THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En Thaïlande, on récupère encore des corps et on active ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: En Thaïlande, on récupère encore des corps et on active ...   Dim 2 Jan - 14:20


Une semaine exactement après les raz-de-marée, des corps étaient encore récupérés dimanche dans le sud touristique de la Thaïlande où la préoccupation essentielle des habitants était de redonner au plus vite une apparence de retour à la normale.
dimanche 2 janvier 2005, 11h41
En Thaïlande, on récupère encore des corps et on active le déblayage

PHUKET (AFP) - Une semaine exactement après les raz-de-marée, des corps étaient encore récupérés dimanche dans le sud touristique de la Thaïlande où la préoccupation essentielle des habitants était de redonner au plus vite une apparence de retour à la normale.
Le nombre de morts confirmés s'élève à 4.985 -- dont 2.457 étrangers, 2.252 Thaïlandais et 276 personnes dont il n'a pas été possible d'établir la race. Le nombre de personnes portées disparues s'élève à 6.424, a précisé le ministère en fournissant son dernier bilan provisoire actualisé.
Le Premier ministre Thaksin Shinawatra avait estimé samedi que le bilan définitif pourrait atteindre de 7.000 à 8.000 morts. La province de Phang Nga --où se trouve la localité dévastée de Khao Lak-- est la plus touchée avec 3.943 morts, dont 2.203 étrangers, selon le nouveau bilan. Le ministère de l'Intérieur a indiqué que les recherches de corps allaient se poursuivre pendant une semaine à Khao Lak. Le ministre, Bhokin Bhalakula, a expliqué samedi que les équipes de sauveteurs avaient terminé leur travail dans la province de Phuket --première destination touristique du pays-- et des îles de Phi Phi.
s quelque 600 sauveteurs, essentiellement de la Marine, envoyés sur l'île de Phi Phi Don y trouvaient encore des corps dimanche. L'un d'entre eux, à qui l'on demandait quand s'arrêteraient les recherches, a répondu: "Je ne sais pas, c'est vraiment le bazar ici, plus on creuse et on fouille, plus on en trouve". Le quotidien Nation a indiqué que 99 cadavres avaient été retrouvés samedi dans une station de traitement des eaux usées de Phi Phi Don, la seule des deux îles de Phi Phi peuplée.

La Thaïlande a mobilisé environ 20.000 personnes pour les opérations de déblayage et de reconstruction de ses provinces méridionales. Parmi ceux-ci figurent des prisonniers considérés comme non dangereux, dont le ministère de la Justice s'est engagé à réduire les peines. Les efforts de réhabilitation se concentraient sur Phang Nga et Phuket, hauts lieux du tourisme de Thaïlande, première destination en Asie du Sud-est avec environ 10 millions d'arrivées par an.

En dépit de l'état de décomposition très avancé des cadavres qui s'accumulent, aucun signe de propagation de maladie n'avait été rapporté et 200 reponsables de la Santé ont été dépêchés dans la province de Phang Nga pour limiter les risques sanitaires, a indiqué le Bangkok Post. Le ministère de la Santé est inquiet des risques d'apparition de maladies respiratoires infectieuses, de paludisme, de choléra ou de typhoïde parmi les rescapés et les populations de cette province sur laquelle flotte une odeur de mort.

Au total une vingtaine de pays ont perdu des ressortissants en Asie du Sud et du Sud-est, pour la plupart en Thaïlande, seul pays parmi les huit touchées où les étrangers --surtout des touristes nord-européens-- représentent une telle proportion des pertes humaines. A Phuket, et particulièrement sur la plage hyper-touristique de Patong, on s'activait à déblayer gravats des trottoirs, maisons, boutiques et restaurants pour redonner une apparence de normalité.

"Nous essayons de nettoyer aussi vite que possible. On a besoin de rouvrir toutes ces boutiques. Je suis sûr qu'on pourra ouvrir la semaine prochaine, en gros", dit Araya Kositkun, qui dirige une équipe de 25 hommes qui sortent des quantités importantes de gravats du centre commercial Jintana. "J'espère juste que cela ne touchera pas trop l'industrie du tourisme. C'était une catastrophe naturelle, pas un acte terroriste", ajoute-t-il. "C'est une tragédie épouvantable, mais nous allons reconstruire. Nous commençons ce mois-ci et dans deux mois nous serons à nouveau prêts", affirme un habitant, qui se trouve devant la coquille de béton qui reste du restaurant où il travaillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
En Thaïlande, on récupère encore des corps et on active ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: