THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Thaïlande: l’armée joue les apprentis sorciers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Thaïlande: l’armée joue les apprentis sorciers   Mer 10 Nov - 12:05

haksin Shinawatra a demandé aux forces de sécurité d’agir avec détermination pour rétablir la paix dans le sud de la Thaïlande. En accordant tous les pouvoirs aux militaires, le Premier ministre ne va pas calmer le jeu. Car ils sont parmi les responsables de ces violences. Pour justifier son retour en force dans la zone frontalière avec la Malaisie où elle profite de trafics illégaux de toutes sortes, l’armée y a provoqué des tensions qui, désormais, lui échappent. Le massacre du 25 octobre à Narathiwat n’est que l’épisode le plus sanglant d’une vague de violences qui avait commencé en janvier, lorsque le pouvoir central avait donné à la police la responsabilité de la sécurité de la région et avait retiré tous les militaires en poste dans les villages. La véritable motivation des policiers était de reprendre le contrôle d’activités économiques illégales, notamment la prostitution, le trafic de drogue et le trafic d’armes. En peu de temps, la police avait réussi a mettre la main sur 80% de cet argent sale.

Ecartée de la région par la hiérarchie policière sous prétexte que «le séparatisme était enterré», l’armée avait tout intérêt à créer une situation assez grave pour justifier le rappel des troupes et reprendre sa part du gâteau. Les premières attaques contre des camps militaires dans la province de Narathiwat avaient été présentées comme l’œuvre de «militants islamistes».Ensuite, la loi martiale a été décrétée et des milliers de soldats ont été envoyés en renfort. Fin avril, la vague de violence a pris un contour différent. La répression a poussé les séparatistes, les fondamentalistes musulmans et quelques politiciens locaux à relancer la lutte pour l’implantation d’un Etat islamique dans le Sud. Les incidents se sont multipliés autour des mosquées et des pondoks, les écoles coraniques. Pour la première fois depuis le rattachement de cette région à la Thaïlande par le Traité anglo-siamois de 1909, le combat des Malais musulmans de Pattani obtenait un retentissement international.
Aujourd’hui, le gouvernement thaïlandais se rend compte de l’impact catastrophique de ces violences. Mais c’est peut être trop tard. Car les plus décidés parmi les musulmans thaïlandais cherchent à s’unir avec leurs homologues Malaisiens, Indonésiens et Philippins, eux-mêmes en lutte contre la politique de leurs gouvernements respectifs. Cette région paisible qui était autrefois celle de l’Association des nations de l’Asie du sud-est pourrait devenir à terme le théâtre d’un nouveau choc des civilisations.

Any Bourrier
Article publié le 10/11/2004
Dernière mise à jour le 10/11/2004 à 08:18 (heure de Paris)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thaïlande: l’armée joue les apprentis sorciers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: