THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Thaïlande: l'économie va bien absorber le choc du tsunami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Thaïlande: l'économie va bien absorber le choc du tsunami   Dim 23 Jan - 14:39



Eleveurs de perles à Rang Yai, le 18 janvier 2005. Photo: Peter Parks (AFP/Archives)
Thaïlande: l'économie va bien absorber le choc du tsunami
AFP - 23.01.2005, 11:08

BANGKOK (AFP) - L'économie thaïlandaise va bien absorber le choc du tsunami qui a sinistré les côtes méridionales du royaume le 26 décembre, le secteur touristique dans cette région représentant une part minimale de la richesse nationale.

Selon les premières estimations officielles, les destructions totales dans le Sud touristique s'élèveraient à entre 600 millions et un milliard d'euros.

Mais l'essentiel des infrastructures touchées sont des petits hôtels et des petites entreprises, environ un millier, souligne Andrew Stotz, chargé de recherche chez le courtier ING.

"L'économie thaïlandaise ne dépend pas de façon dramatique de ce qui s'est passé dans le Sud mais plutôt, évidemment, de l'activité de Bangkok", souligne-t-il.

De fait, le poids économique des six provinces frappées par le raz-de-marée ne représente que 2,7% du Produit intérieur brut (PIB) total de la Thaïlande, selon le ministère des Finances.

Les autorités thaïlandaises ont d'ailleurs vite assuré que le tsunami n'affecterait pas le taux de croissance en 2005, maintenant leur prévision d'un taux compris entre 5,5% et 6,5%.

"La croissance sera au même niveau, malgré le tsunami qui a touché les six provinces méridionales", avait déclaré la semaine dernière à la presse Ampon Kittiampon, secrétaire-général du Bureau du développement économique et social.

Le PIB avait crû de 6,2% en 2004 et de 7,8% en 2003.

Analystes et diplomates occidentaux chiffrent la perte de croissance à entre -0,3% et -0,5% cette année, soit "un impact minimal", estime l'un d'eux. La Thaïlande continue d'avoir l'une des économies les plus dynamiques et diversifiées d'Asie orientale. Le tourisme représente environ 6% de son PIB.

Dans les seules provinces touchées, l'industrie touristique représente tout de même 40% de l'activité, mais selon l'office du tourisme de Thaïlande (TAT), plus des deux tiers des infrastructures hôtelières de cette région sont intactes.

Dans la seule île de Phuket, gros pôle d'attraction pour le tourisme international (2,75 millions de visiteurs par an), toutes les infrastructures (routes, adduction d'eau, électricité) sont "intactes" et 25.762 chambres sont actuellement en état sur les 31.276 que comptait l'île, selon Bill Barnet, consultant pour le développement immobilier et hôtelier.

Et près d'un mois après la catastrophe, les travaux de reconstruction ont largement démarré, beaucoup de petits restaurants, 'guest houses', bars, cafés en tous genres à Phuket ont été remis sur pieds.

Seule la région de Khao Lak, là ou se dressait le Sofitel Magic Lagoon géré par le français Accor, ressemble encore à une zone de guerre. La plupart des bâtiments y ont été balayés par le tsunami ou rasés par les engins de travaux publics thaïlandais.

Dès le lendemain de la catastrophe, la Thaïlande avait promptement réagi pour dépêcher aide, secours et assistance, grâce à des infrastructures routières et aériennes dignes d'un pays développé et une administration centrale organisée, avaient relevé des diplomates.

Sur le plan financier, une ligne budgétaire de 28 milliards de bahts (560 M EUR) doit être dégagée par le ministère des Finances pour les secours et la reconstruction et les banques commerciales doivent disposer d'une ligne de refinancement de 30 mds bahts (600 M EUR) pour la réhabilitation des entreprises dans le Sud.

"Il est très probable que le plan de relance du gouvernement compensera les pertes subies", résume M. Stotz.

Le président de la Banque asiatique de développement (BAD), Tadao Chino, avait d'ailleurs estimé la semaine dernière que la Thaïlande avait la capacité de récupérer du tsunami par ses propres moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Thaïlande: l'économie va bien absorber le choc du tsunami   Lun 24 Jan - 11:21


L'économie thaïlandaise va bien absorber le choc du tsunami qui a sinistré les côtes méridionales du royaume le 26 décembre, le secteur touristique dans cette région représentant une part minimale de la richesse nationale.

Selon les premières estimations officielles, les destructions totales dans le Sud touristique s'élèveraient à entre 600 millions et un milliard d'euros.

Mais l'essentiel des infrastructures touchées sont des petits hôtels et des petites entreprises, environ un millier, souligne Andrew Stotz, chargé de recherche chez le courtier ING.

"L'économie thaïlandaise ne dépend pas de façon dramatique de ce qui s'est passé dans le Sud mais plutôt, évidemment, de l'activité de Bangkok", souligne-t-il.

De fait, le poids économique des six provinces frappées par le raz-de-marée ne représente que 2,7% du Produit intérieur brut (PIB) total de la Thaïlande, selon le ministère des Finances.

Les autorités thaïlandaises ont d'ailleurs vite assuré que le tsunami n'affecterait pas le taux de croissance en 2005, maintenant leur prévision d'un taux compris entre 5,5% et 6,5%.

"La croissance sera au même niveau, malgré le tsunami qui a touché les six provinces méridionales", avait déclaré la semaine dernière à la presse Ampon Kittiampon, secrétaire-général du Bureau du développement économique et social.

Le PIB avait crû de 6,2% en 2004 et de 7,8% en 2003.

Analystes et diplomates occidentaux chiffrent la perte de croissance à entre -0,3% et -0,5% cette année, soit "un impact minimal", estime l'un d'eux. La Thaïlande continue d'avoir l'une des économies les plus dynamiques et diversifiées d'Asie orientale. Le tourisme représente environ 6% de son PIB.

Dans les seules provinces touchées, l'industrie touristique représente tout de même 40% de l'activité, mais selon l'office du tourisme de Thaïlande (TAT), plus des deux tiers des infrastructures hôtelières de cette région sont intactes.

Dans la seule île de Phuket, gros pôle d'attraction pour le tourisme international (2,75 millions de visiteurs par an), toutes les infrastructures (routes, adduction d'eau, électricité) sont "intactes" et 25.762 chambres sont actuellement en état sur les 31.276 que comptait l'île, selon Bill Barnet, consultant pour le développement immobilier et hôtelier.

Et près d'un mois après la catastrophe, les travaux de reconstruction ont largement démarré, beaucoup de petits restaurants, 'guest houses', bars, cafés en tous genres à Phuket ont été remis sur pieds.

Seule la région de Khao Lak, là ou se dressait le Sofitel Magic Lagoon géré par le français Accor , ressemble encore à une zone de guerre. La plupart des bâtiments y ont été balayés par le tsunami ou rasés par les engins de travaux publics thaïlandais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thaïlande: l'économie va bien absorber le choc du tsunami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: