THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rescapés du tsunami, ils rouvrent "leur île" dans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Rescapés du tsunami, ils rouvrent "leur île" dans   Lun 10 Jan - 15:46


Rescapés du tsunami, ils rouvrent "leur île" dans un an
Trois jours avant la catastrophe, un couple de Lyonnais et quelques amis avaient ouvert seize bungalows sur une île vierge, près de Ko Phi Phi, en Thaïlande. La mer a tout ravagé mais ils ont décidé de poursuivre cette expérience d’écotourisme, devant le courage des habitants de Koh Jum. Témoignage.

Mis en ligne le 10 janvier 2005

Janine a la quarantaine. Elle est professeur de reliure, son compagnon travaille lui par intermittence dans l’audiovisuel. Mais ces deux dernières années, ils les ont plutôt consacrées à la réalisation d’un rêve. " Tout est parti d’un fantasme qu’ont plein de gens. Depuis toujours, on adore voyager et on s’est toujours dit qu’un jour, si on trouvait un petit bout de terrain, on aimerait s’y poser. Un ami d’enfance qui habite Bangkok nous a emmené il y a trois ans dans le sud de la Thaïlande. On s’est un peu renseigné sur les terrains à vendre dans les îles mais sans projet concret. Et puis on est tombé sur Koh Jum. Une petite île quasi vierge, sans électricité et sans eau courante. On a craqué car ça nous rappelait l’Inde d’il y a vingt ans, avant le boom du tourisme ".

En association avec quelques amis, ils décident d'acheter trois hectares au bord de la plage. Leur souhait, défricher le terrain et installer là quelques bungalows avec l’aide des villageois et dans le respect du site. " En réalité, on voulait construire exactement l’endroit que l’on aurait aimé trouver en tant que voyageurs. A la fois nature et confort. On a dessiné toutes les installations et c’est un îlien qui a pris en charge les constructions. On s’était renseigné sur la région; c’était une zone non-cyclonique et non sismique mais un raz-de-marée, qui aurait pu l’envisager ? On a essayé de construire un lodge le plus écologique possible, avec des matériaux naturels trouvés sur l’île. On n’a pas voulu faire comme sur Koh Phi Phi et ses constructions à l’occidentale sans permis de construire".

"Ils sont devenus très fiers de cet endroit"

Amoureux de la nature, Janine et Carlo le sont aussi des habitants de Koh Jum. " Dès le départ, notre souhait a été de ne travailler qu’avec des gens de l’île, pour construire ce projet avec eux. Ils ont d’ailleurs été heureux de notre installation car ils n’avaient plus à partir pour trouver du travail. Mois après mois, ils sont devenus très fiers de cet endroit car le bouche-à-oreille a fonctionné sur ce qu’on avait essayé de créer. Un lieu un peu à part. On a voulu essayer de tisser des liens entre les visiteurs et les villageois en installant chaque semaine un cinéma en plein-air, ouvert à tous. On a mis en place une bibliothèque dans le lodge, également ouverte à tous. Elle a été détruite mais j’ai déjà recommandé les livres sur internet. On a aidé et sponsorisé l’équipe de foot des jeunes de l’île. Tout ça était très chaleureux "

L’ouverture de kohjumlodge a eu lieu trois jours avant le drame qui n’a miraculeusement tué personne sur l’île. " Toute la côte ouest de cette région a été ravagée mais notre chance, c’est que les deux vagues se sont cassées sur Koh Phi Phi et sont venues mourir chez nous, avec quand même une hauteur de deux mètres. Ce matin-là, vers onze heures, après quelques remous, la mer s’est retirée soudainement sur plusieurs centaines de mètres, comme au Mont St-Michel. Nous avons pris peur et avons tous couru dans l’île. Une première vague a frappé la plage. Puis une seconde a tout ravagé, sauf trois bungalows. C’est à peine croyable mais seuls quelques villageois ont été blessés. La stupeur passée, la réaction des habitants a été extraordinaire. Quelques heures à peine après le raz-de-marée, ils déblayaient la plage. Et les vingt-cinq personnes qui travaillent avec nous ne nous ont pas laissé le temps de réfléchir : " on reconstruit tout le plus vite possible ". Alors que certains avaient perdu des amis ou de la famille ailleurs, cet élan nous a bouleversé. On n’a pas pensé une seconde renoncer devant tant de courage et de générosité. Nous avons découvert une " seconde famille ".

Si certains pays touchés ont tardé à réagir face à l’ampleur du drame, la Thaïlande a montré une organisation exemplaire, ce que confirme Janine. " Pendant deux ou trois jours, on n’a pas vraiment su ce qui c’était passé. Les réseaux de portables étaient saturés et la rumeur sur l’île évoquait un séisme en Birmanie. C’est en arrivant sur le continent qu’on a compris, en voyant les images de CNN. Mais les autorités ont été très efficaces. Très vite, elles ont dépêché des fonctionnaires pour voir l’étendue des dégâts et des besoins sur l’île. Elles nous ont promis toute leur aide pour la reconstruction.

Nous sommes plein d'énergie aujourd'hui. Rendez-vous l’année prochaine, à Noël. Après l’élan de générosité financière indispensable, le meilleur soutien que l’on puisse apporter à ces populations, c’est de revenir en Asie du sud-est pour aller à la rencontre de tous ces gens formidables d’humanité ".
Pour visiter le lodge : http://www.kohjumlodge.com/fr.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rescapés du tsunami, ils rouvrent "leur île" dans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» camping "le bel air" à aiguillon sur mer
» Le calendrier 2013 "Nos animaux font leur cinéma" est arrivé !
» Pétition : "Aide post-tsunami: aidons les gens, pas les baleiniers"
» Chaton qui "fait ses nuits"?
» Engrais "spécial agrume"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: