THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le pays enquêtera sur le défaut d'alerte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: le pays enquêtera sur le défaut d'alerte   Sam 1 Jan - 20:40


amedi 1 janvier 2005, 12h45
Le Premier ministre thaïlandais annonce que le pays enquêtera sur le défaut d'alerte

PHUKET, Thaïlande (AP) - Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a promis samedi une enquête pour déterminer pourquoi les alertes sur l'arrivée d'une vague meurtrière sur la côte sud du pays n'ont pas été correctement transmis aux responsables et aux sites touristiques.

Dans son allocution hebdomadaire à la radio, le chef du gouvernement a prévenu que le bilan du tsunami en Thaïlande pourrait atteindre près de 8.000 morts.

Thaksin Shinawatra a également souhaité qu'une enquête soit menée sur l'absence d'alerte. "Nous aurons une enquête sur toute l'affaire, quand c'est arrivé, pourquoi nous n'avons pas été avertis", a-t-il déclaré.

Des responsables du service météorologique avaient bien diffusé des avertissements avant que le raz-de-marée n'engloutissent stations touristiques et villages de pêche, mais ils ne sont parvenus qu'à une poignée d'officiels. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: le pays enquêtera sur le défaut d'alerte   Sam 1 Jan - 20:41


samedi 1 janvier 2005, 15h37
La Thaïlande annonce une enquête sur le défaut d'alerte

PHUKET, Thaïlande (AP) - Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a promis samedi une enquête afin de déterminer pourquoi l'alerte sur l'arrivée d'une vague meurtrière sur la côte sud du pays n'a pas été correctement transmise aux responsables et aux sites touristiques.

Dans son allocution hebdomadaire à la radio, le chef du gouvernement a prévenu que le bilan du tsunami en Thaïlande pourrait atteindre près de 8.000 morts.

Thaksin Shinawatra a ajouté que l'absence d'alerte, qui s'est révélée tragique pour des milliers d'habitants et de touristes, donnerait lieu à des investigations. "Nous aurons une enquête sur toute l'affaire, quand c'est arrivé, pourquoi nous n'avons pas été avertis", a-t-il déclaré.

Des responsables du service météorologique national avaient bien diffusé des avertissements avant que le raz-de-marée n'engloutisse stations balnéaires et villages de pêcheurs, mais ils ne sont parvenus qu'à une poignée d'officiels.

En Inde, on s'interroge également sur les failles de la chaîne de commandement qui ont empêché de sauver des vies. Les responsables indiens, empêtrés dans les lenteurs bureaucratiques, ont perdu 30 précieuses minutes dimanche dernier après avoir reçu l'alerte de la base aérienne des îles Andaman et Nicobar, alors que le raz-de-marée qui venait de les frapper arrivait sur les côtes du sud de l'Inde, dénonce un responsable gouvernemental.

Selon ce responsable, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, ce message urgent n'a pas été dirigé immédiatement sur le ministère de l'Intérieur, chargé de la gestion de catastrophes naturelles. Un délai qui pourrait avoir coûté des milliers de vies le long de cette côte sud où l'on a recensé 7.763 morts, et toujours des dizaines de milliers de disparus.

Le tsunami a frappé la côte près d'une heure après avoir dévasté l'archipel d'Andaman et Nicobar.

Jeudi, le journal "Indian Express" citait le patron de l'armée de l'air, selon lequel le ministère de la Défense avait été immédiatement alerté. Pire, la cellule de gestion des catastrophes du ministère de l'Intérieur n'a appris le passage du raz-de-marée qu'une demi-heure après son arrivée sur la côte sud: les responsables météo du sud de l'Inde ont envoyé le fax par erreur au domicile de l'ancien ministre des sciences et technologies, au lieu de son successeur, en poste depuis mai. "On dirait qu'ils ont oublié d'actualiser leurs données", a déclaré Ashok Kavdia, assistant de cet ancien ministre, qui était en voyage ce fatidique dimanche.

Attendant une réponse pendant près d'une demi-heure, les responsables météo ont alors envoyé un autre fax, cette fois au ministère de l'Intérieur. Déjà, la télévision montrait des images du désastre et parlait de milliers de morts.

Au sein de la pléthorique bureaucratie indienne, la règle numéro un est de respecter les canaux de communication officiels et de franchir tous les degrés hiérarchiques. Une lenteur encore accrue lorsqu'il s'agit du week-end, explique Balbir Arora, professeur d'administration publique à New Delhi, qui met en cause l'organisation actuelle de la bureaucratie, soulignant notamment que tous les ordres doivent être transmis par écrit. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le pays enquêtera sur le défaut d'alerte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papiers et passeport : ce qu’il faut savoir avant un départ à l’étranger
» QUE METTRE DANS UNE SERRE ?
» Faut t'il varier l'alimentation des chats?
» faut il doner un bain a son pogona???
» Bonne écurie - région Mons ou Hauts-Pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: