THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...   Jeu 27 Jan - 16:17


Cette conférence pour la mise au point d'un système d'alerte dans l'océan Indien est organisée par la Thaïlande où le tsunami a fait plus de 5.300 morts s'achèvera samedi avec une réunion de niveau ministériel.
• Saeed Khan
jeudi 27 janvier 2005, 12h09
Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte au tsunami

PHUKET (Thaïlande) (AFP) - L'île de Phuket, encore meurtrie par le tsunami du 26 décembre, accueille à partir de vendredi les représentants de 43 pays et 13 organisations internationales qui vont tenter de prendre des mesures concrètes pour la mise au point d'un système d'alerte dans l'océan Indien.
Cette conférence organisée par la Thaïlande où le tsunami a fait plus de 5.300 morts s'achèvera samedi avec une réunion de niveau ministériel. Elle a lieu après une rencontre internationale à Kobé, au Japon, la semaine dernière sur le même thème.

Peter Pissierssens, de la Commission internationale océanographique, une agence onusienne, a expliqué que les discussions doivent permettre cette fois aux pays sinistrés de l'océan Indien d'exprimer leurs besoins.
"Avant que qui que ce soit ne commence à faire quelque chose, d'abord tous les pays de la région doivent dire: 'voici ce dont nous avons besoin'", a expliqué M. Pissierssens contacté par l'AFP à Paris avant son déplacement à Phuket.

Les Nations unies ont été chargées à Kobé, lors la conférence mondiale sur la prévention des catastrophes qui a réuni 150 pays, de superviser la constitution de ce système d'alerte afin d'éviter une compétition dommageable entre les différentes propositions de technologies.

L'Unesco, agence de l'ONU, coordonne déjà le seul centre régional d'alerte pour les tsunamis, créé en 1968 à Hawaï, dans le Pacifique.

L'objectif est de mettre en place un système permanent similaire dans l'océan Indien, en 12 ou 18 mois, qui doit coûter entre 30 et 50 millions d'euros. L'ensemble de la planète devrait être couverte par de tels réseaux régionaux en 2007.

Plusieurs projets ont déjà été présentés, principalement par l'Allemagne, le Japon, l'Australie et les Etats-Unis, pour que jamais ne se reproduise une catastrophe d'ampleur comme celle du tsunami du 26 décembre qui a fait plus de 280.000 morts ou disparus dans l'océan Indien.

Les raz-de-marée géants ont été déclenchés par un séisme de magnitude 9 au large de l'île indonésienne de Sumatra.

"Nous nous attendons à ce que la conférence ministérielle de Phuket lance en fait le processus par lequel les pays vont se consulter pour éviter une nouvelle catastrophe", a dit M. Pissierssens.

"A Kobé, nous avons défini le genre de plan de travail que nous proposons et maintenant c'est aux pays de dire: 'nous sommes d'accord avec ce plan', ou 'nous voulons le modifier'", dit-il.

"Les pays (touchés) ont dit très clairement qu'ils ne veulent pas attendre pendant des années, ils veulent des actions maintenant", ajoute l'expert de l'ONU.

Le porte-parole du ministère thaïlandais des Affaires étrangères Sihasak Phuangketkeow a expliqué de son côté que la conférence allait tenter de choisir un modèle de système d'alerte régional et mettre en place le financement sur la base de contributions volontaires des Etats.

"Nous allons essayer d'aller plus loin que Kobé dans le sens où nous espérons que la rencontre permettra de prendre des mesures concrètes", a ajouté le porte-parole.

La Thaïlande a proposé qu'un centre de coordination régionale soit formé autour d'un centre déjà existant, basé à Bangkok, le Centre asiatique de prévention des catastrophes (Asian Disaster Preparedness Centre (ADPC).

Cette structure propose actuellement des formations dans le secteur de la gestion des crises.

Des responsables de chaque pays doivent se réunir le premier jour, vendredi, et le Premier ministre Thaksin Shinawatra ouvrira le lendemain la conférence ministérielle, a dit M. Sihasak.

Seront présents les dix pays membres de l'Association du Sud-Est asiatique (Asean), les autres pays asiatiques et les pays africains riverains de l'océan Indien, ainsi que les grands donateurs tels l'Union européenne, le Japon et les Etats-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...   Ven 28 Jan - 11:03


vendredi 28 janvier 2005, 7h34
Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte au tsunami

PHUKET (AFP) - Des représentants de 43 pays et 14 organisations internationales ont commencé à se réunir vendredi dans l'île de Phuket pour tenter d'avancer des mesures concrètes en vue de la mise au point d'un système d'alerte au tsunami dans l'océan Indien.
L'objectif est de rendre impossible une réédition du raz-de-marée catastrophique du 26 décembre qui a fait plus de 280.000 morts ou disparus autour de l'océan Indien.
Cette conférence organisée par la Thaïlande où le tsunami a fait plus de 5.300 morts et dans cette île touristique qui a été sinistrée s'achèvera samedi avec une réunion de niveau ministériel qui devrait approuver des propositions concrètes.

La rencontre a lieu après une réunion de 150 pays à Kobé, au Japon, la semaine dernière lors de laquelle les Nations unies ont été chargées de superviser la constitution d'un système d'alerte afin d'éviter une compétition dommageable entre les différentes propositions de technologies.

L'Unesco, agence de l'Onu, coordonne déjà le seul centre régional d'alerte pour les tsunamis, créé en 1968 à Hawaï, dans le Pacifique.

L'objectif est de mettre en place un système permanent similaire dans l'océan Indien, en 12 ou 18 mois, qui doit coûter entre 30 et 50 millions d'euros. L'ensemble de la planète devrait être couverte par de tels réseaux régionaux en 2007.

Plusieurs projets ont déjà été présentés, principalement par l'Allemagne, le Japon, l'Australie et les Etats-Unis.

Catherine Hickson, experte technique du gouvernement canadien, a toutefois estimé que la déclaration des ministres à Phuket resterait assez générale.

"Ce sont vraiment des (questions pour) les experts des tsunamis, des communications, des catastrophes naturelles", a-t-elle dit à l'AFP, "ils doivent se réunir et mettre au point les détails concrets, et beaucoup de cette tâche ne sera pas faite au niveau mondial, mais pays par pays".

Les raz-de-marée géants ont été déclenchés par un séisme de magnitude 9 au large de l'île indonésienne de Sumatra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...   Ven 28 Jan - 16:36


vendredi 28 janvier 2005, 12h53
Phuket: début d'une conférence internationale sur les alertes aux tsunamis

PHUKET (Thaïlande) (AFP) - Des représentants de 43 pays et 14 organisations internationales se sont retrouvés vendredi à Phuket pour tenter d'avancer des mesures concrètes en vue de la mise au point d'un système d'alerte dans l'océan Indien aux tsunamis, mais probablement aussi à d'autres catastrophes naturelles.
L'objectif est de rendre impossible une réédition du tsunami du 26 décembre qui a fait plus de 280.000 morts ou disparus dans les pays riverains.

Cette conférence organisée par la Thaïlande où le tsunami a fait plus de 5.300 morts et dans l'île touristique de Phuket qui a été sinistrée doit s'achever samedi avec une réunion de niveau ministériel qui devrait approuver des propositions concrètes.
"Ce qui s'est passé ce matin c'est que de nombreux exposés ont été faits sur différentes solutions techniques, et les délégations se sont positionnées", a indiqué un délégué occidental.

Un délégué allemand a indiqué qu'une préférence semblait se dégager en faveur d'un système d'alerte non seulement aux tsunamis, qui sont relativement rares, mais aux catastrophes naturelles en général.

"Il serait sage de rassembler toutes les expériences dans le monde entier, d'en tirer des leçons, et d'installer un centre multi-catastrophes", a déclaré ce délégué, "et je crois que c'est l'avis général". "Un grand nombre de participants se sont prononcés en faveur d'une approche multi-catastrophes", a-t-il dit.

L'Indonésie, le pays le plus touché de loin par les raz-de-marée du 26 décembre, de même que l'île Maurice, se sont prononcés en faveur d'un système d'alerte élargi à toutes les catastrophes naturelles, ont indiqué d'autres délégués.

Un consensus semble aquis pour que l'Onu coordonne le système d'alerte qui aura été décidé, comme elle le fait depuis 1965 pour le Pacifique.

La rencontre de Phuket a lieu après une réunion de 150 pays à Kobé (Japon) la semaine dernière lors de laquelle les Nations unies ont été chargées de superviser la constitution d'un système d'alerte afin d'éviter une compétition dommageable entre les différentes propositions de technologies.

L'objectif est de mettre en place un système permanent dans l'océan Indien, en 12 ou 18 mois, qui doit coûter entre 30 et 50 millions d'euros. L'ensemble de la planète devrait être couverte par de tels réseaux régionaux en 2007.

Plusieurs projets ont déjà été présentés par au moins neuf pays, principalement par l'Allemagne, le Japon, l'Australie et les Etats-Unis.

Les raz-de-marée géants ont été déclenchés par un séisme de magnitude 9 au large de l'île indonésienne de Sumatra.

Catherine Hickson, experte technique du gouvernement canadien, a estimé que la déclaration des ministres samedi à Phuket resterait assez générale.

"Ce sont vraiment des (questions pour) les experts des tsunamis, des communications, des catastrophes naturelles", a-t-elle dit à l'AFP, "ils doivent se réunir et mettre au point les détails concrets, et beaucoup de cette tâche ne sera pas faite au niveau mondial, mais pays par pays".

La Thaïlande, comme l'Inde, ont proposé d'accueillir le centre de prévention antitsunami.

Un délégué américain a estimé que la décision finale pourrait être prise lors de prochaines rencontres internationales, dont trois sont prévues dans les deux mois, après celles du Japon, de Chine et de Thaïlande.

Le Premier ministre Thaksin Shinawatra devait officiellement ouvrir vendredi soir la réunion ministérielle.

Sont représentés à Phuket les dix pays membres de l'Association du Sud-Est asiatique (Asean), les autres pays asiatiques et les pays africains riverains de l'océan Indien, ainsi que les grands donateurs traditionnels tels l'Union européenne, le Japon et les Etats-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Re: Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...   Ven 28 Jan - 21:15


Le système d'alerte aux sinistres dans l'océan Indien au centre des discussions
01/28/2005 -- 21:58(GMT+7)


Bangkok, 28 janvier (AVI) - Les représentants venus de 44 pays dont 10 membres de l'ASEAN et 14 organisations internationales se sont réunis vendredi à Phuket (Thaïlande) pour discuter de l'installation du système d'alerte aux sinistres dans l'océan Indien.

Dans ce but, l'ONU a réuni au total 8 millions d'USD. De plus, le pays hôte, la Thaïlande a promis d'apporter 10 millions à ce projet lancé par les pays participants.

La conférence de Phuket a pour but de trouver des mesures qui permettront de limiter les conséquences du séisme et des tsunamis de la taille de ceux du 26 décembre dernier. Auparavant un séminaire avait été organisé en Chine. C'est là qu'avait été prise la décision de créer un système d'alerte aux tsunamis et aux tremblements de terre en océan Indien. Des rencontres analogues sont prévues à Bruxelles (Belgique) en février et à Paris (France) en mars prochain. - AVI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phuket accueille une conférence sur les systèmes d'alerte...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les systèmes d'alerte (sms, mail...)
» alerte aux rats !!!
» ALERTE PLUSIEURS OISEAUX PAS BIEN
» Phuket : La Perle du Sud
» ALERTE VOL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: