THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Excursion dans la province de Battambang : le prasat Basaèt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: Excursion dans la province de Battambang : le prasat Basaèt   Mer 2 Nov - 14:09

Cambodge - Excursion dans la province de Battambang : le prasat Basaèt

02-11-2005
Cambodge Soir - La promenade commence sur la route bordée de maisons traditionnelles et de pagodes anciennes qui longe le stoeung Songkaè, avant de s’enfoncer dans la grande plaine de rizières où s’élève le prasat Basaèt.
Construit principalement sous le règne du roi Suryavarman I, de grande dimension, et très richement sculpté, le temple de Basaèt fut un lieu de culte important. Trois enceintes successives percées de portes entouraient plusieurs sanctuaires réunis autour d’une tour centrale précédée d’un avant-corps massif.

Le temple servit de carrière de pierres aux Siamois lors de la construction de la citadelle de Battambang. Entre les maisons du village, au milieu d’une végétation un peu étouffante, s’élèvent encore une tour, quelques soubassements d’édifices, des encadrements de portes et le sanctuaire central qui s’est écroulé vers l’intérieur. Les paysans y stockent leur fourrage à l’abri des inondations et les gamins passent leurs journées à escalader les ruines tout en surveillant les vaches.

Le sol est couvert de débris de sculptures et de blocs de grès sur lesquels les habitants viennent brosser leur linge sale. Plusieurs linteaux et une inscription sont encore en place mais les sculptures les plus intéressantes sont au Musée provincial de Battambang. A côté de la tour, pousse un arbre qui donne un fruit appelé phlaè saroong. Lorsqu’il est mûr, sa graine a le goût de la chair de coco. Surtout, les villageois utilisent son écorce réduite en poudre pour soigner les brûlures.

Le prasat semble à l’origine de bien des mystères dans le village. Le vieux Monsieur qui vit en face des ruines raconte que “grâce au prasat, beaucoup d’habitants sont devenus devins ou médiums. Une nuit, j’ai été transporté en rêve dans le prasat. Le Néak Ta m’a demandé de choisir entre les trésors et les ‘Kompi Thoah’, des livres renfermant des connaissances sacrées et profanes, qui étaient entreposés dans le sanctuaire. J’ai choisi les connaissances et suis ressorti du temple après sept jours passés à apprendre. Depuis, j’organise des cérémonies pour ceux qui souhaitent entrer en contact avec les esprits”.

Un beau bassin carré habillé de blocs de limonite se trouve dans la pagode. Les paysans disent que “la quantité d’eau y est presque nulle quand le niveau du fleuve monte, mais très abondante lorsque le fleuve est à sec”. Ce phénomène “permet aux poissons et aux tortues qui y pullulent de survivre en saison sèche ”. Dans le sol, “on trouve souvent des jarres dotées de quatre anses près de l’ouverture. Bien sûr, elles sont très anciennes et souvent brisées. Seul un mélange de ciment et de cire d’abeille peut les recoller”.

Devant la salle à manger des bonzes, un grand banian abrite une statue du Bouddha. Le Vénérable rappelle “que jusqu’en 1997, les lieux étaient environnés d’une épaisse forêt pleine d’animaux sauvages. Les soldats occupaient la pagode et un lieu de culte provisoire avait été installé dans le prasat”. Le Vénérable fait strictement appliquer la règle dans sa pagode. En particulier, les bonzes n’ont pas le droit de toucher à l’argent. “Douze bonzes y vivent dont deux actuellement partis enseigner à Pursat dans une pagode qui n’avait plus de professeur.”

Après la riziculture, les paysans vont pêcher dans la forêt inondée des berges du Tonlé Sap. Le poisson est vendu au marché et exporté vers la Thaïlande. Les villageois sont fiers que leur village soit “renommé pour son poisson dans la province”.

Derrière la pagode, le grand lac appelé Srah Srang Ang Badak est un lieu de villégiature très prisé des habitants de Battambang. D’après les villageois, les autorités provinciales auraient le projet de restaurer le prasat et de créer un centre de loisirs en reliant le temple au lac par un réseau de sentiers.



Comment s'y rendre :
Partir du phsar Nat à Battambang, traverser le “pont de pierre” et prendre tout de suite à gauche pour suivre pendant 3 km la route qui longe la rivière. Au Vat Norir, qui occupe l’angle d’un carrefour, tourner à droite et suivre la piste de terre pendant 9,9 km jusqu’au prasat qui se trouve sur la gauche. Complétez votre visite du site par celle du musée de Battambang.


Vincent Dareau et Chhay Sok Leang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Excursion dans la province de Battambang : le prasat Basaèt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuba: excursion dans la vallée de Viñales
» Projet : excursion dans le Tohoku (Sendai et Matsushima)
» AIR DANS LE FILTRE (PROFI E900 JBL)- DEGAZAGE PERMANENT DANS LE BAC
» 42- Refuge affilié S.P.A. à Saint Chamond dans la Loire
» Mettre une pierre dans mon aquarium.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: CAMBODGE-
Sauter vers: