THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La nouvelle année accueillie dans une ambiance de deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La nouvelle année accueillie dans une ambiance de deuil   Ven 31 Déc - 15:52


Plus de 4.500 personnes ont été tués par les raz-de-marée en Thaïlande, dont près de 3.700 dans la seule province de Phang Nga, la plus sinistrée du pays, au nord de Phuket.
La nouvelle année accueillie dans une ambiance de deuil

PHUKET (AFP ) - Le monde se préparait vendredi à célébrer le Nouvel An mais, pour des millions de survivants du raz-de-marée qui a englouti les rivages de l'océan Indien, le deuil a remplacé la fête, comme à Phuket, île paradisiaque du sud de la Thaïlande aujourd'hui dévastée.
Dans cette station balnéaire courue par des touristes du monde entier, le passage à 2005 sera marqué par une veillée aux chandelles et des appels à la prière.

Plus de 4.500 personnes ont été tués par les raz-de-marée en Thaïlande, dont près de 3.700 dans la seule province de Phang Nga, la plus sinistrée du pays, au nord de Phuket.
Au total, ce sont plus de 125.000 personnes qui ont trouvé la mort sur les rivages de l'océan Indien en raison du gigantesque raz-de-marée survenu dimanche. Et le bilan n'est encore que provisoire.



"Nous nous rassemblons, avec notre personnel, et nos clients sont invités à allumer des chandelles à minuit pour ceux qui sont morts", explique Thanarat Jadpatananon, propriétaire de l'hôtel Sawasdee, sur la plage Patong de Phuket, où les eaux ont englouti des centaines de personnes.
"Ce n'est absolument pas le moment de faire la fête", a ajouté la responsable, précisant que tous les feux d'artifice ont été annulés.

Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a demandé de renoncer à toutes célébrations officielles et le traditionnel compte à rebours de Bangkok n'aura pas lieu.

De nombreux autres pays d'Asie ont également recouvert d'un voile de deuil le passage à 2005.

L'Indonésie, pays le plus touché avec un bilan qui pourrait atteindre les 100.000 morts, a annulé son feu d'artifice.

Le Sri Lanka a décrété vendredi une journée de deuil national par égard aux plus de 28.000 morts que compte le pays. A 12h30 GMT, les cloches de l'ensemble des temples et lieux de prière de ce pays bouddhiste à plus de 70% devaient sonner à l'unisson pendant trois minutes.

L'Inde, où plus de 11.000 décès ont été enregistrés, a réduit au strict minimum les réjouissances, auxquelles de toute façon près de 900.000 personnes directement touchées n'auraient certainement pas pu participer. La capitale financière Bombay, et temple du cinéma indien, a en revanche maintenu cotillons et chapeaux pointus. La mégapole de 18 millions d'habitants est située sur la côte occidentale de l'Inde, qui n'a pas été touchée par les raz-de-marée, à la différence de l'est.

En Malaisie, où ont été recensés 66 morts, un millier de bouddhistes, musulmans, hindous, sikhs et chrétiens s'apprêtaient à tenir une cérémonie funéraire oecuménique.

Hong Kong a annulé ses feux d'artifice. Singapour a remplacé par une minute de silence la retransmission en direct du compte à rebours du Nouvel an. Et la Turquie a annulé ses festivités.

L'Australie, qui n'a pas été touchée sur son territoire par le tsunami, a en revanche maintenu les célébrations, en dépit des dizaines de touristes australiens pour lesquels le pire est craint.

Des milliers de personnes étaient réunies vendredi soir (heure locale) le long du port de Sydney afin d'assister au traditionnel feu d'artifice de fin d'année, qui promet d'être comme chaque année l'un des plus spectaculaires au monde.

La catastrophe aura des répercussions jusque sur le Nouvel An européen, pourtant à des milliers de km du tsunami. Des centaines de touristes étrangers qui passaient les Fêtes au soleil de l'océan Indien, comptent parmi les décès, dont plus de 2.000 en Thaïlande seulement.

A Paris, où des centaines de milliers de personnes devaient comme chaque année se rassembler sur les Champs-Élysées pour accueillir 2005, les arbres et les réverbères ont été recouverts d'un drapé noir par respect dû aux victimes. Cent dix-sept Français ont péri dans la catastrophe et la France reste sans nouvelles de 560 ressortissants.

A Londres, plus de 150.000 personnes sont attendues sur les rives de la Tamise pour un gigantesque feu d'artifice. Un grand nombre d'entre eux devait converger vers Trafalgar Square, en dépit des recommandations de Scotland Yard qui a tenté de décourager les fêtards par crainte des bousculades et des voies de fait.

Quatre cents mille personnes sont attendues pour assister à un défilé de 10.000 clowns, danseurs et gens du spectacle. Les bénéfices du show iront aux victimes de la catastrophe, dont au moins 29 morts britanniques.

A Berlin, les autorités ont appelé les citoyens à renoncer à leurs traditionnels achats de feux d'artifice pour consacrer plutôt cet argent à des dons en faveur des victimes. Trente-trois morts allemands ont été identifiés et un millier sont portés disparus.

L'Italie a revu à la baisse ses festivités du Nouvel An, du nord au sud de la péninsule. Pise a annulé ses festivités et décidé d'envoyer les fonds ainsi économisées aux organisations humanitaires. Une minute de silence sera organisée au milieu des célébrations prévues à Venise. L'Italie a recensé 14 morts et près de 700 disparus.

La Suède, un des pays d'Europe les plus touchés avec 44 morts et 3.500 personnes portées manquantes, a transformé le Premier de l'an en jour de deuil officiel.

Aux Etats-Unis, qui compte 14 morts du tsunami, New York se préparait à organiser des célébrations sous haute sécurité, dans la crainte d'une répétition des attentats du 11 septembre 2001.

L'Australie a également rappelé que la menace terroriste est toujours aussi sérieuse. Plus de 1.500 policiers, dont des équipes de détection d'explosifs et des agents en civil, feront partie des opérations de sécurité.

Il était trop tard pour annuler les festivités australiennes, ont répondu les organisateurs aux critiques qui s'indignent, mais l'événement sera transformé en gigantesque appel de fonds et une minute de silence sera organisée, ont-ils promis.

A l'autre bout du globe, c'est une autre catastrophe qui a endeuillé les festivités en Argentine. Au moins 169 personnes ont été tuées et 375 blessées dans la nuit de jeudi à vendredi dans l'incendie d'une discothèque de Buenos Aires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Nouvel An en Thaïlande: des bougies à la place des feux...   Ven 31 Déc - 15:54


PHUKET (Thaïlande), 31 déc (AFP)
Nouvel An en Thaïlande: des bougies à la place des feux d'artifice

Phuket, ce grand bazar tropical de la nuit et de la fête, va entrer en 2005 sur la pointe des pieds, la mine sombre, sous le choc de la plus grande catastrophe de son histoire.

Pour les hôteliers, les restaurateurs et les commerçants de cette grande île populaire, le Nouvel An sera l'occasion pour ses habitants et les touristes de souffler un peu cinq jours après les raz-de-marée.

Au moins 279 personnes ont trouvé la mort à Phuket, selon un bilan provisoire.

"Nous allons rassembler les membres du personnel et tous nos clients sont invités à allumer des bougies avec eux à minuit pour ceux qui sont morts", explique Thanarat Jadpatananon, propriétaire de l'hôtel Sawasdee sur la plage de Patong.

"On donnera à tout le monde à manger et à boire gratuitement, mais il n'y aura pas d'alcool. Ce n'est pas le moment de faire la fête", ajoute-t-elle.

Tous les feux d'artifice prévus sur l'île ont été annulés.

Certains établissements précisent que ce sont les autorités qui leur ont demandé de renoncer aux soirées qu'ils avaient organisées.

"Le gouvernement a demandé qu'il n'y ait pas de célébrations, ni de festivals en Thaïlande. Beaucoup de gens sont morts. De toute façon, on ne peut pas se réjouir", admet un employé de la réception de l'hôtel Merlin Phuket.

La plupart des Thaïlandais, qui ne sont jamais les derniers à aimer s'amuser, pensent la même chose.

Le Premier ministre Thaksin Shinawatra a exhorté les fonctionnaires à supprimer toutes les célébrations du Nouvel an.

Le traditionnel et bruyant décompte des secondes jusqu'à minuit n'aura lieu ni à Bangkok ni à Chiang Mai, la capitale du Nord, deuxième cité du royaume.

Elles ont été remplacées par des cérémonies de "mérites" en mémoire des défunts. Le "mérite" est la croyance très répandue parmi la population bouddhiste à 95% du royaume que toutes les bonnes actions réalisées dans le courant de la vie sont portées au crédit de l'individu dans une autre vie, après sa mort.

Sur l'île de Phi Phi aussi, là où des centaines de gens ont péri, les veillées à la bougie et une cérémonie bouddhiste remplaceront les festivités habituelles.

Certes, sur le célèbre front de mer de Patong, qui n'était avant qu'une longue enfilade de bars, des employés locaux et des touristes s'efforcent, au beau milieux des amas de voitures retournées et de gravats, de laver à grande eau les sols et les murs de quelques établissements afin de redémarrer pour la soirée de vendredi.

Mais il y aura peu de réveillons très animés.

En face d'une rangée de bâtiments rasés au bulldozer, Christian Fluri s'arrête, pour faire une pause, de balayer le restaurant helvète d'un de ses amis qui doit rouvrir dans quelques heures.

"Je ne sais pas combien de gens viendront ce soir mais nous organiserons simplement un buffet, toute autre chose serait inconvenante", dit-il.

Près de la plage, le Canadien Darcy Hankins, un rescapé de la plage voisine de Surin, aide une commerçante à vider avec des seaux le sable qui a envahi sa boutique.

"Il y a un salon de massage au bord de la plage où j'ai aidé à faire le ménage. Pour le réveillon, j'emmène dîner la propriétaire et son petit ami", prévoit Hankins.

"Les Thaïs ont été si sympas avec moi, c'est le moment de rester avec eux et de donner un coup de main", ajoute-t-il. "J'étais en train de téléphoner au Canada où on célébrait Noël (au moment du drame) et c'est ce qui m'a sauvé".

Jonchée dimanche dernier de cadavres et de débris, la plage de Patong a retrouvé son cadre idyllique -- et ses touristes qui prennent le soleil.

"On est arrivé hier, on ne savait pas trop si on devait venir, si on devait s'allonger sur le sable, mais les Thaïlandais ont vraiment l'air content de nous voir là", plaide Laura Weenig, une jolie Texane de 29 ans.

"Il y a un dîner et un orchestre à notre hôtel. Après, on ira faire un tour et on prendra les chose comme elles viennent".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La nouvelle année accueillie dans une ambiance de deuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sourire pour la nouvelle année
» Mes poules l'année dernière dans la neige
» Vos bonnes résolutions pour la nouvelle année
» Intégrer une nouvelle poule dans le poulailler
» Nouvelle bourse/expo terrario dans la Vienne (86)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: