THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Thaïlande amorce 2005 sous le choc et redoute 8.000 morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La Thaïlande amorce 2005 sous le choc et redoute 8.000 morts   Sam 1 Jan - 11:28




Touristes et Thaïlandais réunis le 1er janvier 2005 à Phuket
samedi 1 janvier 2005, 8h15
La Thaïlande amorce 2005 sous le choc et redoute 8.000 morts

BANGKOK (AFP) - La Thaïlande a amorcé l'année 2005 sous le choc de la plus grande catastrophe de son histoire récente après le raz-de-marée de dimanche dernier et redoute que le bilan définitif n'atteigne entre 7.000 et 8.000 morts.
Le bilan des morts en Thaïlande après les tsunamis qui ont balayé le sud touristique du royaume pourrait atteindre entre 7.000 et 8.000 personnes, a estimé samedi le Premier ministre Thaksin Shinawatra, dans son message hebdomadaire à la radio.
"En Thaïlande, le bilan final des morts devrait atteindre 7.000 à 8.000 personnes. Nous nous attendons à trouver plus de cadavres puisque partout où nous sommes allés, nous avons trouvé des corps", a dit M. Thaksin. Le dernier bilan publié samedi par le ministère de l'Intérieur a fait état de 4.812 morts confirmés --dont 2.407 étrangers-- de plus de 10.000 blessés et 6.541 disparus. "Sur les (quelque) 6.500 disparus, il est probable qu'ils sont morts puisque beaucoup de jours se sont écoulés", depuis le raz-de-marée, a estimé le chef du gouvernement. M. Thaksin avait estimé jeudi que 80% des personnes disparues étaient décédées.
Pour la seule province de Phang Nga, la plus sinistrée du pays, au nord de l'île de Phuket, le nombre des morts confirmés est de 3.701, selon les autorités. La province de Phang Nga comprend la région de la station balnéaire de Khao Lak qui a été ravagée par les tsunamis, en particulier l'hôtel Sofitel Magic Lagoon du groupe Accor. Ailleurs, le ministère de l'Intérieur a confirmé la mort de 859 personnes dans cinq autres provinces du sud: Krabi (395), Phuket (281), Ranong (172), Satun (6) et Trang (5).

Des centaines de proches de disparus poursuivaient, en ce premier jour de l'année, leurs recherches désespérées pour retrouver qui un père, une mère, un enfant, une soeur tandis que les experts légistes livraient une course contre la montre pour identifier un maximum de dépouilles en état de décomposition très avancée. M. Thaksin, qui s'est déjà rendu deux fois dans les provinces sinistrées, devait retourner à Phuket dans le courant du week-end. Son épouse, Pojaman Shinawatra, se trouvait dans la région et participait à la collecte des corps, a indiqué le quotidien Nation.
Suite à cette catastrophe, la Thaïlande devra se doter d'un système d'alerte contre les tsunamis, a répété le Premier ministre samedi. "Un système d'alerte est très important et absolument nécessaire même s'il faut débourser 30 millions de dollars, ce n'est pas cher payé", avait estimé jeudi M. Thaksin.

Pour la nuit du Nouvel an, aux douze coups de minuit, des centaines de Thaïlandais et de touristes étrangers sont descendus dans les rues de Patong, la grande plage de Phuket habituellement très animée la nuit, bougies et fleurs blanches à la main en hommage à tous les morts et disparus des raz-de-marée. Des clients des bars, des hôtesses, des commerçants, des touristes, ont allumé des bougies et se sont retrouvés spontanément dans les rues: certains pleuraient en silence ou éclataient en sanglots. D'autres s'étreignaient.

Pour les équipes de diplomates et de volontaires étrangers, l'humeur n'était pas non plus à la fête. Le traditionnel et bruyant compte à rebours des secondes jusqu'à minuit n'a eu lieu ni à Bangkok ni à Chiang Mai, la capitale du Nord, deuxième cité du royaume et les célébrations prévues ont été annulées. Elles ont été remplacées par des cérémonies bouddhiques en mémoire des défunts.

Dans son discours traditionnel du Nouvel an, le roi vénéré Bhumipol Adulyadej, qui a perdu un petit-fils dans la catastrophe, a remercié le peuple thaïlandais qui "une fois de plus a fait preuve de générosité et de considération" envers les siens et les étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le bilan risque de s'alourdir encore en Thaïlande   Sam 1 Jan - 13:22


samedi 1 janvier 2005, 10h58
Le bilan risque de s'alourdir encore en Thaïlande

PHUKET, Thaïlande (AP) - Le bilan du raz-de-marée dans le sud de la Thaïlande est passé samedi matin à 4.812 morts, dont un peu plus de la moitié de touristes étrangers. Mais 6.541 personnes étaient portées disparues et le Premier ministre Thaksin Shinawatra a prévenu qu'elles avaient probablement péri dans le tsunami déclenché par le séisme de dimanche.

Les proches des disparus scrutaient les listes de victimes et affluaient samedi dans les hôpitaux sur l'île de Phuket alors que les cadavres continuaient de s'empiler dans les temples bouddhistes.

Dans son message du Nouvel An, le roi Bhumibol Adulyadej a exhorté la nation à se rassembler pour oeuvrer à la reconstruction du pays. "Nous devons fournir un grand effort concerté pour alléger les souffrances des populations, réhabiliter notre pays et trouver un système d'alerte efficace", a déclaré le monarque dans son allocution télévisée.

Touristes et Thaïlandais ont marqué le passage à la nouvelle année dans la fête pour certains, dans le recueillement pour d'autres. Pendant que les uns allumaient des bougies et serraient des roses blanches, d'autres dansaient dans le quartier des discothèques de Phuket.

"C'est un peu plus discret ici" que l'an dernier, expliquait Darren Thompson, un étudiant anglais. "C'est une chose terrible ce qui s'est passé. C'était 2004, entrons dans 2005 et essayons de regarder vers l'avant".

Pendant ce temps, des proches de vacanciers venus du monde entier les cherchent sans relâche, épluchant les listes de morts et disparus affichées près de postes diplomatiques de fortune et parcourant les hôpitaux.

Les locaux ont apporté les corps dans des temples bouddhistes où les équipes internationales de médecine légale prélèvent des échantillons d'ADN et étiquettent les corps pour qu'ils puissent être identifiés et récupérés par leurs familles.

Les victimes thaïlandaises sont incinérées tandis que ceux des touristes sont souvent entreposés dans des camions réfrigérés ou enveloppés dans la glace.

Le Premier ministre thaïlandais a fait savoir vendredi que son épouse Khunying Pojaman Shinawatra aidait aux recherches des corps tandis que sa fille travaille comme interprète pour aider les touristes rescapés.

Informations sur les victimes: www.phuketitcity.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Thaïlande amorce 2005 sous le choc et redoute 8.000 morts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: