THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 B. Lartigue, touriste redevenu médecin urgentiste à Phuket

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: B. Lartigue, touriste redevenu médecin urgentiste à Phuket   Ven 31 Déc - 16:41



Dimanche matin, il plongeait au large de Phuket pour observer les coraux. Mais dimanche soir, après le passage du tsunami, le touriste Bruno Lartigue est redevenu le médecin urgentiste des Pompiers de Paris.
vendredi 31 décembre 2004, 14h34
Bruno Lartigue, touriste redevenu médecin urgentiste à Phuket

PHUKET (AFP) - Dimanche matin, il plongeait au large de Phuket pour observer les coraux. Mais dimanche soir, après le passage du tsunami, le touriste Bruno Lartigue est redevenu le médecin urgentiste des Pompiers de Paris.
Parti se reposer à la plage, il est à cette heure le directeur des secours médicaux de l'équipe mise en place par l'ambassade de France à Phuket.
L'homme est modeste. "Ne faites pas un portrait élogieux", implore-t-il, "je suis là, je suis formé à ça". Pour lui, ce n'est pas un sacerdoce, c'est un métier.

Dimanche matin 26 décembre. Lartigue, 37 ans, est arrivé la veille en Thaïlande et fait de la plongée au large de Phuket. L'eau est trouble et les courant forts. "A deux ou trois mètres, je ne vois plus le guide et je perds mon binôme, à qui j'ai juste le temps de faire le signe qu'on doit remonter", raconte-t-il. Sur le bateau, c'est déjà la panique. Au téléphone, ils entendent parler d'une tempête. De premières informations font état de 100 morts.

Inconsciemment peut-être, le touriste redevient médecin. "Avec les facteurs démultiplicateurs classiques, on sait que s'il y a cent morts, il n'y a probablement pas loin de 1.000 blessés", explique-t-il. Pendant six heures, le bateau reste en mer par souci de sécurité. "On savait qu'il y avait des morts, on voyait le courant, des bateaux renversés, le tout sous un ciel bleu, paradisiaque".

L'uniforme est resté à Paris mais le métier reprend le dessus. Le médecin a tellement de respect pour les Pompiers de Paris et leur devise "Sauver ou périr". "Je sais pertinemment que je ne peux pas attendre que ça se passe". Le lundi matin, à la première heure, le docteur Lartigue parvient à se faire connaître comme médecin et effectue un premier repérage dans un hôpital de Phuket.

Il fait un état des lieux des pathologies pour prendre la mesure des moyens à la disposition des équipes sanitaires. "Il y a beaucoup de traumatologie, peu de noyades et beaucoup de traumatismes psychologiques", résume-t-il. Très vite, il est nommé directeur des secours médicaux français. "On ne fait pas de la médecine d'urgence par hasard. On a besoin d'agir", souligne-t-il.

Il accueille le ministre français des Affaires étrangères, Michel Barnier, organise les réunions et prend le temps de répondre aux journalistes. A Khao Lak, où la vague a littéralement rasé les bungalows sur plusieurs centaines de mètres le long de la plage, il prend conscience de l'ampleur de cette catastrophe sans précédent. "Dans la médecine de catastrophe, on sait que la gestion des cadavres pose problème. Et là, on comprend qu'on va être confronté à quelque chose d'énorme", dit-il.

Depuis six jours, le médecin des Pompiers de Paris dirige une équipe composée de gendarmes, de policiers et d'équipes du Samu mondial et de la Croix-Rouge française. Autant de "cultures" différentes. "Ca se passe bien", assure-t-il. "Nous sommes dans une configuration humaine idéale, ici comme dans les hiérarchies en France". "C'est important de le souligner: ça marche quand on met des gens qui ont envie de travailler ensemble".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
B. Lartigue, touriste redevenu médecin urgentiste à Phuket
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une touriste déchiquetée par un requin en Égypte
» Touriste lyonnais à Paris
» Meurtre d'une touriste dans un hôtel de luxe à Maurice
» Quelle montre offrir à un Médecin ?
» En cas de besoin, où on peut voir un médecin?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: