THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Aides PROMISES EN ASIE (Tsunami du 26/12/04 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Les Aides PROMISES EN ASIE (Tsunami du 26/12/04 )   Mar 11 Jan - 22:28


L'Onu appelle les donateurs à honorer leurs engagements en Asie

GENEVE (Reuters) - L'Onu a invité les pays et organisations donateurs, réunis sous son égide à Genève, à mettre à disposition immédiate des pays victimes des tsunamis un milliard de dollars, promettant de contrôler la bonne utilisation des fonds.

Les Nations unies leur ont aussi rappelé les 26 millions de victimes des "crises oubliées" du reste du monde, de Haïti au Congo en passant par le Darfour.

Le tremblement de terre et les raz-de-marée meurtriers qui ont suivi le séisme sous-marin du 26 décembre au large de Sumatra, touchant 13 pays de l'Océan indien, ont ouvert une nouvelle ère de la solidarité internationale, a reconnu Jan Egeland, secrétaire général adjoint de l'Onu et coordonnateur des secours d'urgence.

Alors que les représentants de plus de 80 pays se réunissaient après l'appel de l'Onu lancé en novembre dernier afin de récolter cette année 1,7 milliard de dollars pour les crises humanitaires "oubliées", il s'est dit confiant sur la mise à disposition des fonds promis après les tsunamis.

"Aujourd'hui, et pour la première fois dans l'histoire, nous pourrions voir un appel d'urgence entièrement couvert", a-t-il déclaré à des journalistes.

Plus de 7 milliards de dollars d'aide ont été promis par des donateurs tant publics que privés pour secourir les pays victimes des tsunamis.

La mise à disposition de ces sommes s'étalera toutefois sur plusieurs années alors que les agences de l'Onu comme l'Unicef, le Programme alimentaire mondial ou l'OMS ont besoin de fonds immédiatement pour nourrir, héberger et protéger contre les épidémies des centaines de milliers de sans-abri.

L'appel d'urgence en faveur des pays victimes des tsunamis est d'un montant total de 977 millions de dollars dont 200 millions pour l'hébergement, 200 autres millions pour l'alimentation et plus de 120 millions pour les dépenses de santé au cours des six prochains mois.

S'il n'y a pas eu pour l'instant de début d'épidémies, notamment de choléra ou de rougeole, l'OMS a prévenu que le risque était réel en l'absence d'un approvisionnement suffisant en eau potable et en médicaments dans les zones les plus touchées, comme la province d'Aceh, en Indonésie.

L'acheminement de l'aide s'est toutefois heurté à de sérieux problèmes logistiques, les petits aéroports d'Aceh, à la pointe septentrionale de l'île de Sumatra, ne parvenant pas à absorber les cargaisons envoyées tandis que les routes, les ponts et les ports ont souvent été gravement endommagés, voire totalement détruits.

Or, l'Onu veut éviter de voir sa gestion de fonds abondants mis en cause, comme cela avait été le cas dans le cadre du programme pétrole contre nourriture en Irak. Des mesures sont ainsi à l'étude qui permettraient aux donateurs de suivre sur internet l'usage de leurs fonds mais aussi de protéger les personnels de l'organisation qui dénonceraient d'éventuels abus.

"Nous voulons être tenus pour responsables en tant qu'agences actives sur le terrain, comme nous voulons que nos amis donateurs soient responsables des engagements qu'ils ont pris et de ce qu'ils ont effectivement mis à disposition", a souligné Jan Egeland.

CHAQUE JOUR, MILLE MORTS AU CONGO

Il a par ailleurs rappelé que les programmes d'approvisionnement en nourriture et en eau potable et d'hébergement pour les 26 millions d'individus qui luttent pour leur survie dans des zones oubliées sont également importants.

"Ce sont véritablement des catastrophes comparables aux tsunamis qui frappent toutes ces populations".

Environ 1.000 personnes meurent chaque jour en République démocratique du Congo où la guerre civile et les maladies ont fait trois millions de morts au cours des cinq dernières années, a rappelé Egeland.

"C'est l'équivalent d'un tsunami tous les cinq mois, bon an mal an, au Congo. Et cela peut être évité", a-t-il martelé.

Pour autant, l'année dernière, l'Onu n'a récolté que deux milliards de dollars sur les 3,4 milliards qu'elle réclamait pour ses interventions dans 21 zones sinistrées de la Côte d'Ivoire à la Corée du nord ou aux territoires palestiniens.

"Nous devrions tous nous accorder sur un principe simple. Il est aussi terrible d'être blessé au Congo qu'au Kosovo. Il est aussi dramatique d'être déplacée pour les populations du nord de l'Ouganda que pour celle du nord de l'Irak. Et, il n'est pas moins effroyable de mourir de faim au Soudan que sur les côtes des pays frappés par les tsunamis", a-t-il poursuivi.

"Nous avons quelques excellents donateurs qui essayent vraiment de mettre à disposition des fonds pour tous ceux qui sont abandonnés ou oubliés. Je voudrais que tous le fassent" a souhaité Egeland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Aides PROMISES EN ASIE (Tsunami du 26/12/04 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Japon / séisme 2011 : Dons, Aides humanitaire, actions...
» Liste des poissons et invertébrés d' Asie
» 96 L d'Asie
» mon 300l asie - amazonien (lolo)
» Liste des plantes d'asie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: