THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La symbolique bouddhique

Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La symbolique bouddhique   Jeu 27 Jan - 20:45

Bien que la sculpture bouddhique sur pierre apparaisse en Inde dès le 3ième siècle avant J.-C., il n'existe aucune représentation du Bouddha antérieure au 2ième siècle après J.-C., moment avant lequel la doctrine interdisait qu'on représentât sous des traits humains – donc sous la forme d'une incarnation – celui qui avait atteint l’illumination.

La symbolique bouddhique est donc apparue après la mort du Bouddha à une époque où il était interdit de représenter le corps ou la figure du Sage. Ses disciples se servirent de ces symboles pour perpétuer les enseignements du Bouddha.

Ces symboles suggérant la présence du Bouddha, évoquaient soit la doctrine, comme la roue du dharma ou le lotus, soit certaines étapes clés de sa vie : naissance, révélation, enseignement, mort. Un trône vide ou un parasol marque sa lignée royale, le figuier évoque la méditation qu'il pratiqua à son ombre.

Ensuite, au cours des siècles, dans les différents pays bouddhistes, l’utilisation de ces symboles a évolué. Les artistes bouddhiques ont préféré mettre l’accent sur certains symboles plutôt que d’autres parce qu’ils étaient mieux adaptés à leur propre culture.

Ceux que nous allons décrire sont propres au bouddhisme thaïlandais et se retrouvent dans différents temples, peintures et créations artisanales.


Le lotus

Le lotus est une fleur aquatique qui représente la naissance du Bouddha. Avec ses racines qui poussent dans la boue et ses fleurs prêtes à s’épanouir vers le ciel, le lotus est une allégorie de la vie du Sage. Lors de son passage sur terre Bouddha s’est élevé au dessus des croyances animistes et hindouistes pour atteindre la connaissance suprême.

Cette fleur qui conserve sa blancheur sur les eaux boueuses, est aussi le symbole de l’aspiration à la pureté. Beaucoup de fleurs de lotus sont représentées sur les statues du bouddha assis. Les fleurs de lotus sont aussi utilisées traditionnellement en Thaïlande pour être déposées en offrande au pied des autels.


Le figuier bodhi

Souvent, dans les enceintes des temples, pousse un figuier, enveloppé dans une étoffe de couleur, avec à son pied des statuettes de Bouddha et des bâtons d’encens. Le figuier est le symbole de la connaissance parfaite (bodhi) et rappelle l’arbre celui sous lequel Bouddha médita et atteint l’illumination.

En Inde ses disciples plantèrent des pousses du figuier originel dans différents temples. Certaines pousses, apportées par des moines itinérants, arrivèrent ensuite jusqu’au Royaume du Siam. Les feuilles sont reproduites sur les murs des temples sous la forme de peinture ou de dorures.


La roue de la Loi et les cerfs

Les enseignements prodigués par Bouddha sont représentés par la Roue de la Loi, ou Dharma. Souvent cette roue est accompagnée de cerfs, symbolisant le premier sermon. Après sa révélation Bouddha prêcha pour la première fois dans le parc aux Cerfs à Bénarès, auprès de cinq disciples. Ce premier sermon de Bouddha a initié le début de la doctrine bouddhique, et mis en mouvement la Roue de la Loi.

Elle symbolise le cycle éternel de la vie, sans commencement ni fin. Par ses enseignements, Bouddha a initié le mouvement de cette roue et par conséquent le cycle de la vie, de la réincarnation et de l’éternité. Rien ni personne ne peut en arrêter le mouvement.


Les stupas

Les stupas rappellent la mort du maître. Ils sont l’image de la victoire de Bouddha sur l’illusion. Peu avant la mort du Bouddha, ses disciples, craignant de perdre à jamais l’enseignement de leur maître lorsqu’il mourrait, obtinrent la permission de Bouddha, de disséminer ses reliques corporelles dans le monde pour les placer dans des stupas. Ces monuments permettraient de se remémorer sa vie et ses enseignements.

Avec le temps ces monticules de terre devinrent de plus en plus élaborés. Le stupa le plus courant en Thaïlande a une forme de cloche, avec une longue flèche grimpant vers le ciel. Tous les stupas ne contiennent pas les reliques de Bouddha. Seuls ceux portant le nom de Mahathat sont censés contenir d’authentiques reliques.


Ces représentations symboliques furent la première étape vers les représentations du Bouddha, apparues vers le début de l’ère chrétienne. L’art bouddhique comporte donc de nombreux symboles, beaucoup plus utilisés que dans la plupart des religions. Ces symboles ont d’abord été utilisés pour représenter l’image et l’enseignement de Bouddha.

Ensuite leurs représentations ont perduré dans l’art bouddhique. Les représentations symboliques continuaient à servir de support à l’enseignement de la doctrine et apparaissaient toujours dans les œuvres où le bouddha était également représenté sous une forme humaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La symbolique bouddhique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recensement des marques dont le logo est une couronne (ou la symbolique)
» Vacheron Constantin - La Symbolique Des Laques
» Vacheron-Constantin - Les Métiers d'Art - La symbolique des laques
» Gros Thym
» Le HOUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: