THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 nouvelle journée électorale, mais la crise n'est pas réglée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: nouvelle journée électorale, mais la crise n'est pas réglée   Dim 23 Avr - 13:44



File d'attente dans un bureau de vote de la province de Yala le 23 avril 2006 en Thaïlande

dimanche 23 avril 2006, 11h34
Thaïlande: nouvelle journée électorale, mais la crise n'est pas réglée

BANGKOK (AFP) - D'importantes élections législatives partielles se sont déroulées dimanche sous haute sécurité en Thaïlande mais ce scrutin ne devrait pas régler la crise politique qui a déjà entraîné le retrait du Premier ministre Thaksin Shinawatra sous la pression de la rue.
Le vote dans 40 circonscriptions s'est tenu principalement dans le Sud, bastion de l'opposition qui avait boycotté les élections générales du 2 avril, remportées par le parti de M. Thaksin.

En dépit de strictes mesures de sécurité dans les provinces les plus méridionales à majorité musulmane où plus de 1.200 personnes ont trouvé la mort dans des violences depuis deux ans, un responsable paramilitaire et un villageois ont été tués et trois autres personnes blessées dans des attaques attribuées à des rebelles présumés islamistes, a indiqué la police.

Les élections partielles de dimanche pourraient déterminer quand -et si- le Parlement sera convoqué. La loi thaïlandaise prévoit que la totalité des 500 sièges soit pourvue pour que la chambre basse puisse se réunir et élire un nouveau Premier ministre.

Mais la Commission électorale prédit qu'environ dix sièges resteront vides après le scrutin de dimanche dont le taux de participation s'est situé autour de 60%. Quelques électeurs ont déchiré leurs bulletins de vote en signe de défiance et de protestation mais ce type d'incidents a été limité. Ekachai Warunprapa, porte-parole de la Commission électorale, a déclaré à la télévision que "le Parlement pourrait quand même se réunir avant la tenue de nouvelles élections partielles pour remplir les sièges vacants".

Lors des législatives anticipées du 2 avril, la Commission électorale avait invalidé le scrutin dans de nombreux districts, principalement dans le Sud, bastion des adversaires de M. Thaksin qui avaient voté blanc en masse pour empêcher l'élection des candidats du parti au pouvoir seuls en lice. Pour être élu quand on est seul en lice, il faut obtenir au moins 20% des suffrages exprimés. Des candidats du parti de M. Thaksin étaient de nouveau seuls dans 25 des 40 circonscriptions où l'on votait dimanche.

La convocation du Parlement même si tous les sièges ne sont pas pourvus pourrait éviter une impasse constitutionnelle mais cela ne réglera pas pour autant le problème de crédibilité et de légitimité auquel est confronté le parti de M. Thaksin, qui pourrait contrôler 499 des 500 sièges de la prochaine chambre basse. "On se dirige vers une crise constitutionnelle", a estimé Thitinan Pongsudhirak, professeur de science politique à l'université de Chulalongkorn. "Même si tous les sièges sont pourvus, on se retrouvera avec un Parlement d'un seul parti".

Par ailleurs, des élections sénatoriales se sont déroulées mercredi dernier et il semble que plus de la moitié des candidats victorieux soient liés au parti du Premier ministre sortant. Le vote à la chambre haute -institution censée être non-partisane- a reflété les mêmes divisions qu'aux élections législatives avec, d'un côté, le monde rural du Nord et du Nord-Est largement favorable à M. Thaksin, de l'autre, Bangkok et le Sud lui demeurant hostile.

Thaksin Shinawatra, 56 ans, riche homme d'affaires élu Premier ministre en 2001 et réélu triomphalement en 2005, a annoncé le 4 avril qu'il se retirait, après deux mois de manifestations quasi-quotidiennes organisées par la classe moyenne et les élites de Bangkok qui l'ont accusé d'abus de pouvoir et de corruption. M. Thaksin restera président de son parti et espère récupérer son poste de Premier ministre d'ici un an, selon plusieurs de ses lieutenants. D'après le Bangkok Post, il a prévu de se rendre dans les prochains jours à Paris et à Londres pour expliquer sa position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
nouvelle journée électorale, mais la crise n'est pas réglée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flora, la nouvelle venue!
» mon petit bonheur de la journée (oeuf eclos mais...)
» nouvelle journée troupeau chez lydia
» nouvelle ou nouveau venu(e) mais mandarine...
» nouvelles croquettes royal canin rénal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: