THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La junte militaire a les mains libres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La junte militaire a les mains libres   Jeu 5 Oct - 12:18

Après avoir annoncé son intention de remettre le pouvoir au peuple, la junte qui a renversé l’ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra le 19 septembre dernier, ne semble pas pressée de s’exécuter.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Les premières mesures édictées par les généraux putschistes thaïlandais vont toutes dans le même sens, celui de leur emprise accrue sur le pouvoir, au détriment du retour à la voie de la démocratie pourtant annoncé, aux premières heures du coup d’Etat, comme leur principal objectif : instauration de la loi martiale, constitution démocratique de 1997 abrogée, droit fondamentaux bafoués (liberté d’expression, d’association, de réunion,), médias contrôlés, publication d’une liste noire, etc. ; sans oublier la nomination d’un militaire au poste de Premier ministre intérimaire, le général Surayud Chulanot, ainsi que la constitution d’un corps d’une soixantaine de hauts fonctionnaires dans les domaines de l’économie, de l’administration et de la diplomatie.

Les Thaïlandais, lassés par plusieurs mois d’instabilité politique et de blocages institutionnels, ont plutôt bien accueilli ce putsch sans effusion de sang (grâce à la caution de leur vénéré monarque Bhumibol Adulyadej), même si des voix pessimistes se font aujourd’hui entendre, évoquant un retour en arrière. Un professeur de l’Université Chulalongkorn de Bangkok confiait à l’AFP que la direction choisie par le nouveau « Conseil pour la réforme démocratique sous la monarchie constitutionnelle » (CDRM) « n’est pas la voie vers des réformes politiques », ajoutant que « si (la junte) reste trop longtemps, cela débouchera sur un autre type d’instabilité ». Une référence au cycle infernal – dictature militaire, élections non-conformes, coup d’Etat – auquel l’ancien Siam semble incapable de se soustraire (le pays a connu pas moins de 12 coups d’Etat depuis 1932 !).

Vu de l’étranger, la situation est pratiquement identique. La communauté internationale a mollement condamné le putsch du général Sonthi Boonyaratglin. Même les sanctions infligées par Washington à Bangkok – un gel de l’aide militaire à hauteur de 24 millions de dollars – sont qualifiées par la junte de « service minimum » (sic). Le CDRM sait pertinemment qu’en donnant un minimum de gages sur le volet démocratique, sa marge de manœuvre est suffisante pour se maintenir en place : partenaire stratégique des Etats-Unis dans sa guerre contre le terrorisme en Asie, la Thaïlande accueille notamment les exercices annuels de l’armée US dans la région ; sans compter les intérêts économiques des firmes américaines, dans la perspective d’un accord de libre échange censé augmenter de 25 milliards de dollars les échanges annuels entre les deux pays.

Skander Houidi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La junte militaire a les mains libres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laisse mains-libres
» Douchette mains libres
» Kit main libre
» kit main libre parrot dans mon vito
» recupe aux mains libres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: