THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le bilan dépasse 55.000 morts et 30.000 disparus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: le bilan dépasse 55.000 morts et 30.000 disparus   Mar 28 Déc - 22:57


mardi 28 décembre 2004, 20h35
Raz-de-marée en Asie: le bilan dépasse 55.000 morts et 30.000 disparus

COLOMBO (AFP) - Deux jours après les raz-de-marée qui ont ravagé les côtes de huit pays d'Asie, le bilan humain dépassait mardi 55.000 morts et l'Onu et la Croix-Rouge ont appelé la communauté internationale à un effort sans précédent en raison de l'importance des dégâts dont le coût devrait dépasser 10 milliards d'euros (13,5 milliards de dollars).
Plus de 30.000 personnes étaient également portées disparues dans cette région où la grande majorité des victimes a pour l'instant été recensée en Indonésie et au Sri Lanka.
Des centaines de touristes étrangers qui passaient dans cette zone les fêtes de fin d'année figurent au nombre des morts. Rien qu'en Thaïlande, plus de 700 étrangers ont péri, selon les autorités et 70 ont trouvé la mort au Sri Lanka.

Confrontées à "une catastrophe sans précédent", selon les termes d'un responsable des Nations unies, en raison du nombre des pays ravagés simultanément, l'ONU et la Croix-Rouge s'efforçaient de coordonner les aides internationales qui affluent vers les régions sinistrées.

La coordinatrice adjointe de l'Onu pour les secours d'urgence, Yvette Stevens, a annoncé à Genève que les Nations unies vont demander un montant record aux pays donateurs qui devrait dépasser 1,6 milliard de dollars, la somme réclamée pour la reconstruction de l'Irak après l'offensive américaine.

Pour un responsable des questions humanitaires de l'ONU, Jan Egeland, les Nations unies vont devoir mettre en place la "plus grande opération" d'aide humanitaire de leur histoire.

La fédération internationale de la Croix-Rouge a demandé, également à Genève, une aide de 44 millions de dollars (32 millions d'euros).

"Il s'agit de la catastrophe la plus importante depuis des décennies et nous n'avons pas encore constaté toute l'ampleur" des dégâts, a déclaré Markku Niskala, secrétaire général de la Fédération dans un communiqué.

Un expert italien Guido Bertolaso, directeur de la protection civile de son pays, a estimé que le bilan des victimes était appelé à augmenter dans les prochains jours et pourrait atteindre les 100.000 morts.

De son côté, un expert du premier réassureur mondial, Munich Ré, qui fait autorité en la matière, a estimé que le séisme a provoqué des dégâts matériels dont le coût devrait dépasser les 10 milliards d'euros.

"Nous n'avons encore aucun chiffre fiable mais mon impression est que les dégâts vont atteindre un montant élevé à deux chiffres en milliards d'euros", a déclaré Gerhard Berz à la télévision publique allemande Deutsche Welle.

Le nombre des personnes déplacées est très élevé. "Il y a un million de personnes déplacées au Sri Lanka, 29.000 en Thaïlande et un millier en Inde", a déclaré à Genève une porte-parole de la Croix-Rouge, Marie-Françoise Borel.

Les raz-de-marée qui ont parcouru l'océan Indien dimanche ont été déclenchés par un séisme de magnitude 9 sur l'échelle ouverte de Richter au large de l'Indonésie, qui a précipité des murailles d'eau sur des milliers de kilomètres de côtes.

Vers 18H00 GMT mardi, le nombre des morts confirmés était de plus de 55.000, selon les chiffres toujours provisoires fournis par les pays touchés.

L'Indonésie a annoncé avoir recensé 27.174 morts alors que les pires craintes étaient à attendre d'un bilan, toujours pas établi, des îles indiennes d'Andaman et Nicobar, situées dans le Golfe du Bengale.

En Inde, quelque 8.500 morts étaient recensés mardi, dont 4.500 dans l'Etat du Tamil Nadu (sud-est) et 4.000 à Andaman et Nicobar, archipel indien situé non loin de l'épicentre du séisme.

Quelque 30.000 personnes sont portées disparues dans cet archipel, ce qui pourrait là encore faire exploser le bilan.

Au Sri Lanka, le dernier bilan était de plus de 17.800 morts et 2.000 disparus pour l'ensemble de l'île.

En Thaïlande, les autorités ont donné un bilan provisoire de 1.516 morts, dont quelque 700 touristes étrangers, et 1.200 disparus.

Il y a eu 65 morts en Malaisie, 90 en Birmanie, selon des sources des Nations unies, et 55 aux Maldives.

Le séisme était tellement puissant que des vagues meurtrières sont parvenues sur la côte est de l'Afrique, à plus de 6.000 km, tuant au moins 40 pêcheurs en Somalie, où soixante autres sont portés disparus, dix personnes en Tanzanie et une au Kenya.

Les pays extérieurs occidentaux qui comptaient mardi le plus grand nombre de ressortissants officiellement décédés étaient la Grande-Bretagne (16), l'Italie (13) et la Norvège (13). La France, pour sa part a indiqué que 10 de ses ressortissants sont morts et que 18 n'ont toujours pas été retrouvés.

Mais l'inquiétude vient surtout de l'Allemagne et de la Suède, le ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer craignant "un nombre d'une ampleur extrêmement grave" de morts et de blessés, au moins cent, parmi les 4.000 touristes allemands.

En Suède, la ministre des Affaires étrangères a annoncé que "1.500 Suédois manquent toujours à l'appel" et a ouvertement craint "qu'un grand nombre d'entre eux ne soient pas retrouvés" vivants. "C'est une tragédie internationale" et un "traumatisme national", a résumé Mme Laila Freivalds.

L'inquiétude était tout aussi forte au sujet de l'hôtel Sofitel à Khao Lak, au nord de Phuket, en Thaïlande, dont le propriétaire, le groupe français Accor, a annoncé qu'il était sans nouvelle de 229 personnes et que 35 corps ont été retrouvés dans les décombres de l'établissement.

A Khao Lak, des dizaines de cadavres étaient éparpillés dans les rues, accrochés aux arbres ou flottant dans les piscines.

Les pays étrangers à la région dévastée rapatrient des milliers de vacanciers partis passer les fêtes de fin d'année dans les paradis touristiques des Maldives, du Sri Lanka, de Thaïlande qui ont été submergés en quelques secondes par des murs d'eau.

Plusieurs pays étrangers, comme le Japon, la Belgique, la France ont commencé à envoyer des avions chargés de vivres, de médicaments et des équipes de secours.

Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils allaient envoyer quelque 15 millions de dollars d'aide immédiate. Le Japon a annoncé qu'il offrait 30 millions de dollars. La Chine a proposé 2,6 millions de dollars. La Banque mondiale a offert son aide aux pays dévastés.

Sur des milliers de kilomètres de côtes, les mêmes scènes macabres se répétaient.

Au Sri Lanka, les morgues n'ayant pas de chambres froides, il fallait faire vite pour enterrer les corps avant que des épidémies ne se propagent.

A Banda Aceh, dans le nord de l'île indonésienne de Sumatra, quelque 1.500 cadavres ont été inhumés dans une immense fosse commune. L'odeur des morts était perceptible de loin, mais les pelles mécaniques manquaient pour ouvrir des tranchées funéraires.

En Inde, les vautours commençaient à affluer dans les zones où les dépouilles étaient laissées à l'air libre.

Les secours peinaient à s'organiser, notamment en raison des difficultés pour atteindre des régions reculées, comme en Inde, aux Maldives, à Sumatra, ou par le fait que des zones sinistrées sont sous le contrôle de rébellions armées.

Le bilan des morts:

Indonésie: 27.174
Sri Lanka: 17.640
Inde: 8.500
Thaïlande: 1.516
Birmanie: 90
Malaisie: 65
Maldives: 55
Bangladesh: 2
Somalie: 40
Tanzanie: 10
Kenya: 1
Total: 55.093
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le bilan dépasse 55.000 morts et 30.000 disparus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les raisons des morts dans mon bac
» Poissons morts, je ne comprends pas !!
» cheval qui passe la langue sur le mors :hakamore ?
» comment faire pour qu'un âne passe sur un pont
» chats morts: que faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: