THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI   Jeu 11 Mai - 11:14



Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI [ 11/05/06 - 09H12 - AFP ]

L'économie du Cambodge a enregistré une croissance record de 13% en 2005 (contre 6% en 2004) grâce au tourisme et aux exportations de vêtement, a indiqué jeudi le Fonds monétaire international (FMI).
"C'est un excellent résultat", a estimé Jeremy Carter du département Asie-Pacifique du FMI lors d'une conférence de presse.
La production de vêtements a augmenté de 12% au Cambodge en raison des restrictions imposées par les Etats-Unis et l'Union européenne sur les importations chinoises, a-t-il dit, ajoutant que le boom du tourisme et de la construction avait aussi contribué à faire de 2005 une année exceptionnelle.
L'année dernière, les arrivées de touristes ont fait un bond de 35% (1,4 million de visiteurs).
Le Cambodge, qui a connu trois décennies de conflits meurtriers, est l'un des pays les plus pauvres d'Asie. La corruption y est endémique.
M. Carter, qui a été reçu par le Premier ministre Hun Sen, a souligné que les autorités devaient encore faire des efforts en matière de gouvernance afin d'attirer davantage d'investisseurs étrangers.
Le FMI s'attend à une croissance plus faible en 2006 (+5%) en raison de la flambée des prix du pétrole, d'un ralentissement du tourisme et d'une compétition plus vive de la Chine dans l'industrie du vêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI   Ven 12 Mai - 7:45

Le taux de croissance de 13% en 2005 dépasse de loin les prévisions du FMI

12-05-2006
Cambodge Soir - A son tour, un peu plus d'un mois après la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI) annonce avoir revu à la hausse le taux de croissance qui était initialement prévu pour le Cambodge en 2005. Les résultats affichés par le royaume sont non seulement “excellents” mais s'imposent également comme les meilleurs enregistrés dans la région l'an dernier : le pays peut maintenant se targuer d'une croissance du PIB de 13% en 2005, selon une délégation du FMI de Washington qui concluait jeudi sa mission dans le royaume (la Banque mondiale avançait quant à elle 7% le 30 mars dernier). A titre de comparaison, la croissance générale s'est établie en 2005 à 4,8% dans le monde et à 7,1% en Asie, selon les chiffres du FMI.

“Il y a 18 mois, avec l'Accord Multifibre qui arrivait à terme, les perspectives nous semblaient tout autres”, a reconnu Jeremy V. Carter, conseiller au département Asie-Pacifique du FMI. Une combinaison de facteurs favorables à la croissance a ainsi donné tort aux Cassandres. Tout d'abord, la réaction des deux principaux marchés que sont les Etats-Unis et l'Europe n'avait pas été anticipée. Sans attendre, ils ont mis en place des mécanismes de protection contre le déferlement attendu de produits chinois, différant ainsi l'impact de la fin du système des quotas. Ainsi l'industrie de la confection textile a-t-elle pu continuer à correctement se développer. Ensuite, a relevé Jeremy V. Carter, 2005 a été “une année remarquable pour l'agriculture cambodgienne”, alors que les secteurs du tourisme et de la construction ont fait preuve d'un grand dynamisme. Des risques existent cependant, au premier rang desquels les effets de l'augmentation du prix du pétrole et de la grippe aviaire, qui pourraient enrayer cette croissance.

Le tableau de la situation économique du royaume dressé par Jeremy V. Carter est résolument au beau fixe, ou, selon ses mots, “très encourageant”. S'il s'est félicité par ailleurs du faible niveau de l'inflation monétaire au Cambodge et d'un déficit fiscal mieux contenu en 2005 qu'en 2004, il a regretté “le très faible niveau de perception” par l'administration, qui oblige le pays à rester sous perfusion de l'aide de la communauté internationale. Le représentant du FMI a reconnu avoir les yeux aujourd'hui rivés sur l'agenda de réformes structurelles que s'est fixé le gouvernement, parmi lesquelles figure la loi anticorruption. Mais il s'est dit, une fois encore, “encouragé” par la détermination des autorités à améliorer la gestion des finances publiques et les conditions pour le secteur privé de se développer.

Au début de cette année, le FMI a annulé une dette de 82 millions du Cambodge, une décision non soumise à conditions, a rappelé Jeremy V. Carter, précisant que les autorités ont expliqué vouloir consacrer l'argent ainsi économisé à des projets d'irrigation en zone rurale, que l'organisme financier a approuvés, tout en exhortant Phnom Penh à identifier d'autres projets visant à réduire la pauvreté, grâce au reste de l'argent ainsi disponible.

Malgré le raté des projections au Cambodge pour 2005, le FMI continue le jeu des prévisions et annonce pour 2006 une croissance moins spectaculaire estimée autour de 5%, en grande partie due à un retour à la normale des niveaux de production agricole. “Ce ne sont que des spéculations... On ne peut pas deviner à l'avance, par exemple, quelles seront les conditions météorologiques!”, a fait valoir Jeremy V. Carter.

Le représentant du FMI a en outre appelé à un élargissement de la croissance à l'ensemble des secteurs, de manière à ce que les zones rurales profitent davantage des retombées économiques. Par ailleurs, au cœur des pourparlers entre le gouvernement et la délégation du FMI figure l'étude de la requête des autorités cambodgiennes d'un soutien à l'économie dans le cadre du projet “réduction de la pauvreté et facilité de croissance” (PRGF), visant à faciliter l'octroi de prêts avantageux à des pays à faibles revenus. Une suggestion qui devrait être soumise au bureau exécutif du FMI une fois négocié le rééchelonnement des arriérés sur des dettes contractées auprès de ses deux principaux créditeurs extérieurs, les Etats-Unis et la Fédération de Russie.

SG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI   Jeu 18 Mai - 11:51

Le Cambodge connaît un accroissement économique de 13,8% en 2005



AKP Phnom Penh, 18 mai 2006 --



Jeremy Carter, envoyé spécial du FMI (Fonds monétaire international), qui a eu, le 9 mai à Phnom Penh, un entretien avec Samdech Hun Sèn, Premier ministre cambodgien, a fait savoir que d'après l'évaluation du FMI, le Cambodge connaissait un vrai accroissement économique de 13,8%.



Selon Ieng Sophalèt, assistant permanent du Premier ministre, Jeremy Carter reconnaît, lors de cet entretien, l'erreur du FMI de l'évaluation précédente de l'accroissement de l'économie du Cambodge.



L'envoyé spécial du FMI a hautement apprécié l'accroissement de l'économie du Cambodge, l'accroissement, selon lui, dû au développement des domaines touristique, agricole, de construction et de confection. A rappeler que le 4 avril 2006, lors de sa rencontre avec la population du district de Kroch Chhmar, Samdech Hun Sèn avait déclaré une croissance économique de 9,8%.



Jeremy Carter a informé le Premier ministre cambodgien que lors de ses rencontres avec des responsables du ministère des Finances, il a poussé le ministère de l'Economie et des Finances à tout faire pour maintenir cette croissance économique, pour accroître les recettes au service des autres domaines en faveur du développement au Cambodge pour la réduction de la pauvreté. Il a souligné que le FMI avait déjà annulé la dette du Cambodge d'une valeur de 83 millions de dollars et qu'il transférera 33 millions de dollars de cette dette pour aider le développement du domaine agricole au Cambodge alors que 50 millions de dollars restants seront utilisés par le gouvernement royal pour organiser divers projets.



De son côté, Samdech Hun Sèn a remercié le FMI de son geste en faveur du développement au Cambodge. Répondant à la question du FMI concernant sa vision vis-à-vis de la loi anti-corruption, le chef du gouvernement a affirmé faire en sorte que cette loi et le mécanisme créé soient très efficaces et que ce mécanisme soit indépendant, autonome et possède son plein pouvoir.



Il a entre-temps proposé au FMI de continuer de jouer le rôle de coordinateur pour la négociation avec les Etats-Unis et la Fédération de Russie sur l'annulation de leur dette au Cambodge. Jeremy Carter a répondu tout de suite à cette proposition soulignant que selon ses entretiens, ces affaires s'avancent.--AKP

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI   Aujourd'hui à 16:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Croissance record au Cambodge en 2005 (+13%), selon le FMI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Audemars Piguet affiche un exercice 2005 record
» Record national pour le baccalauréat : 62,45°/°
» Euphorbia ' Diamond Frost ', une floraison record
» Mes discus annee 2000-2005
» Décès en 2005

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: CAMBODGE-
Sauter vers: