrée en politique de M. Thaksin mais s'est retourné contre lui aujourd'hui en dénonçant son "autoritarisme" et son "manque d'éthique".

"Je suis sûr de notre victoire", a estimé Joe Chiwasanti, ouvrier du textile de 38 ans. "Nous ne partirons pas" tant que Thaksin n'aura pas démissionné.

L'objectif des manifestants --dont certains répondaient à l'appel de syndicats du secteur public-- était de faire coïncider leur marche avec la réunion hebdomadaire du gouvernement.

La réunion a été maintenue mais M. Thaksin s'est adressé à ses collègues par téléconférence depuis le nord-est du pays.

Le Premier ministre a menacé d'imposer l'état d'urgence à Bangkok si la manifestation dégénérait en violence. Le décret a été préparé et "je suis prêt à signer" ce document à tout moment "si nécessaire", a-t-il dit.

Pendant la réunion du cabinet, M. Thaksin a approuvé une augmentation de 5% des salaires des employés du secteur public avec effet rétroactif au 1er octobre.

Depuis le 23 janvier, M. Thaksin, 56 ans, a été confronté à une vague de protestations sans précédent après la vente par sa famille, pour 1,9 milliard de dollars, de toutes les parts (49,6%) qu'elle détenait dans Shin Corp, géant des télécoms qu'il avait fondé avant de se lancer dans la politique.

C'est Temasek, holding financier dirigé par la femme du Premier ministre de Singapour, qui a acheté. On a appris mardi qu'au cours des dernières semaines, Temasek avait acquis au total 96,1% des parts de Shin Corp à travers deux partenaires en Thaïlande.

Les détracteurs de M. Thaksin ont dénoncé pêle-mêle la cession d'une entreprise stratégique à "des étrangers", le manque de transparence dans l'opération et le fait que le bénéfice de la vente ne soit pas imposable.

Les cessions de parts d'entreprises effectuées via la Bourse de Bangkok sont exemptées de taxes et la famille de M. Thaksin a profité de cette réglementation.

Pour tenter de désamorcer la crise, le Premier ministre, élu en 2001 et réélu triomphalement en 2005, a dissous la Chambre basse du Parlement et a convoqué des élections pour le 2 avril. L'opposition a décidé de boycotter ce scrutin.

M. Thaksin reste populaire parmi les masses rurales tandis que ses adversaires recrutent parmi les classes moyennes et les élites de Bangkok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
des manifestants encerclent le siège du pouvoir ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite fiche bleue à 2 fils ds loge batterie siège conducteur
» [Accessoire] Siège enfant design Puppy
» Bien choisir son siège en avion
» Donner un pouvoir, comment ça marche?
» Comment choisir le meilleur siège en avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: