THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le mariage cambodgien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Le mariage cambodgien   Mar 1 Mar - 19:38

Le mariage cambodgien

En général, les parents choisissent la jeune fille et la proposent à leur fils qui, dans la plupart des cas, donne son consentement. La fondation d'une nouvelle famille est primordiale pour la Cambodgienne et le Cambodgien; c'est en quelque sorte la cellule de base de la société à laquelle on accorde toute l'importance voulue et le temps nécessaire. Le processus pour conclure un mariage est long et comporte plusieurs étapes. On procède toujours par personne interposée laquelle joue le rôle d'intermédiaire.
Les cérémonies du mariage ont été simplifiées de nos jours. La période pour les approches et les cérémonies a été réduite, mais les étapes demeurent sensiblement les mêmes.


ÉTAPE I : L'APPROCHE EXPLORATOIRE (Chê Choeuv)
Trois visites auprès de la mère (le père est tenu à l'écart) de la jeune fille sont habituellement nécessaires comme étapes préliminaires avant de pouvoir se rendre droit au but.

1ère VISITE
Une dame âgée et de très bonne réputation, choisie comme intermédiaire par les parents du garçon à marier, fait part que "la famille ... (nom des parents du garçon) … souhaite ardemment faire connaissance et surtout établir des liens d'amitié sur une base permanente, mais n'osant pas faire elle-même les premiers pas, me demande de la représenter". La mère de la jeune fille répond en général qu'elle n'a pas d'objection et cela ne dépend que d'eux.
2e VISITE
L'intermédiaire essaie de faire un pas de plus et procède par allusions imagées. La réponse est souvent donnée avec toute la modestie "orientale" et une grande réserve. "Cependant, si vous y tenez, venez nous voir plus souvent, mais si tout cela n'existe qu'en pensée, venez de temps à autre". (en cambodgien on dit "Boeu Neak Alay Oy Mork Nhoeuk Nhoeuk, Boeu Neak Roloeuk Oy Mork Mdâng Mdâng").
3e VISITE
L'intermédiaire se présente à nouveau avec un plateau contenant des feuilles de bétel, des noix d'arec et autres accessoires pour former la chique de bétel, laquelle symbolise et annonce les liens matrimoniaux au Cambodge.
ÉTAPE II : LA DEMANDE DE LA MAIN (Sdey Dândoeung)
Trois dames âgées, dignes de servir comme "couples modèles", sont choisies par les parents du jeune homme pour poursuivre les démarches, la voie étant déjà préparée par l'intermédiaire. Encore trois visites sont prévues.

1ère VISITE
Avec un plateau de chiques de bétel , les trois dames s'informent poliment, avec toute la courtoisie et les bonnes paroles "si la jeune fille ... (donner le nom) … est libre de tout engagement". La réponse est toujours donnée avec réserve pour se garder du temps nécessaire à l'enquête approfondie sur le prétendant.
2e VISITE
Les trois dames s'informent et la situation de la fille … (donner le nom) … est maintenant éclaircie. Si c'est favorable, elles sollicitent, au nom de la famille …(donner le nom des parents)… de demander la main de la jeune fille. Encore une fois, la mère de la jeune fille donne la réponse avec réserve en disant qu'elle va en discuter avec la grande famille.
3e VISITE
Les trois dames se présentent à nouveau pour s'informer de la décision. La mère de la fille leur fait part que son mari est déjà mis au courant de la situation. Ce dernier donne le feu vert et exige que la demande de la main de sa fille soit faite par trois hommes âgés, de bonne réputation, car selon la coutume, les démarches exécutées par les dames seules ne sont pas reconnues comme suffisantes.
ÉTAPE III : OFFICIALISATION DE LA DEMANDE DE LA MAIN
(Pchoap Peak)
Trois hommes mariés, possédant toutes les qualités requises, sont choisis pour officialiser la demande de la main. Ils fournissent à la famille de la fille toutes les informations concernant les qualités et défauts (tant physiques que moraux) et la situation actuelle du jeune prétendant. Celui-ci, dans l'ancien temps, devait travailler pour les parents de la jeune fille pendant une période d'un an, avant le mariage.
ÉTAPE IV : LES FIANÇAILLES (Chum Noun)
Le jour des fiançailles, le garçon et ses parents, en habit de fêtes , se rendent chez les parents de la fille, en apportant des cadeaux comme des vêtements de qualité, des bijoux, des fruits, etc. Les parents des deux familles réunies présentent réciproquement leur enfant. Le garçon et la fille échangent des bagues ou des bijoux, ce qui prouve que les fiançailles sont acceptées. Les parents, la parenté et les intermédiaires chiquent le bétel ensemble pour marquer officiellement les fiançailles. Ils discutent en même temps de la date du mariage. La cérémonie se termine par un copieux repas offert par la famille de la fiancée.
ÉTAPE V : LA CÉLÉBRATION DU MARIAGE (Mungkul Kar)
Autrefois, cette cérémonie durait 7 jours. Avec l'évolution de la société, elle a été diminuée à 3, 2 ou une journée seulement. Les parents du garçon supportent les dépenses de cette cérémonie qui se déroule chez la fille.
LA VEILLE DU MARIAGE : (Chaul Raung)
Le jour précédant le mariage, la famille du garçon et les voisins de la fille construisent un grand abri "Raung" devant la maison de la fille pour recevoir les invités. À côté, une cuisine est aménagée pour la préparation des mets. Cette journée s'appelle en cambodgien "Chaul Raung". La musique traditionnelle commence à jouer à partir de ce jour-là.
LE CORTÈGE : (Hê Kamnât)
Le jour du mariage, à six heures du matin, le cortège nuptial part de la maison du marié pour se rendre chez la mariée. Il comprend les garçons d'honneur, les parents, les musiciens et les membres de la famille qui portent les cadeaux. En arrivant chez la fille, le couple appelé "Chao Moha" représente les parents du garçon, demande la permission d'entrer au couple appelé "Lok Méba" qui représente les parents de la fille. Ce sont des couples qui n'ont jamais eu de divorce; on les appelle couples modèles. Les mariés ne font rien, de peur qu'il leur arrive malheur. Le jeune homme s'installe dans une chambre aménagée dans l'abri construit la veille. Il est accompagné par 2 ou 4 garçons célibataires ou garçons d'honneur. La jeune fille, de son côté, est accompagnée par 2 ou 4 filles célibataires ou filles d'honneur . Les cadeaux sont déposés sur un tapis décoré au milieu de la salle. Les mariés saluent les parents. Les bijoux en or et les diamants sont des cadeaux obligatoires offerts par les parents du garçon. Les coups de gong "Khmuoh" annoncent le commencement et la fin de chaque phase de la cérémonie, laquelle est accompagnée de la musique de circonstance.
LA COUPE DES CHEVEUX : (Katt Sâk)
Cette cérémonie a pour but de préciser que ce n'est pas seulement les parents et les invités qui sont au courant de ce mariage, mais aussi les anges qui délèguent leurs représentants avec les peignes et les ciseaux en or pour la coupe des cheveux, symbolisant ainsi le nettoyage physique et moral des jeunes mariés qui pouvaient avoir des impuretés dans leur célibat.
Dans la pièce où se déroule le mariage, les bougies et baguettes d'encens sont allumées; une table est dressée de toutes les bonnes choses à manger et à boire servant d'offrandes "Dangvay" aux ancêtres dans le but de leur solliciter des bons vœux pour le futur couple. Un orchestre traditionnel joue des airs de musique de circonstance. Un couple d'anges est représenté par un comédien et une comédienne. L'ange masculin chante en dansant tandis que l'ange féminin danse tout en portant un plateau avec des peignes en or et des ciseaux en argent. Au cours de cette danse, les anges finissent par trouver les jeunes mariés et coupent leurs cheveux. Après les anges, c'est le tour des parents, de la parenté et des amis qui procèdent à la coupe symbolique des cheveux.

LA PROTECTION CONTRE LES MAUVAIS ESPRITS : (Bangvel Popil)
Dans cette cérémonie , les jeunes mariés sont assis l'un à côté de l'autre sur le tapis. Sept couples mariés qui n'ont jamais eu de divorce sont assis en cercle autour des jeunes mariés. Un représentant bouddhiste "Achar" cite la prière et fait circuler sept fois les feuilles de banian "Sloeuk Po" et les bougies allumées, à travers les couples choisis, symbolisant la création d'une zone de barrière solide ou de protection contre les mauvais esprits, les empêchant ainsi de venir s'installer chez le jeune ménage et en même temps, empêcher les mariés de quitter cette zone, soit par la séparation ou le divorce.
LA CÉRÉMONIE RELIGIEUSE : (Saut Mon)
Bien que le mariage soit une institution civile, les Cambodgiens lui accordent généralement un élément religieux en invitant les moines bouddhistes "Bikkhu" à la cérémonie. Ces derniers, tout en récitant les prières, aspergent les nouveaux mariés de l'eau bénite parfumée symbolisant le souhait de bonheur et la longévité de la vie du couple.
LES VOEUX : (Sampeas Phtim Chângday)
Dans cette cérémonie, les jeunes mariés sont assis l'un à côté de l'autre sur le tapis. Leurs mains sont placées sur un oreiller doré. Ils écoutent les vœux et conseils du "Achar", des "Chao Moha" et "Lok Méba", des parents et de quelques invités, les uns après les autres. Cette bénédiction se fait avec des fils de coton enroulés autour des poignets des jeunes mariés, symbolisant que la vie du couple est liée comme une seule vie qui partage le bonheur et le pire.
LA BÉNÉDICTION PAR LES FLEURS : (Bach Phkar Slar)
La cérémonie traditionnelle se termine par le jet des fleurs d'aréquier (Phkar Slar) sur les mariés au moment où le jeune homme tenant le bout de l'écharpe de son épouse , la suit jusqu'à la chambre nuptiale. Ils sont maintenant, aux yeux de la communauté, officiellement mariés. L'inscription au registre de l'État civil est un acte secondaire, purement administratif, qui peut se faire plus tard.
LE BANQUET DE NOCES : (Leang Phochineaha)
Après tant d'efforts pour réaliser tout le processus des règles de mariage, un banquet suivi de danses populaires termine la journée dans la joie. C'est un grand repas que l'on sert aux invités dans l'abri construit spécialement pour la circonstance. Les mariés, en compagnie des filles et garçons d'honneur, reçoivent les invités à l'entrée de la place. Avant la fin du banquet, les nouveaux mariés visitent chaque table d'invités pour leur offrir des cigarettes et des chiques de bétel, en guise de remerciement. Les invités, à leur tour, leur envoient la bénédiction ou les taquinent. Chaque convive contribue par des dons, généralement en argent, aux frais du mariage, en espérant qu'il en reste quelque chose pour le nouveau couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mariage-cambodgien
MEMBRE BRONZE


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Le mariage cambodgien   Lun 26 Oct - 13:44

Sur www.Mariage-cambodgien.com, vous trouverez à travers ce site un aperçu de notre catalogue de robes de mariage traditionnelles. Nous vous proposons également diverses prestations pour réussir votre mariage cambodgien : maquillage, coiffure, accessoires, orchestre...

Bonne visite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le mariage cambodgien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle couleur avec quel mariage pour mes juments?
» Tradition du mariage breton
» Faire part de mariage
» mariage de Melisende et d'atolchamb
» Quête de notre mariage ce samedi 17 Juillet 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: CAMBODGE-
Sauter vers: