THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un système d'alerte aux tsunamis pour l'océan Indien ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Un système d'alerte aux tsunamis pour l'océan Indien ...   Mer 12 Jan - 20:13



Le directeur général de l'Unesco, Koichiro Matsuura le 12 janvier 2005 à Port-Louis
mercredi 12 janvier 2005, 17h39
Un système d'alerte aux tsunamis pour l'océan Indien d'ici juin 2006

PORT-LOUIS (AFP) - Un système d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien devrait être mis en place d'ici juin 2006, et d'ici 2007 dans le monde entier, afin d'éviter une catastrophe comparable à celle du 26 décembre qui a fait plus de 158.000 morts, a annoncé l'Unesco mercredi.
Si un tel système avait existé dans l'océan Indien, des dizaines de milliers de vie auraient pu être sauvées il y a deux semaines, selon plusieurs experts.
"Si tout va bien, un système initial d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien devrait être mis en place d'ici juin 2006", a déclaré le directeur général de l'Unesco, Koichiro Matsuura, lors d'une conférence de presse à Port-Louis.

Le système global pourrait être opérationnel "un an plus tard", soit en juin 2007, a-t-il ajouté, en marge d'une réunion de l'Onu sur les petites îles en développement.

L'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) coordonne déjà le seul centre régional d'alerte pour les tsunamis, situé dans le Pacifique et créé en 1968. Elle s'est dit "prête" à coordonner un système identique au niveau mondial.

Le coût du système dans l'océan Indien est estimé à 30 millions de dollars, "des cacahuètes", selon M. Matsuura.

L'Inde devrait être équipée d'ici à deux ou trois ans d'un système d'alerte aux tsunamis qui coûtera 27 millions de dollars, a de son côté annoncé mercredi le gouvernement indien.

Faute de fonds, un tel système n'a pas pu être mis en place à temps. "Maintenant, les donneurs sont prêts à donner plus d'argent. L'humanité a appris une leçon (avec les tsunamis du 26 décembre). Mais nous l'avons appris à un coût énorme", a regretté le directeur-général de l'Unesco.

Un système d'alerte aux tsunamis - raz-de-marée provoqués par un séisme - repose sur un recueil de données scientifiques et un réseau d'information de la population, via notamment les médias et des haut-parleurs.

M. Matsuura a proposé d'"étendre le système existant dans le Pacifique aux autres régions, dans l'océan Indien, les Caraïbes et l'océan Indien".

Ce système devra reposer sur des systèmes nationaux qui serviront de relais aux centres régionaux, puis global.

Plus de douze pays ont été touchés par les raz-de-marée du 26 décembre, dont plusieurs îles comme les Maldives et les Seychelles.

Ces petits Etats insulaires, très vulnérables aux catastrophes naturelles, sont l'objet d'une réunion internationale, qui se déroule cette semaine dans la capitale de l'île Maurice et à laquelle participent 110 pays.

Mercredi, les petites îles ont fait pression pour obtenir des engagements des pays pollueurs pour limiter les effets du changement climatique, qui les menace tout particulièrement à cause de la montée des eaux.

Tuvalu, un minuscule atoll du Pacifique, a ainsi dénoncé l'attitude du géant américain.

"Nous avons clairement des difficultés avec certains pays qui refusent d'admettre que le changement de climat est une réalité", a déclaré à l'AFP Ian Fry, de la délégation de Tuvalu à Port-Louis.

"Les Etats-Unis principalement nient" cette évolution, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, considérés comme l'un des principaux pollueurs du monde, n'ont pas signé le protocole de Kyoto, qui prévoit une réduction des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement de la planète. Ce texte doit entrer en vigueur le 16 février.

"Nous nous rendons compte de la vulnérabilité des petits Etats insulaires face à l'impact possible du changement climatique", ont réagi les Etats-Unis, via John Turner, assistant du secrétaire d'Etat américain pour les océans et les affaires internationales d'environnement et scientifiques.

Mais Port-Louis n'est pas le lieu approprié pour ce genre de négociations, a-t-il ajouté.

Les discussions à Maurice doivent déboucher vendredi sur un texte final sur le développement durable des petites îles, dont un chapitre sera consacré au changement climatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un système d'alerte aux tsunamis pour l'océan Indien ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Système d'ouverture automatisé solaire pour poulailler mobile
» (Pour tuto) les Venturi et leur intêret
» Montage système CO2
» alerte de tornade pour ce soir...
» Système CO2 acheté, gros LOL pour le montage!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: