THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plus de 2.500 immigrés birmans tués par le tsunami en Thaïla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Plus de 2.500 immigrés birmans tués par le tsunami en Thaïla   Dim 16 Jan - 15:56


Plus de 2.500 immigrés birmans tués par le tsunami en Thaïlande

RANONG (Thaïlande) - Plus de 2.500 travailleurs immigrés birmans ont été tués par le tsunami du 26 décembre dans la province thaïlandaise de Phang Nga, ont affirmé dimanche à l'AFP des sources concordantes d'ONG birmanes basées en Thaïlande.

"2.500 travailleurs immigrés birmans ont été tués par le tsunami en Thaïlande dans la province de Phang Nga", dans le sud de la Thaïlande, a déclaré Moe Swe, secrétaire général de la Yaung Chi Oo Workers Association, basée à Mae Sot (nord-ouest de la Thaïlande).

Quelque 4.000 travailleurs birmans sont également portés disparus, a-t-il ajouté.

Une autre source estime que le bilan pourrait atteindre 3.000 morts parmi les travailleurs birmans.

"Selon notre dernière enquête à Baan Nam Khen, Khura Buri et Khao Lak (province de Phang Nga), de 2.500 à 3.000 travailleurs immigrés birmans ont été tués et entre 5.000 à 7.000 personnes ont disparu", a indiqué Htoo Chit, coordinateur de 'Grassroots Human Rights Education and Development Association' basée à Kanchana Buri (nord-ouest de la Thaïlande).

La plupart des immigrés birmans étaient des pêcheurs, des ouvriers dans l'industrie de la pêche de la province mais aussi des ouvriers du bâtiment dans l'industrie touristique, ont précisé ces sources à Ranong.

Ces chiffres se fondent sur des enquêtes de terrain menées depuis plus d'une semaine à Phang Nga auprès de villageois, patrons thaïlandais et travailleurs birmans, ont ajouté MM. Moe Swe et Htoo Chit.

Sur les milliers de Birmans disparus --travailleurs immigrés légaux ou non-- "certains sont présumés morts, certains ont peut-être changé de province, certains ont pu retourner en Birmanie", a encore dit Htoo Chit.

Plus de 120.000 Birmans travaillent dans l'industrie de la pêche en Thaïlande ou dans le bâtiment, selon les ONG.

Le bilan officiel du tsunami en Thaïlande était dimanche de 5.321 morts et 3.170 disparus. Parmi les morts, 1.732 seraient thaïlandais, 2.173 étrangers et 1.416 d'origine inconnue, selon le ministère de l'Intérieur.

(©AFP / 16 janvier 2005 12h21)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Les immigrés birmans en Thaïlande, victimes oubliées ...   Lun 17 Jan - 17:12


KHAO LAK (Thaïlande), 17 jan (AFP)
Les immigrés birmans en Thaïlande, victimes oubliées du tsunami

Les immigrés birmans en Thaïlande sont les victimes oubliées du tsunami et les milliers d'entre eux qui sont morts ou disparus selon les ONG ne seront jamais reconnus comme tels.

Achai Saw Hlaing, un ouvrier birman détenteur d'un permis de travail en Thaïlande, est le seul survivant du chantier d'un hôtel qu'il construisait sur une plage de Khao Lak balayée par les raz-de-marée du 26 décembre.

Contrairement à ses dix camarades, il a réussi à grimper sur un toit et échapper aux vagues meurtrières. Depuis, sans travail, il se cache dans son bidonville à 10 kilomètres de Khao Lak --son lieu résidence depuis huit ans-- entassé avec une centaine de ses compatriotes.

"Les autorités thaïlandaises ne sont même pas venues demander combien de Birmans étaient morts. Ils font des listes des morts thaïlandais, étrangers, mais se fichent des Birmans", raconte l'homme de 43 ans, la peau sur les os, les joues creuses et les yeux injectés de sang.

"Et même si j'ai des papiers en règle, je n'ose pas aller à la police de peur qu'ils m'arrêtent", dit-il.

A côté de lui, une femme birmane raconte avoir perdu sa fille dans la catastrophe. Quelqu'un lui a dit le lendemain que le corps gisait sur la plage, mais des policiers thaïlandais lui ont interdit d'aller le reconnaître. Le cadavre a été probablement expédié vers le temple-morgue de Yanyao plus au sud, croit-elle savoir.

Selon des ONG birmanes basées en Thaïlande, des milliers d'immigrés dans l'industrie de la pêche et du bâtiment ont été tués par le tsunami dans la province méridionale de Phang Nga et des milliers d'autres ont disparu.

"2.500 travailleurs immigrés birmans ont été tués par le tsunami en Thaïlande dans la province de Phang Nga", avait déclaré dimanche à l'AFP Moe Swe, secrétaire général de la 'Yaung Chi Oo Workers Association', basée à Mae Sot (nord-ouest de la Thaïlande).

Une autre source a estimé que le bilan pourrait atteindre 3.000 morts parmi les travailleurs birmans, dont environ la moitié seraient des immigrés clandestins, et que de 5.000 à 7.000 personnes ont disparu.

Tous ces chiffres se fondent sur des enquêtes de terrain menées depuis plus d'une semaine sur la côte de Phang Nga auprès de villageois, patrons thaïlandais et travailleurs birmans survivants, selon les ONG.

Pour l'instant, les ONG ne sont pas capables de dire si ces chiffres doivent s'ajouter au bilan total officiel de la Thaïlande de quelque 8.500 morts et disparus.

Mais il y peu de chance que les victimes birmanes soient un jour reconnues comme telles.

"Le gouvernement militaire (en Birmanie) ne se soucie même pas des Birmans dans leur pays. Ils ne vont sûrement pas réclamer leurs ressortissants morts ici. Ils considèrent qu'ils ont quitté le pays", explique Mynt Mynt San, volontaire de la 'Burmese Women Union', une ONG birmane basée à Chiang Mai (nord de la Thaïlande).

Quant à la Thaïlande, "elle sait qu'elle a des centaines de milliers d'immigrés birmans. Elle devrait au moins reconnaître que beaucoup de ressortissants birmans ont disparu", dénonce-t-elle.

Par exemple, "un employeur thaïlandais à Khao Lak nous a dit que la moitié de ses 150 ouvriers étaient portés manquants", dit Mynt Mynt San.

Et sur l'île de Kho Khao, en face de la ville de Takua Pa, "il y avait 10.000 travailleurs birmans. Nous avons pu en localiser 300, pour l'instant", dit-elle.

Selon les ONG, quelque 900.000 Birmans travaillent légalement en Thaïlande, comme pêcheurs, ouvriers dans des pêcheries ou dans le bâtiment.

A Phang Nga, des Birmans ont afflué depuis le boom touristique de la côte voilà deux ou trois ans.

"Mais ces gens, morts ou pas, n'existent pas, ils sont invisibles", dit Mynt Mynt San.

"Moi aussi, je me sens une victime du tsunami, mais je n'ai reçu d'assistance de quasiment personne", renchérit l'ouvrier Achai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plus de 2.500 immigrés birmans tués par le tsunami en Thaïla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche éleveur de Chartreux ou British Shorthair
» TIPIE, Croisée Birman Siamois brun tabby/ Seal point (11-9RR) - Caractérielle *transfert association*
» Superbe chaton x birman + sa soeur écaille + 3 à poils longs
» Les Everglades assiégés
» Expo de Moudon mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: