THAÏLANDE - CAMBODGE

THAÏLANDE & CAMBODGE : INFOS, EMPLOI, IMMOBILIER, CULTURE, POLITIQUE
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'industrie du tourisme en Asie a résisté au tsunami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thaïlande - Cambodge
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5571
Date d'inscription : 08/08/2004

MessageSujet: L'industrie du tourisme en Asie a résisté au tsunami   Dim 9 Jan - 12:22


L'industrie du tourisme en Asie a résisté au tsunami

La Thaïlande et le Sri Lanka ont été frappés de plein fouet mais dans l'ensemble le tourisme a bien résisté en Asie au tsunami qui a dévasté les cotes de l'océan Indien, ont déclaré des spécialistes de l'industrie et tours opérateurs.

Les annulations ont eu un impact maximum sur les stations de la cote sud-ouest de la Thaïlande, où plus de 5.000 personnes ont péri au lendemain de Noël sur des plages idylliques, dont une moitié de touristes occidentaux.

Mais depuis 2001, après avoir surmonté les retombées des attentats du 11 septembre, la crise du SRAS et celle de la grippe aviaire, le secteur est persuadé de pouvoir faire face de nouveau.

"C'est surprenant, mais le tourisme marche comme d'habitude", dit Don Birch, PDG d'Abacus, la plus grosse société de réservations d'Asie.

"A bien réfléchir, il s'agit d'une crise humanitaire, pas d'une crise économique. En termes de voyages, il est évident que les affaires sont touchées en ce qui concerne la Thaïlande, mais dans l'ensemble il n'y a pas beaucoup de changement", dit-il.

M. Birch précise que les réservations en Thaïlande ont chuté de 58% dans la semaine entre Noël et le Nouvel an, et plongé de 78% au Sri Lanka.

Mais les avions sont pleins et de nombreux voyageurs ont simplement changé leur destination pour l'île indonésienne de Bali, la Malaisie, le Japon ou la Corée du Sud.

Charles Tee, directeur de Wotif.com, une société sur l'internet spécialisée dans les réservations de dernière minute, constate que les affaires tournent normalement.

"Nous avons eu des annulations, mais peu. Certains ont de nouveau réservé et décidé d'aller ailleurs. D'autres restent chez eux", dit-il.

Martin Symes, directeur commercial du site asiatique de voyages en ligne Zuji, note que le Nouvel an lunaire du mois prochain représente une nouvelle incitation au voyage.

Il remarque des changements de destinations, de l'Asie du Sud-Est au profit du Canada, de l'Australie et de l'Europe. En Asie, Kuala Lumpur, Bangkok et Bali restent populaires.

A Taïwan, certains vacanciers ont préféré la Corée ou le Japon aux plages du sud-est asiatique, même des plages non touchées par les raz de marée.

A Hong Kong, Vancouver, Toronto et Sydney sont des destinations populaires.

A Singapour, Ivy Tan, responsable des communications de Chan Brothers Travel, une des principales agences de voyage de l'île, constate que les plages de Phuket sont délaissées. Mais pas celles de Pattaya, également en Thaïlande, de Langkawi en Malaisie, ou de Bali.

Elle trouve aussi "un changement notable à préférer des destinations de l'intérieur, comme Bangkok, Chiangmai/Chiangrai, dans le nord de la Thaïlande, et Hong Kong".

Mais le moral des voyageurs n'a pas été affecté.

"Les réservations affluent régulièrement. Il y une ruée pour le pont du Hari Raya Haji (une fête musulmane) en janvier, et le Nouvel an chinois en février", dit Mme Tan.

John Koldowski, porte-parole de la Pacific Asia Travel Association, dont le siège est à Bangkok, estime lui aussi que la Thaïlande -- où l'industrie du tourisme perd 256 millions de dollars par mois en raison du tsunami -- devrait rebondir rapidement.

"Nous sommes persuadés qu'une fois connue la réalité sur le terrain, les gens vont revenir. Le message que nous essayons de faire passer est que les dons en espèces c'est bien, parce que nous avons besoin d'aide humanitaire".

"Mais à plus long terme, nous suggérons que si vous voulez vraiment faire une différence, vous devez aller passer vos vacances en Thaïlance parce que vous aiderez l'emploi et redonnerez confiance aux gens", dit-il.

"Les Thaïlandais ne veulent pas la charité. Ils veulent reprendre le travail et reconstruire leurs vies et la meilleure manière de les y aider est de revenir et y participer", dit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'industrie du tourisme en Asie a résisté au tsunami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volcan : Pour Que Choisir, l'industrie du tourisme a baladé les consommateurs
» La plus belle route d'Asie Mineure.
» Tourisme: l'Amérique du Sud et l'Asie du Sud, moteurs de la reprise
» industrie et ecologie
» Liste des poissons et invertébrés d' Asie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAÏLANDE - CAMBODGE :: Catégorie à modifier... :: THAÏLANDE-
Sauter vers: