THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OnuSida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: OnuSida   Mar 23 Nov - 13:48

23/11/2004 - 09:41

PARIS, 23 nov 2004 (AFP)
La Chine et plusieurs autres pays d'Asie invités à agir rapidement (Onusida)

Frappant diversement les pays d'Asie, l'épidémie de sida (HIV) touche quelque 8,2 millions de personnes sur ce continent, dont plusieurs millions d'Indiens, selon l'Onusida qui invite notamment la Chine à agir "rapidement et résolument", dans son rapport publié mardi.

En Asie de l'Est (environ 1,1 million de porteurs du VIH), l'augmentation de 50% des infections entre 2002 et 2004 est en grande partie imputable aux épidémies croissantes en Chine, en Indonésie et au Vietnam, selon l'Onusida.

"La Chine peut encore agir sur l'évolution de l'épidémie, mais cela demande qu'elle le fasse rapidement et résolument", insiste le rapport.

Il semble, ajoute l'Onusida, "que peu de maisons closes aient en Chine une politique concernant le préservatif analogue à celle qui a aidé le Cambodge et la Thaïlande à tenir leurs épidémies sous contrôle".

En 2003, deux Chinois sur cinq, hommes ou femmes, ne pouvaient nommer aucune façon de se protéger du virus, selon une étude publiée cette année. Dans la province du Sichuan, plus d'un tiers des prostitués des deux sexe et plus du tiers de leurs clients, ignoraient que le préservatif offrait une protection efficace contre le VIH, relève l'Onusida.

"Une fois le VIH solidement installé dans les circuits du commerce sexuel, sa propagation pourrait être très rapide", met en garde l'Onusida, alors que dans certaines villes chinoises, jusqu'à la moitié des consommateurs de drogues injectables sont porteurs du virus.

En Inde, où quelque 5,1 millions de personnes (de 2,5 à 8,5 millions selon la fourchette d'estimations de l'Onusida) vivaient avec le VIH/sida en 2003, de "sérieuses épidémies" se développent dans plusieurs Etats. Au Tamil Nadu, la moitié des professionnels du sexe sont porteurs du virus. Plus de 1% des femmes enceintes sont séropositives dans l'Andhra Pradesh, le Karnataka, le Maharashtra et le Nagaland.

Au total, de 5,4 à 11,8 millions de personnes sont touchées par le VIH/sida (séropositives ou malades) en Asie, dont environ 1,2 million nouvellement contaminées en 2004, et l'épidémie a fait autour de 540.000 morts cette année.

La plupart des nouvelles infections sont liées au commerce du sexe, alors que de 5 à 10% des hommes déclarent avoir recours aux services de prostituées, selon des enquêtes réalisées dans plusieurs pays d'Asie.

Ils risquent non seulement de contracter le virus, mais aussi de le transmettre à leurs épouses ou partenaires habituelles, prévient l'Onusida, insistant sur l'impact positif de programmes de prévention mis en place en particulier au Cambodge et en Thaïlande.

Trop peu de pays relèvent aussi le défi de l'accès aux soins : "moins de 6% des 170.000 personnes ayant besoin d'un traitement antirétroviral en bénéficaient" en 2004, selon l'Onusida. La Thaïlande "semble être en passe d'atteindre son objectif de 50.000 patients sous traitement", note cependant le rapport.

Si certains pays comme le Cambodge, la Thaïlande, la Birmanie ont été frappés tôt, d'autres (Indonésie, Népal, Vietnam, plusieurs provinces de Chine) ne sont qu'au début d'une épidémie qui se propage rapidement et "doivent mettre en place une riposte rapide et efficace", insiste l'Onusida.

Au Bangladesh, au Pakistan, aux Philippines notamment, le taux d'infection est "très faible" même au sein des groupes à risque, et ces pays ont encore, selon l'Onusida, des "chances sérieuses de prévenir de graves flambées".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: OnuSida   Jeu 25 Nov - 17:49



PARIS (Reuters) - Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé que la lutte contre le sida serait une "grande cause nationale" en France en 2005.

"Ce choix exprime le refus de la banalisation", précise un communiqué diffusé par le service de presse du chef du gouvernement.

Jean-Pierre Raffarin souhaite une "nouvelle mobilisation de l'opinion" alors que les chiffres "montrent clairement que la diffusion de la maladie n'est pas enrayée et progresse dans notre pays, notamment dans certaines catégories de personnes plus particulièrement exposées."

Selon une étude publiée au début du mois par l'Institut national d'études démographiques, environ 100.000 personnes vivent avec le sida en France. Il s'agit d'un homme, dans sept cas sur dix. L'Ile-de-France rassemble 43% des personnes atteintes, suivie par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

A une semaine de la journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre, Jean-Pierre Raffarin recevait jeudi à Matignon les principaux acteurs de la lutte contre l'épidémie en France, parmi lesquels l'actrice Line Renaud et l'homme d'affaires Pierre Bergé, qui président l'association Ensemble contre le sida-Sidaction.

Etaient également présents le président d'Aides, Christian Saout, le directeur de l'Agence nationale pour la recherche sur le sida, Michel Kazatchine, et le président d'Elus locaux contre le sida, Jean-Luc Romero.

Le Premier ministre les a invités à coopérer avec les pouvoirs publics pour atteindre "les objectifs qui s'imposent" selon lui à la France en 2005: nouvelle relance des démarches de prévention, poursuite de l'effort de recherche, nouveaux progrès dans l'accès des malades du Sud au traitement.

Selon les derniers chiffres fournis par Onusida, 39,4 millions de personnes dans le monde vivent avec le virus VIH/sida, dont plus de la moitié (25,4 millions) en Afrique sub-saharienne. En Europe occidentale, le virus touche 610.000 personnes environ." border="0" alt="" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: OnuSida   Jeu 25 Nov - 17:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: OnuSida   Jeu 25 Nov - 19:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: OnuSida   Mar 30 Nov - 11:05




Journée mondiale du sida: les femmes au coeur de la crise


PARIS (AFP) - Le sida, avec plus de 3 millions de morts en 2004, et près de quarante millions de personnes infectées, s'affirme comme un fléau toujours plus ravageur qui frappe un nombre croissant de femmes dans le monde.
Cette année, la Journée mondiale contre le sida du 1er décembre leur est dédiée avec pour thème "Femmes et filles, face au VIH et au sida". Son slogan : "Allez-vous enfin m'écouter ?".

Les femmes représentent aujourd'hui près de la moitié des 39,4 millions d'adultes séropositifs ou malades du sida de la planète, selon le rapport annuel de l'Onusida, le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida.
Pour cette organisation, on ne peut espérer contrôler l'épidémie "si on ne met pas les femmes au coeur de la riposte" et si on ne lutte pas contre les discriminations dont elles sont trop souvent victimes et qui les empêchent d'accéder à l'éducation, aux soins et à l'emploi.



Dans nombre de pays, il leur est difficile de refuser des rapports sexuels à risque ou d'exiger le préservatif.
Pour l'Onusida, il faut également empêcher la violence à leur égard et leur assurer l'accès à la propriété et à l'héritage.

"S'il n'y a pas plus de justice et plus d'équité envers les femmes, on ne vaincra pas le sida", a déclaré à l'AFP le Dr Peter Piot, directeur exécutif de l'Onusida.

Ces deux dernières années, le nombre de femmes porteuses du virus a augmenté dans chacune des régions du monde, les plus fortes progressions étant relevées en Asie de l'Est (56%), en grande partie due à la Chine, et en Europe de l'Est (48%) principalement imputable à la Russie et l'Ukraine.

C'est en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée, que la "féminisation" de l'épidémie est la plus frappante. En Afrique, près de 60% des adultes (de 15 à 49 ans) vivant avec le VIH sont des femmes, soit 13,3 millions, et les trois quarts (76%) des jeunes infectés (15 à 24 ans) sont des filles, est-il noté dans le dernier rapport annuel de l'Onusida.

En Russie, où sévit une "épidémie galopante", plus d'un tiers des habitants infectés sont femmes en 2003, contre moins d'un quart un an auparavant.

Outre leur plus grande vulnérabilité biologique (la transmission d'un homme à une femme a deux fois plus de risque de se produire que l'inverse), les femmes souffrent d'"un manque chronique de pouvoir".

Dans le monde, la plupart d'entre elles contractent l'infection à cause des comportements à haut risque de leur partenaire sur lequel elles n'ont pratiquement aucun contrôle.

En Asie, de plus en plus de femmes contractent le virus parce que leur mari fréquente des prostituées, sans mettre de préservatifs. Jusqu'à 10% des hommes ont recours aux professionnelles du sexe, selon une enquête de 2003 dans plusieurs pays asiatiques, relève l'Onusida.

Une étude en Zambie fait apparaître que 11% seulement des femmes estiment être en droit de demander à leur conjoint d'utiliser un préservatif, même lorsqu'il est infidèle et séropositif.

En Inde, une récente enquête auprès des jeunes mariées d'Uttar Pradesh a montré que 71% ignoraient tout de la sexualité quand elles avaient commencé à vivre avec leur mari (toutes avaient été mariées avant la puberté) et 83% ignoraient comment on devient enceinte.

A l'ignorance, s'ajoute la violence ou la coercition accompagnant la première expérience sexuelle pour de nombreuses jeunes filles : par exemple, 24% des jeunes femmes au Pérou disent ainsi avoir eu leur premier rapport sous la contrainte, selon des enquêtes en zones rurales.

En 2004, on compte 5 millions de nouvelles personnes infectées par le VIH dans le monde (dont 650.000 enfants) et 3,1 millions de décès, s'inquiète l'Onusida.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OnuSida   

Revenir en haut Aller en bas
 
OnuSida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: