THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Thaïlande en perd ses esprits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: La Thaïlande en perd ses esprits   Mar 27 Juin - 16:11



La Thaïlande en perd ses esprits
LE MONDE | 27.06.06 | 14h37 • Mis à jour le 27.06.06 | 14h37


La déferlante de la Coupe du monde de football sur la Thaïlande provoque des ravages aggravés par le décalage horaire (TU + 7). Et la religion, dans ce très fervent royaume bouddhiste, n'est pas à l'abri. Quelle n'a pas été la surprise de Mme X..., qui n'a pas voulu que son nom soit publié par le quotidien The Nation, quand elle a pris le chemin du temple, de bon matin l'autre jour, dans son village des environs de Chiangmai (nord du pays) pour apporter aux moines des offrandes sous forme de nourriture à l'occasion de son anniversaire, comme elle le fait tous les ans.

"L'abbé s'est absenté", prévenait une inhabituelle pancarte au pavillon où se tient d'ordinaire la cérémonie, derrière l'entrée du temple. Un bonzillon qui passait par là lui fournit l'explication : la plupart des jeunes venus faire leur retraite de quelques semaines avaient passé la nuit à regarder des rencontres du Mondial à la télévision et ne s'étaient pas réveillés à temps pour la traditionnelle réception des offrandes, à l'aube.

Du bâtiment, bientôt, émergèrent plusieurs jeunes en robe saffran et au visage hagard. Wallop Namwongprom, un des dignitaires du temple, a confirmé au journal qu'il n'était "pas contraire au règlement" de regarder des matches de football, mais qu'évidemment il ne fallait pas que cela empêche la tenue des rites matinaux. Et que des "activités inappropriées" liées au Mondial étaient bien entendu proscrites, et pas seulement des cris d'enthousiasme pour un but.

LA FOLIE DES PARIS

Il s'agissait avant tout des paris, qui constituent l'essentiel des préoccupations d'une bonne partie de la population. Selon la presse d'un pays où toute forme de pari est interdite, hormis la loterie nationale, et où toute forme de pari est pratiquée avec frénésie, le Mondial est en passe de battre des records démultipliés par les nouvelles technologies.

"On était en fin de deuxième mi-temps dans Ukraine-Arabie saoudite et le score était de 3-0", raconte "KM" au courrier des lecteurs du Nation. "Et voilà que le commentateur exhorte les téléspectateurs à envoyer un SMS pour deviner le vainqueur et remporter un prix ! Il aurait pu dire : ça vous coûtera 6 bahts (0,12 euro) et vous gagnerez 100 000 bahts (2 000 euros). Sauf que c'est du pari ouvert, et un vol manifeste..."

Du 9 au 19 juin, l'unité spéciale de la police municipale de Bangkok chargée de la répression des paris sur le Mondial a pris la main dans le sac 305 parieurs dont 56 agents professionnels qui auraient brassé quelque 3,7 millions d'euros.

La somme n'est pas colossale, mais l'inquiétude parentale augmente quand on constate que les plus mordus se recrutent chez les étudiants boursiers. Ceux-ci se rendent aux monts-de-piété (tenus par des commerçants d'origine chinoise) pour y déposer, en échange d'un emprunt à 10 % par mois, la carte de retrait bancaire liée à leur bourse d'études - avec son code secret, naturellement. Idem pour les téléphones portables, dont la puce électronique représente une valeur de dépôt pour un emprunt en espèces.

Cette propension à la cavalerie a coûté la vie à Hall Kiddee, 38 ans, ouvrier du bâtiment à Prachin Buri, à l'est de Bangkok, au beau milieu d'Angleterre-Suède. Bien endetté, il avait misé gros. Pour rester éveillé, il avait acheté une bonne quantité de café moulu à consommer toute la nuit. Il a été retrouvé mort, victime d'une crise cardiaque, mardi 20 juin. Il n'a probablement pas su le score final, disent les médecins.

Le Dr Panu Kuwuthayakorn, à l'hôpital psychiatrique de Chiangmai, tient un sombre discours sur ces comportements : "Le parieur compulsif souffre d'un état psychiatrique attribuable à la génétique, à son éducation, à un besoin d'échapper à la dépression, à une tentation générée par les médias et à des déséquilibres chimiques dans le cerveau." La première phase est le plaisir ; la deuxième, l'angoisse ; la troisième, le désespoir ; la dernière, l'absence de toute envie de vivre.
Francis Deron (Bangkok, correspondant)
Article paru dans l'édition du 28.06.06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Thaïlande en perd ses esprits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaïlande 2011 par la route
» La Thaïlande, c'est le paradis
» Adeniums en Thaïlande
» quelques souvenirs de Thaïlande
» Thaïlande, inondations à Bangkok : ce que les touristes doivent savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: