THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Français disparus en Asie: dix-sept premiers dossiers ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Français disparus en Asie: dix-sept premiers dossiers ....   Ven 14 Jan - 19:15


Photos de victimes du raz-de-marée à l'hôpital de Phuket en Thaïlande le 4 janvier 2005
vendredi 14 janvier 2005, 15h41
Français disparus en Asie: dix-sept premiers dossiers au parquet de Paris


PARIS (AFP) - Les dix-sept premiers dossiers de Français disparus lors des tsunamis en Asie ont été transmis au parquet de Paris qui centralise les certificats de disparition (dossier) établis par le ministère des Affaires étrangères en vue d'obtenir des jugements déclaratifs de décès.
Ces dix-sept dossiers concernent les cas de dix-neuf Français disparus, a-t-on précisé vendredi de source judiciaire.
Une dizaine d'entre eux, considérés par le Parquet comme suffisamment étayés, feront l'objet en début de semaine d'une requête auprès du tribunal de grande instance de Paris chargé de rendre des jugements déclaratifs de décès. Les autres dossiers, qui nécessitent un examen complémentaire, selon le parquet, seront transmis ultérieurement au tribunal.

Ces jugements déclaratifs de décès sont très attendus par les familles des victimes car ils sont indispensables pour pouvoir notamment procéder à certains actes administratifs et juridiques (assurance-vie, succession, fiscalité...).

Selon les derniers bilans fournis par le ministère des Affaires étrangères, 22 personnes, dont on a retrouvé le corps, sont officiellement déclarées décédées en Asie et 74 autres, dont on sait qu'elles étaient sur place et qui sont probablement mortes, sont déclarées disparues.

C'est cette dernière catégorie qui est concernée par les jugements déclaratifs de décès.

Le parquet de Paris a été chargé par la Chancellerie de centraliser les dossiers des disparitions de Français, constitués au ministère des Affaires étrangères, afin de faciliter et d'accélérer la procédure d'obtention des jugements déclaratifs de décès.

Près de trois semaines après le drame, les familles des personnes portées disparues ont de plus en plus de mal à gérer leur situation dramatique, entre espoir infime et nécessaire travail de deuil.

Seuls les proches des 22 personnes déclarées décédées dans la catastrophe parce que leurs corps ont pu être identifiés, ont été en mesure d'organiser des obsèques.

Soixante-quatorze sont également considérées par le Quai d'Orsay comme disparues car leurs corps ont été vus, emportés par les flots.

Mais les familles d'une centaine d'autres touristes sont "sans nouvelles". En l'absence de corps, le deuil est extrêmement difficile à admettre, selon l'avis de tous les psychiatres.

Dans les notices nécrologiques des journaux, rares sont encore les annonces qui font état de cérémonies organisées pour des "disparus", signe que l'espoir est encore vivace.

Dans les petites annonces du journal Le Monde, une seule famille a annoncé une cérémonie pour une personne "disparue". "Dans un autre cas, souligne le service des petites annonces, la famille a insisté pour que l'avis de disparition soit inscrit dans la colonne des +messages+, davantage comme une sorte d'appel", dit-elle.

Dans le carnet du Figaro cette semaine, un faire-part concernait "la disparition" de quatre personnes, manifestement de la même famille, le 26 décembre en Thaïlande pour lesquelles une cérémonie religieuse était organisée.

Dans plusieurs cas, des faire-part de décès tenaient à "associer" à la cérémonie la pensée d'autres membres de la famille "disparus". Telle cette annonce de cérémonie pour le décès d'une petite fille de 7 ans, à laquelle le papa voulait associer "en pensée" son épouse, décédée antérieurement, et ses "deux petits anges" de 22 mois "disparus" dans le sud de la Thaïlande.

Une "association des victimes et rescapés du tsunami 2004" a été créée par Violaine-Patricia Galbert, rescapée avec ses deux enfants du Club Med de Phuket, afin d'aider et représenter les familles auprès des pouvoirs publics.

Reçue par le secrétaire d'Etat aux Droits des victimes Nicole Guedj, elle milite pour que soit accordés rapidement aux familles des disparus des jugements déclaratifs de décès, indispensables pour pouvoir notamment procéder à certains actes administratifs et juridiques (assurance-vie, succession, fiscalité, remariage...). En l'absence d'un tel document, les familles devront attendre le délai légal de 10 ans de disparition pour que le décès présumé soit prononcé.

Un premier élément de réponse est venu vendredi avec la transmission au parquet de Paris des premiers dossiers concernant les cas de dix-neuf Français disparus. Mme Galbert, qui invoque un "devoir de communiquer", veut que la liste des disparus soit remise aux familles.

Mais très peu de familles ont encore contacté l'association. Pour le Dr Didier Cremniter, psychiatre responsable de la cellule d'urgence médico-psychologique de Paris, nombre de "familles et rescapés sont encore beaucoup trop traumatisés et dans l'urgence".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Français disparus en Asie: dix-sept premiers dossiers ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disparition inquiétante d'un jeune couple de Français en Bolivie
» Oiseaux disparus de Polynésie Française : Perruche de Raiatea
» Oiseaux disparus de Polynésie Française : Monarque de Nuku Hiva
» Oiseaux disparus de Polynésie Française : Monarque de Maupiti
» nos premiers oiseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: