THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 plus de 4.500 morts, dont la moitié d'étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: plus de 4.500 morts, dont la moitié d'étrangers   Ven 31 Déc - 19:44



vendredi 31 décembre 2004, 16h31
La Thaïlande en deuil: plus de 4.500 morts, dont la moitié d'étrangers

PHUKET (Thaïlande) (AFP) - La Thaïlande entre en 2005 sous le choc de la plus grande catastrophe de son histoire après une série de tsunamis géants qui ont dévasté ses côtes et fait plus de 4.500 morts, dont près de la moitié de touristes étrangers.
"Nous allons rassembler les membres du personnel et tous nos clients sont invités à allumer des bougies avec eux à minuit pour ceux qui sont morts", a expliqué la propriétaire d'un hôtel de Phuket, la grande île touristique du Sud.

Tous les feux d'artifice prévus à Phuket ont été annulés.
"Le gouvernement a demandé qu'il n'y ait pas de célébrations, ni de festivals en Thaïlande. Beaucoup de gens sont morts. De toute façon, on ne peut pas se réjouir", a souligné un employé de la réception de l'hôtel Merlin Phuket.

Le Premier ministre Thaksin Shinawatra a exhorté les fonctionnaires à supprimer toutes les célébrations du Nouvel an.
Le traditionnel et bruyant compte à rebours décompte des secondes jusqu'à minuit n'aura lieu ni à Bangkok ni à Chiang Mai, la capitale du Nord, deuxième cité du royaume.

Elles ont été remplacées par des cérémonies bouddhistes en mémoire des défunts. Pour les équipes de diplomates et de volontaires étrangers, l'ambiance n'est pas non plus à la fête.

"Les Thaïs ont plutôt envie de rentrer chez eux pour embrasser leurs enfants", explique Henri, un retraité résidant en Thaïlande pris "dans la spirale du volontariat".

"Les autres ont trop de choses dans les yeux pour avoir envie de faire la fête. On a plutôt envie d'aller boire trois bières et d'aller se coucher", a-t-il ajouté.

Dans son discours traditionnel du Nouvel an, le roi vénéré Bhumipol Adulyadej, qui a perdu son petit fils dans la catastrophe, a remercié le peuple thaï qui "une fois de plus a fait preuve de générosité et de considération" envers les siens et les étrangers.

Le dernier bilan du ministère de l'Intérieur, publié vendredi soir, fait état de 4.560 morts confirmés, dont 2.230 étrangers, de plus de 10.000 blessés et 6.541 disparus.

Le Premier ministre Thaksin Shinawatra a estimé jeudi que 80% des personnes disparues étaient décédées.

Pour la seule province de Phang Nga, la plus sinistrée du pays, au nord de Phuket, le nombre des morts confirmés est de 3.701.

La province de Phang Nga comprend la région de la station balnéaire de Khao Lak qui a été totalement ravagée par les tsunamis, en particulier l'hôtel Sofitel Magic Lagoon du groupe Accor.

Ailleurs, le ministère de l'Intérieur a confirmé la mort de 859 personnes dans cinq autres provinces du sud de la Thaïlande touchées par la catastrophe: Krabi (395), Phuket (281), Ranong (172), Satun (6) et Trang (5).

La Thaïlande est la première destination touristique d'Asie du Sud-Est, avec quelque 10 millions d'arrivées par an, et est très prisée des Scandinaves qui fuient à cette saison leur hiver très rigoureux.

Les équipes de secours thaïlandaises et étrangères --au total plus de 20.000 sauveteurs-- ont de plus en plus de mal à identifier et, pire encore, conserver dans un état décent les cadavres, souvent exposés à l'air libre et à des températures dépassant largement les 30 degrés.

Ces corps sont devenus l'objet d'un enjeu macabre, entre le désir d'identification, et donc de conservation, des Occidentaux et les soucis de santé publique des autorités thaïlandaises, favorables à une destruction rapide.

Les dépouilles vont être rassemblées dans trois sites afin de faciliter le travail des experts en identification, a indiqué vendredi à l'AFP une source policière française.

A l'issue de plusieurs réunions entre les autorités thaïlandaises et les experts, policiers et médecins légistes des pays étrangers, la décision a été prise de rassembler tous les corps à Khao Lak, à Phuket et à Krabi.

Seule tache sur l'extraordinaire élan de solidarité dans le malheur dont ont fait preuve les populations locales thaïlandaises, quelques pillages qui se poursuivent sur les derniers cadavres ou dans les commerces détruits.

Ainsi, un homme se faisant passer pour un policier a dévalisé le coffre-fort d'une bijouterie, dérobant trois millions de bahts (77.000 dollars) à Phuket, selon la presse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
plus de 4.500 morts, dont la moitié d'étrangers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bus de touristes se crashe au Pérou : 7 morts dont 2 Belges
» Naufrage au Vietnam: 12 morts dont dix étrangers en baie d'Halong
» Les raisons des morts dans mon bac
» Poissons morts, je ne comprends pas !!
» chats morts: que faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: