THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le premier ministre au coeur de la polémique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le premier ministre au coeur de la polémique   Jeu 23 Mar - 10:51



jeudi 23 mars 2006, mis à jour à 08:31
Thaïlande
Le premier ministre au coeur de la polémique

Eva John

Le Premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra, cible de manifestations quasi-quotidiennes depuis près de deux mois, veut organiser le 2 avril un référendum en forme de plébiscite


Après environ deux mois de crise, le Premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra, souhaite organiser des élections anticipées le 2 avril. L'annonce de ce scrutin, anticipé de trois ans, a provoqué de sérieuses controverses dans les rangs de l'opposition et chez une partie de la population.
Vasana Puemlarp, le président de la Commission électorale, a admis qu'il posait davantage de problèmes qu'il n'offrait de solutions mais qu'il n'avait d'autre choix que de l'organiser à la date prévue, en raison d'un "décret royal" qui ne peut être annulé que sur proposition du Premier ministre. "La loi stipule que les élections doivent être organisées le 2 avril, je dois me soumettre à la loi, je ne suis pas au-dessus de la loi", s'est-il justifié, sans toutefois exclure un événement de dernière minute susceptible d'entraîner un report, "une nouvelle information et des raisons qui pourraient entraîner une modification de la date des élections".
Le scrutin du 2 avril, convoqué trois ans avant le terme de la législature, fait suite à la dissolution de la Chambre basse du Parlement par le Premier ministre de Thaïlande, cible de manifestations quasi-quotidiennes à Bangkok depuis près de deux mois. Les détracteurs de Thaksin Shinawatra l'accusent d'abus de pouvoir et de corruption depuis la vente, pour 1,9 milliard de dollars, par sa famille de toutes les parts qu'elle détenait dans Shin Corp, géant des télécoms qu'il avait fondé avant d'entrer en politique.
Le conflit a mis en lumière de profondes divisions dans la société thaïlandaise, entre les masses rurales, qui semblent soutenir le Premier ministre, et une partie des classes moyennes et des élites urbaines, qui exigent sa démission.
Les trois partis de l'opposition parlementaire ont décidé de boycotter le scrutin du 2 avril et ont accusé le parti au pouvoir d'avoir suscité la création de "partis bidons" et de "candidatures illégitimes". Vasana Puemlarp a rappelé que plus de 300 des quelque 900 candidats aux élections avaient été disqualifiés par la Commission électorale et que la Cour suprême examinait toujours 80 autres cas litigieux. Le président de la Commission électorale n'exclue pas d'invalider les résultats dans la totalité des 400 circonscriptions où se déroulent des élections, ce qui pourrait entraîner un blocage parlementaire.

De son côté, le chef de l'exécutif, 56 ans, élu en 2001 et réélu triomphalement en 2005, a affirmé que le scrutin du 2 avril était un référendum sur son leadership et qu'il se retirerait s'il n'obtenait pas au moins 50% des voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le premier ministre au coeur de la polémique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui n'a jamais été premier ministre ?
» Polémique sur l'expérimentation animale en Europe, Le Monde 01 09 09
» Définition (pas de polémique)
» Polémique autour des microcentrales
» Sujet polémique: donner des rongeurs vivants aux serpents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: