THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le sommet indonésien laisse les pays sinistrés sur leur faim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le sommet indonésien laisse les pays sinistrés sur leur faim   Ven 7 Jan - 8:47



Le sommet indonésien laisse les pays sinistrés sur leur faim

(D'après AP et PC) - L'ONU a appelé jeudi la communauté internationale à concrétiser à hauteur de 1,7 milliard de dollars ses promesses de dons pour les pays frappés par le séisme et les tsunamis du 26 décembre, alors que de nouvelles répliques secouaient l'Asie du Sud toujours menacée par des épidémies.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) craint toujours que le manque d'eau potable et d'assainissement ne cause des maladies - choléra, typhoïde, dysenterie...- pouvant tuer jusqu'à 150 000 personnes, soit autant que la catastrophe elle-même, selon les projections des Nations unies. Sur les 140 339 décès confirmés dans onze pays d'Asie du Sud et du Sud-Est et d'Afrique de l'Est, 94 200 le sont pour la seule Indonésie, 30 615 pour le Sri Lanka, 9682 pour l'Inde et 5291 pour la Thaïlande (3716 disparus).

Pour l'heure, l'aide médicale d'urgence a permis de limiter à des cas isolés les maladies telles que les diarrhées mais «le risque demeure», souligne l'OMS. Dans la province indonésienne d'Aceh, à la pointe nord de l'île de Sumatra, la région la plus touchée, la situation pourrait rapidement se retourner en cas de relâchement, alors que l'aide massive fournie à cette zone a «un impact positif».

Les goulets d'étranglement sont en train de se résorber, permettant aux organisations humanitaires d'atteindre les populations les plus sinistrées, même s'il reste des «poches» dont la situation est préoccupante.

Les «bouchons» sont principalement localisés dans la ville de Banda Aceh. La coordination des secours s'améliore mais un responsables onusien à Sumatra a reproché jeudi à l'armée américaine de faire bande à part. Le secrétaire d'État américain Colin Powell a pourtant annoncé que la «coalition humanitaire» montée par les États-Unis se plaçait sous l'égide de l'ONU.

Celle-ci a repris la main jeudi, Kofi Annan appelant la communauté internationale à traduire ses promesses - près de 4 milliards de dollars en tout - en actes. Intervenant à la conférence de Djakarta qui rassemblait, à l'initiative de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), les pays donateurs, la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement, le N1 de l'ONU a souligné qu'il s'agissait d'«une course contre la montre».

Trois à cinq millions de personnes vivent dans des camps de réfugiés.
Les 1,7 milliard de dollars devraient couvrir les besoins humanitaires d'environ cinq millions de personnes pendant six mois, en plus des 59 millions de dollars demandés par les partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. «Nous avons un devoir envers les survivants», dont trois à cinq millions vivent dans des camps de réfugiés, a lancé Kofi Annan.

Pour ce qui est de la dette des pays sinistrés, les responsables réunis à Djakarta ont salué l'idée d'un moratoire mais aucun engagement n'a été pris, les délégués étant divisés sur ce point. Plusieurs pays de l'Union européenne sont favorable à un gel de la dette, mais d'autres pays préfèrent une aide directe.

Le sommet indonésien a également été l'occasion d'évoquer la prévention des catastrophes naturelles. «Il est prouvé qu'un avertissement dix minutes à l'avance peut sauver des centaines de vies» a affirmé le chef de la diplomatie thaïlandaise, Surakiart Sathirathaim. La mise en place d'un système d'alerte similaire à celui existant dans le Pacifique a donc été approuvée, sans grand détail, ainsi que l'éducation de la population afin qu'elle reconnaisse les signes annonciateurs.

Depuis le séisme de magnitude 9 du 26 décembre, plus de 1500 répliques ont été enregistrées, mais aucune suffisamment forte pour provoquer un nouveau raz-de-marée. Jeudi encore, une secousse de 6,2 degrés sur l'échelle de Richter a frappé l'Aceh, après une autre de 5,6 la nuit précédente.

Paul Martin

Par ailleurs, le premier ministre fédéral Paul Martin se rendra plus tard ce mois-ci dans deux des pays ravagés par les tsunamis et où des Canadiens ont perdu la vie.

M. Martin passera une journée en Thaïlande et une autre au Sri Lanka, a fait savoir son cabinet, jeudi, à Ottawa.

Ces escales, dont la première est prévue le 16 janvier, ont été ajoutées au voyage d'affaires en Asie qui figurait déjà au programme du premier ministre. Ce dernier se rendra également en Inde, au Japon, en Chine ainsi qu'à Hong Kong.

Les détails de l'itinéraire de M. Martin devraient être rendus publics la semaine prochaine.

Le premier ministre souhaite visiter les secteurs dévastés par les tsunamis ayant frappé une douzaine de pays, le 26 décembre, a affirmé Mélanie Gruer, porte-parole de M. Martin.

«De toute évidence, le premier ministre veut voir de ses yeux les secteurs dévastés», a-t-elle dit.

M. Martin doit rentrer au Canada le 23 janvier.

Officiellement, cinq Canadiens ont été tués par les tsunamis, quatre en Thaïlande et le cinquième au Sri Lanka. Le nombre des disparus est de 146; des questions demeurent sans réponse quant au sort ayant été réservé à près de 400 autres Canadiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le sommet indonésien laisse les pays sinistrés sur leur faim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abattage en Indonésie: scandale en Australie
» Vos questions et réponses sur les différents biotopes de L'Indonésie Sulawesi par Heiko Bleher
» Prix d'un importateur indonésien
» Betta Indonésien plus gros ?
» Hemirhamphodon tengah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: