THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Visas : C'est la panique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
contact-immo
MEMBRE BRONZE


Nombre de messages : 3
Localisation : Chiangmai
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Visas : C'est la panique !   Ven 29 Sep - 7:58

Visas : C'est la panique !



C'est la panique! Des dizaines de milliers d'étrangers, résidents plus ou moins permanents, pourraient voir les portes du royaume leur claquer au nez dans les mois à venir. Depuis le 1er octobre, de nouvelles règles, tombées du ciel courant septembre, s'appliqueront à tous ceux qui se contentaient jusqu'ici de sortir chaque mois du pays pour obtenir à leur retour un simple tampon sur leur passeport.
Désormais, ces exemptions de visas (faussement appelées Visa On Arrival) ne pourront être accordées que 90 jours au total sur une durée de six mois. Lorsque ce total sera atteint, il faudra ensuite patienter trois mois à l'extérieur du royaume pour pouvoir en bénéficier à nouveau.
Vivotant de petits boulots, enseignant l'anglais ou le français dans des écoles peu soucieuses de leur octroyer un permis de travail ou tout simplement profitant de la vie locale grâce à quelque allocation (le RMI pour certains Français), ces «indésirables» ne payent pas d'impôts en Thaïlande même s'ils sont partie intégrante de l'économie du royaume et y dépensent l'essentiel de leurs revenus. «80% des professeurs de français à Bangkok travaillent sans visa, énormément de professeurs d'anglais aussi. Mais si les visas touristiques ne sont pas touchés, ils pourront s'organiser autrement. Avec un visa de tourisme et ses extensions sur place, on peut rester jusqu'à trois mois et une semaine, la durée d'un semestre», explique Pascal Santié, président de l'association des francophones enseignant dans les établissements publics en Thaïlande (AFEP Thai).
Nombre d'autres étrangers con-cernés sont à la tête de petites entreprises, gèrent des bars ou des restaurants au nom de partenaires thaïlandais. Et ceux qui envisagent d'acheter un appartement d'une valeur supérieure à 3 millions de bahts pour obtenir un «visa d'investisseur» ne seront pas épargnés: ce visa est purement et simplement supprimé pour les nouveaux investisseurs!
La grande mode des «visa-runs», ces voyages express aux frontières du royaume, est apparemment close. Après trois exemptions de visas réglementaires de 30 jours, il faudra au minimum obtenir un visa de tourisme de deux mois. Mais il semble que les ambassades de Thaïlande, dans les pays voisins, au Laos par exemple, aient déjà pour mission de scruter avec attention les pages des passeports avant de les accorder et de ne pas accorder plus de trois visas de tourisme d'affilée.
Les nouvelles règles de l'Immigration pourraient aussi remettre en cause le rôle de plaque tournante que joue la Thaïlande pour les expatriés vivant dans les pays voisins. «C'est un truc de fou», réagit Loris Mattis, expatrié au Cambodge. «C'est une question énorme pour des milliers d'expats de la région qui vont à Bangkok pour un oui ou pour un non plusieurs fois par mois.» Les grandes cliniques privées de Bangkok, qui comptent sur ces clients réguliers, devront-ils revoir leurs prévisions de fréquentation ?
Enfin, le casse-tête s'annonce sévère pour les compagnies aériennes qui risquent, par principe, de refuser désormais l'accès à bord à toute personne embarquant pour la Thaïlande et non munie d'un visa en bonne et due forme.
A l'heure où les incertitudes politiques pèsent lourd sur les investissements étrangers, le message envoyé à la communauté des «indésirables» semble clair: si vous souhaitez vivre en Thaïlande, attendez d'avoir 50 ans pour bénéficier d'un visa de retraité ou mettez-vous rapidement à la recherche d'un permis de travail et tenez-vous prêts à payer des impôts. Personne ne s'attend vraiment à voir les auteurs du coup d'Etat du 19 septembre revoir la copie.

CE QUI VA CHANGER

- Les exemptions de visas seront désormais accordées jusqu'à un total de 90 jours. Ensuite, il faudra patienter 90 jours avant de revenir en Thaïlande ou se procurer un visa de tourisme ou d'affaires dans une ambassade thaïlandaise.

- Les visas accordés aux investisseurs de plus de trois millions de bahts (généralement l'achat d'un appartement) ne seront plus délivrés. Ceux qui disposent déjà d'un tel visa pourront par contre continuer à obtenir des extensions d'un an.

- Les enfants de retraités n'obtiendront plus automatiquement de visas, ils devront prouver qu'ils poursuivent leur éducation scolaire en Thaïlande.

- Les visas de «mariage» seront soumis à un délai d'enquête d'un mois. Un visa de 30 jours sera délivré à l'époux étranger d'un ou une Thaïlandais(e), à l'issue duquel une prolongation d'un an sera accordée si la réalité de la vie commune a été constatée par les autorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philelisab
MEMBRE BRONZE


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Visas : C'est la panique !   Sam 9 Déc - 5:09

merci de ce long message..
a la date de decembre 2006, les changements annoncés ont ils eu lieu ?
changements modérés ? definitifs ?
merci de tes precisions
philelisab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Visas : C'est la panique !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discus pris de panique
» Deux molosses sèment la panique à Paudex
» Changement de comportement : Panique ou énervement ?
» URGENT, JE PANIQUE LA!!!
» Anxieux en voyage? Pas de panique!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: