THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La guérilla sème la zizanie à la tête de l'Etat thaïlandais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La guérilla sème la zizanie à la tête de l'Etat thaïlandais   Sam 2 Sep - 16:58



La guérilla sème la zizanie à la tête de l'Etat thaïlandais


LE MONDE | 02.09.06 | 14h09 • Mis à jour le 02.09.06 | 14h10
BANGKOK CORRESPONDANT


Les attaques menées, jeudi 31 août, par la guérilla du Sud musulman de la Thaïlande contre vingt-deux agences bancaires, dans la province de Yala, ont semé la zizanie à la tête du gouvernement du royaume bouddhiste.

Le chef de l'armée, le général Sonthi Boonyaratkalin, lui-même musulman, a ouvertement réclamé que le gouvernement "laisse l'armée libre de faire son travail" et qu'il se soucie de lui apporter "le soutien de tout le monde" en laissant la situation des trois provinces troublées, à la frontière de la Malaisie, "à l'abri des ingérences politiciennes".

Cette déclaration répondait au premier ministre par intérim, Thaksin Shinawatra, qui avait prié les militaires de s'expliquer sur les éventuels manquements ayant permis à la guérilla de réaliser sa plus minutieuse opération de déstabilisation depuis le début du conflit, en janvier 2004, qui a déjà tué plus de 1500 personnes. Quatre suspects ont été arrêtés après les attaques de jeudi qui ont fait un mort et une trentaine de blessés.

Le conflit reste - pour l'heure - très localisé mais nombre de responsables commencent à craindre l'intervention d'agents extérieurs appartenant à la mouvance islamiste radicale. Prenant le contre-pied de la position officielle, le général Sonthi a estimé que le gouvernement ne s'en sortirait pas sans engager des pourparlers avec des responsables d'une guérilla qui vient de faire la preuve d'un haut niveau d'organisation.

"Parler avec des sympathisants (du mouvement insurgé) ou de simples agents opérationnels ne sert à rien", a-t-il dit. Il cherche plutôt à entrer en contact avec des chefs de ce qui est présenté par les services de renseignement comme une sorte de coordination de divers groupes insurgés, le Bersatu, ou (en dialecte malais) Front uni pour l'indépendance de Pattani en dialecte malais).

La guérilla est animée par un sentiment indépendantiste dans ces confins méridionaux à la population majoritairement d'origine malaise. Le symbole en est l'ancien royaume musulman de Pattani, annexé par Bangkok à la faveur de la décolonisation britannique, au début du XXe siècle. Le général Sonthi a reconnu que les services de renseignement n'étaient pas parvenus à identifier ou à localiser précisément les chefs de l'insurrection.

Toutes les tactiques tentées par le gouvernement dans les provinces de Yala, Narathiwat et Pattani ont échoué. La manière forte d'abord choisie par M. Thaksin - avec l'instauration d'un état d'urgence régulièrement prorogé - n'a fait qu'envenimer la situation. Une commission nationale de réconciliation partiellement indépendante a rendu, au printemps, un rapport préconisant une approche plus subtile. Le rapport est tombé dans l'indifférence au milieu d'une crise politique qui dure depuis le début de l'année, privant le royaume de son Parlement et d'un gouvernement aux pouvoirs légaux.
Francis Deron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La guérilla sème la zizanie à la tête de l'Etat thaïlandais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La desserte des bus sème la zizanie entre les élus
» Qu'est-ce qu'on sème en automne?
» papaver ou pavot
» Scabieuse (semis)
» Sauces à la crème, rosée et Alfredo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: