THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le P.M thaïlandais propose la création d'une Commission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le P.M thaïlandais propose la création d'une Commission   Lun 3 Avr - 17:56



lundi 3 avril 2006, 16h38
Le Premier ministre thaïlandais propose la création d'une Commission statuant sur son maintien ou non au pouvoir

BANGKOK (AP) - Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a proposé lundi la création d'une commission indépendante pour résoudre la crise politique en Thaïlande, ajoutant qu'il en accepterait toutes les conclusions, y compris si cette instance lui demandait de démissionner.

Le chef du gouvernement avait auparavant déclaré lundi qu'il envisageait toutes les hypothèses, y compris cesser ses fonctions, après les élections législatives anticipées de dimanche marquées selon des résultats encore partiels par une forte abstention et un recul sensible de son parti.

M. Thaksin, qui s'exprimait lors d'une émission télévisée, s'est dit prêt à mettre sur pied une commission composée de neuf membres, trois anciens chefs de gouvernement, trois anciens présidents de la Cour suprême et trois anciens présidents du Parlement.

Le Premier ministre a indiqué que son parti, Thai Rak Thai ("Les Thaïlandais aiment les Thaïlandais) a recueilli 16 millions des 28 millions de suffrages exprimés, soit 57%. Il avait annoncé qu'il démissionnerait s'il atteignait moins de 50% des voix. Mais il enregistre un résultat en net recul par rapport au dernier scrutin de 2005, quand sa formation avait obtenu 19 millions de voix.

Quelque 45 millions de Thaïlandais ont été appelés aux urnes dimanche pour les élections anticipées convoquées par le chef du gouvernement avec trois ans d'avance. L'opposition a appelé au boycott du scrutin intervenant sur fond de crise et de manifestations.

Riche hommes d'affaires reconverti en politique, M. Thaksin, élu en 2001 et reconduit en 2005, espérait que ces élections renforceraient sa position face à des détracteurs qui l'accusent de corruption et d'abus de pouvoir. Depuis plusieurs mois déjà, l'opposition réclame sa démission et les manifestations, pacifiques jusqu'à présent, sont quasi quotidiennes.

Quelque 1.085 candidats de 18 partis étaient en lice pour les 500 sièges du Parlement. D'après les résultats encore partiels, le parti de M. Thaksin, Thai Rak Thai devrait donc garder la majorité des sièges au Parlement. Mais des sièges n'ont pas été pourvus en raison de la très forte abstention, et parce que le parti au pouvoir était seul en lice dans certains circonscriptions.

"Dans certains districts, nous avons échoué. Nous devons le reconnaître", avait-il expliqué lors d'une réunion au siège de son parti. "Nous en reparlerons quand le dépouillement sera fini (...) Je ne dis pas que je vais rester ou démissionner, mais s'il vous plaît, aidez moi à trouver une voie vers l'unité. Je n'ai pas besoin d'être Premier ministre, mais je demande qu'il y ait de l'unité dans le pays", disait-il. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Le P.M thaïlandais propose la création d'une Commission   Lun 3 Avr - 20:03

lundi 3 avril 2006, 18h54
Thaïlande: Thaksin affirme avoir remporté les élections et tend la main à l'opposition


BANGKOK (AFP) - Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a affirmé lundi soir que son parti avait remporté les élections législatives de la veille malgré un boycottage sans précédent et a tendu la main à l'opposition pour sortir de l'impasse.
Confronté à un important vote protestataire notamment à Bangkok, M. Thaksin, riche homme d'affaires de 56 ans converti à la politique, a déclaré que son parti avait obtenu environ 57% des voix au niveau national selon des chiffres officieux, tout en admettant que cette victoire pourrait être insuffisante pour mettre fin au conflit sans précédent que traverse le pays.


Dans une interview en direct à la télévision, réalisée alors que la commission électorale tardait à annoncer tous les résultats officiels, le chef du gouvernement sortant a proposé la création d'une commission indépendante de sages qui serait chargée de trouver une issue à la crise.
"Si cette commission me demande de démissionner, j'obéirai", a-t-il dit en souhaitant que d'anciens présidents du Parlement et d'anciens membres de la Cour suprême y participent.

Il a souligné que si ses opposants rejetaient cette proposition, il tenterait alors de convoquer le Parlement et de former un nouveau gouvernement.
M. Thaksin a également réaffirmé qu'il était prêt à lancer un processus de réforme constitutionnelle visant à limiter les pouvoirs du Premier ministre et à organiser de nouvelles élections dans un délai de 15 mois maximum.

"Aujourd'hui, je suis allé aussi loin que possible" mais "dites-moi, s'il vous plaît, comment je pourrai expliquer aux 16 millions de personnes qui ont voté pour moi (dimanche) que ma démission fera du bien au pays"?, a-t-il demandé.
Le Premier ministre, élu en 2001 et réélu triomphalement en 2005, reste populaire parmi les masses rurales qui représentent 60% des 63 millions de Thaïlandais et ont largement bénéficié sur le plan économique de ses cinq années au pouvoir.

Photo
agrandir la photo

Mais M. Thaksin est totalement rejeté par une partie des classes moyennes et des élites de Bangkok, comme en témoignent une dizaine de manifestations importantes contre lui ces deux derniers mois et un vote protestataire inédit dans la capitale (50,13% des électeurs ont voté blanc).
Le pouvoir de M. Thaksin a été sérieusement ébranlé par une vive controverse autour de la vente fin janvier par sa famille de Shin Corp, un géant des télécommunications qu'il avait fondé avant d'entamer une carrière politique.

C'est Temasek, holding d'investissement dirigé par l'épouse du Premier ministre de Singapour, qui a pris le contrôle de ce conglomérat.

Les adversaires de M. Thaksin l'ont accusé d'avoir "vendu un bien stratégique à des étrangers" et d'avoir ainsi perdu toute "autorité morale".

Dans la tourmente, le Premier ministre a annoncé le 3 mars, une semaine après la dissolution de la chambre basse du Parlement, que s'il n'arrivait pas à obtenir au moins la moitié des suffrages exprimés à de nouvelles élections, il quitterait son poste de Premier ministre.

En raison du boycottage de l'opposition, la formation de M. Thaksin s'est retrouvée seule en lice dans 278 des 400 circonscriptions du pays. Les candidats étaient dans l'obligation d'obtenir au moins 20% des suffrages exprimés.

Selon la Commission électorale, les élections pourraient être invalidées dans 38 circonscriptions, rendant obligatoire l'organisation de nouveaux scrutins dans un délai de 30 jours, faute de quoi l'élection du Premier ministre par la Chambre basse du Parlement ne peut avoir lieu.

Le taux de participation à ces élections a été particulièrement bas (environ 60%), a encore indiqué la Commission électorale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le P.M thaïlandais propose la création d'une Commission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vrac, X Thaïlandais à crête dorsale, 04/12/2004(Tabanac-33)
» Piment Thaï Dragon
» Bangkok (Thaïlande)
» Uzi et Ultor, 2 Thaï Ridgeback à crête dorsale; 12/2003 (47)
» Mes Chouchous Thai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: