THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le pourtour de l'océan Indien reprend vie peu à peu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le pourtour de l'océan Indien reprend vie peu à peu   Dim 16 Jan - 3:02


Travaux de nettoyage de la plage de Patong Beach, sur l'île thaïlandaise de Phuket, dans l'espoir de voir le retour proche des touristes après le tsunami du 26 décembre. Les pays d'Asie du pourtour de l'océan Indien pansent progressivement leurs plaies au fur et à mesure que les marchés rouvrent, les pêcheurs reprennent la mer et des volontaires nettoient le littoral./Photo prise le 15 janvier 2005/REUTERS/Bazuki Muhammad


Le pourtour de l'océan Indien reprend vie peu à peu
Par Karima Anjani et Jerry Norton


BANDA ACEH, Indonésie (Reuters) - Les marchés rouvrent, les pêcheurs reprennent la mer après avoir reçu de nouvelles embarcations et des volontaires nettoient le littoral: les pays d'Asie du pourtour de l'océan Indien touchés par le tsunami du 26 décembre pansent progressivement leurs plaies.

Parallèlement, le risque de maladies diminue, même si des médecins font état de cas d'enfants morts de pneumonie et si les services sanitaires restent en alerte. On signale aussi des cas de tétanos chez des personnes qui ont recherché les corps et des objets parmi les décombres.

Près de trois semaines après la catastrophe, qui a fait 163.000 morts autour de l'océan Indien, les traumatismes et les cas de dépression sont en outre légion.

Au Sri Lanka, la "phase de reconstruction" devait officiellement commencer ce samedi. Le gouvernement de Colombo a fait un geste symbolique en remettant à des pêcheurs 60 petites embarcations en fibre de verre, modeste contribution à un plan visant à remplacer à terme la moitié des 18.500 bateaux emportés ou détruits par les vagues géantes, soit les quatre cinquièmes de la flottille de pêche de l'île.

D'autres pêcheurs s'employaient à retaper eux-mêmes leurs barques et des agriculteurs nettoyaient tant bien que mal des champs "empoisonnés" par l'apport d'eau salée.

Dans la province indonésienne d'Aceh, zone la plus durement touchée par le tsunami, 4.000 corps ont encore été retrouvés dans les décombres, mais les autorités ont mis fin aux recherches dans de nombreux secteurs.

A Banda Aceh, chef-lieu de la province, dont des quartiers entiers ont été rasés par les vagues, de nouvelles répliques ont ébranlé les maisons dans la nuit, provoquant des scènes de panique.

Trois mille rescapés du désastre travaillent, pour 3,30 dollars par jour, au nettoyage des décombres à Banda Aceh, en vertu d'un programme financé par les Nations unies. "Les réfugiés doivent participer au processus de réhabilitation et de reconstruction de leur propre province", estime Muhammad Junelwan, coordinateur indonésien des secours, cité par le journal Jakarta Post.

De son côté, le HCR (Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés) distribue des milliers de tentes, essentiellement le long de la côte nord-ouest d'Aceh, secteur le plus proche du puissant séisme sous-marin qui a provoqué le raz-de-marée.

Toutefois, notent des employés humanitaires, une proportion relativement faible des 700.000 habitants déplacés vivent dans des camps de réfugiés, dans la mesure où la plupart ont pu être hébergés par des membres de leurs familles épargnés par la catastrophe.

"ANGES DE MISÉRICORDE"

Le vice-président indonésien, Jusuf Kalla, a assuré que Djakarta souhaitait conclure une trêve durable avec les combattants séparatistes d'Aceh, où l'armée et la rébellion ont manifesté leur souhait de négocier une issue à 28 ans de conflit.

En Thaïlande, où l'on compte de nombreux touristes étrangers parmi les 5.300 morts, 300 plongeurs bénévoles fouillaient les fonds marins pour évacuer les débris dans les environs de l'île de Phuket, afin de permettre la pleine reprise du tourisme.

Deux moines bouddhistes ont pris la mer pour aller bénir les plongeurs et prier pour la paix des esprits des morts.

"Il est urgent de nettoyer (les fonds marins). Si nous laissons traîner les débris trop longtemps, les morceaux de bois, les arbres pourraient endommager les récifs coralliens", a expliqué un responsable de la marine nationale, Maitree Duangsawasdi.

Le secrétaire adjoint à la Défense américain, Paul Wolfowitz, se trouve actuellement en Aceh où il est venu inspecter les forces américaines participant aux efforts de secours. S'adressant aux journalistes après un survol en hélicoptère de la province, il s'est dit particulièrement choqué par les dévastations.

"Je ne peux pas croire que les dévastations aient été si amples. Et encore, je n'en ai vu qu'une petite partie", a déclaré Wolfowitz, qui fut ambassadeur des Etats-Unis en Indonésie durant les années 1980 et qui se rappelait les paysages verdoyants d'Aceh à cette époque.

Quelques heures plus tôt, en Thaïlande, il avait déclaré que les Etats-Unis retireraient leurs forces engagées dans les opérations de secours dès que cela serait possible et que la fixation d'une date butoir par l'Indonésie ne posait pas problème.

"Nous souhaitons en finir avec cette mission dès que nous pourrons le faire de manière responsable", a-t-il dit.

L'Indonésie, en imposant une date limite à la fin mars pour le retrait des forces étrangères venues aider les rescapés en Aceh, se fixe un but à elle-même pour assumer le relais des opérations d'assistance, a-t-il estimé. "Non seulement nous comprenons cela, mais nous nous en félicitons".

A bord du porte-avions Abraham Lincoln, qui mouille à l'entrée du détroit de Malacca, Wolfowitz a remercié les pilotes d'hélicoptères américains et le reste du personnel militaire en ces termes:

"Vous êtes des anges de miséricorde. Je ne sais pas combien de vies vous avez sauvées".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le pourtour de l'océan Indien reprend vie peu à peu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment savoir si un corail reprend (montipora plateau
» feuille d'amandier indien/Catappa: utlisation ?
» Recherche couple de canard coureur indien
» mon datura ne reprend pas
» Ventes privées d'artisanat indien..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: